vendredi 3 mai 2013

L' AUBE D'UN JOUR NOUVEAU

Le vent caresse l’aube d’un jour nouveau Un rêve : la naissance du souvenir Qui sommes-nous ? Qui étions-nous ? Les choses ne peuvent pas continuer comme avant. Toute la nuit nous rirons derrière les masques nouveaux du Temps. Quand l’instant aura mûri dans la matrice du Temps nous ne nous plaindrons pas. Où, oh où sont les hommes aux allumettes la mèche pour brûler la neige qui gèle les désirs esquissés vers le ciel ? Toi qui as avalé tes couilles pour un peu d’or beau de loin mais loin d’être beau parce que teint du pus sorti des... [Lire la suite]