jeudi 14 février 2013

LETTRE DE RECLAMATION A LA REGIE DU TEMPS.....Extrait

C'est pour dériver avec nous, changer et s'altérer comme nous faisons, que le monde nous semble identique. L'universelle métamorphose confère une apparence permanente à nos existences. Mais qu'une chose demeure inchangée, à l'écart, resurgisse, et la perte consubstantielle à l'épreuve du temps nous transperce et nous fait chanceler. Pareille expérience est de tous les âges. on s'étonne, dès l'enfance, de n'être plus le même, ni plus rien, lorsqu'une idée, un objet importants, à quelques mois de là, ont pâli. Qu'étions-nous donc,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 14 janvier 2013

LETTRE A THIERRY METZ

Il y a quelque chose, dans ce que l’on nomme littérature, qui ne touche pas, qui ne parvient pas à atteindre ce que nous vivons les uns et les autres si intensément. Il y a quelque chose, dans cet acte, qui nous est dérobé. Les mots ne nous sont d’aucun secours. Ils sont toujours en aval, en amont. Pourtant, nous n’avons qu’eux nous permettant de tenir debout, de nager dans le lit des rivières sans contrainte, de voir apparaître le soleil, de voir descendre les nuits sur les montagnes toutes proches. Et cela est beau, un enchantement.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 5 décembre 2012

LETTRE A CHE GUEVARA ENTRE LUNE FROIDE ET FUSIL

Il n’est pas de jour Ma fleur de sang que je ne touche dans le temps froid de la contemplation tes os généreux ton sourire de sierra assassinée Ici, en Europe, nous continuons à vivre. Nous faisons mille et mille gestes nous aimons des femmes nous les blessons parfois et parfois elles laissent des cadavres dans nos chairs Ici en Europe nous continuons à discuter nous écrivons des tas d’articles des manifestes pour la révolution violente nous signons des protestations. Tu sais depuis que tu es de l’autre côté de la montagne sur le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 21 novembre 2012

LETTRE DE TONY BLONCOURT A SES PARENTS - 9 MARS 1942

Paris- Prison de la Santé-9 mars 1942 « Maman, papa chéris, Vous saurez la terrible nouvelle déjà, quand vous recevrez ma lettre. Je meurs avec courage. Je ne tremble pas devant la mort. Ce que j’ai fait, je ne le regrette pas si cela a pu servir mon pays et la liberté ! Je regrette profondément de quitter la vie car je me sentais capable d’être utile. Toute ma volonté a été tendue pour assurer un monde meilleur. J’ai compris combien la structure sociale actuelle est monstrueusement injuste. J’ai compris que la liberté de vivre,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 21 septembre 2012

LETTRES D'HIVERNAGE...Extrait

Je repasse ta lettre, à l’ombre du ciel bleu du parasol. À mes pieds, la mer molle se froisse rythmique à l’arène  Le chant s’essore. La mer jusqu’à la passe est pareille à tes yeux de sable et d’algues Jusqu’à la masse profonde du large, où fleurissent tous les miracles Sous les cris blancs des mouettes, l’écume des longues pirogues.   Sur la plage rythmique, les canards sauvages en groupe songent, immobiles muets. Je songe à mon enfant dernier, l’enfant de l’avenir Aux cils de palmes, aux yeux de puits sans fond. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 21 avril 2012

LETTRES D'HIVERNAGE...Extrait

« Ta lettre sur le drap, sous la lampe odorante Bleue comme la chemise neuve que lisse le jeune homme En chantonnant, comme le ciel et la mer et mon rêve Ta lettre. Et la mer a son sel, et l’air le lait le pain le riz,  je dis son sel La vie contient sa sève, et la terre son sens Le sens de Dieu et son mouvement. Ta lettre sans quoi la vie ne serait pas vie Tes lèvres mon sel mon soleil, mon air frais et ma neige »   .   LEOPOLD SEDAR SENGHOR   .      
Posté par emmila à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 25 octobre 2011

LETTRE A L'IMMORTELLE BIEN-AIMEE

“Le 6 juillet au matin.Mon ange, mon tout, mon moi — quelques mots seulement aujourd’hui, et au crayon (le tien) — Ce n’est pas avant demain que mon logement sera définitivement arrêté — Quelle misérable perte de temps pour de telles choses. Pourquoi ce profond chagrin alors que la nécessité parle ? Notre amour peut-il exister autrement que par des sacrifices, par l’obligation de ne pas tout demander ? Peux-tu faire autrement que tu ne sois pas toute à moi et moi à toi ? — Ah ! Dieu, contemple la belle nature et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 7 novembre 2010

L'ETERNELLE VARIANTE

Voici des mots, des mots encore Des mots toujours, des mots quand même Des mots pour croire à notre amour Des mots pour joindre le bonheur Des mots qui m’ont appris à vivre Des mots qui sont déjà la vie Des mots qui m’ont vanté la mort Des mots qui ne seront jamais Des mots de joie et de lumière Des mots refaits à ton image Des mots d’ivresse et de ferveur Des mots pétris selon ta voix Des mots de doute et de reproche Des mots que le silence égare Des mots d’angoisse et de regret Des mots que la douleur ternit ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 30 octobre 2010

LETTRE A ARMAND ROBIN

Les anciennes souches,nul n'a pu me les arracher.Armand Robin .Se souvient-on du jamais ?Se souvient-on de l'après du vent ?De l'après l'hiver, de l'après la vie ?Dans l'impasse du silenceJe vous ai rencontré un soir d'automne chez EmmilaVos mots, comme une résurrection, encore s'allongeaient sur le blanc d'une toile Quelques lignes de vous ont suffiJe vous ai lu jusqu'à l'émotionJe vous ai ressenti jusqu'à la fratriePourtant, déjà, vous parcouriez le lointain exilL'entendrez-vous mon ami ?Se souvient-on de l'après la vie ?Se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 22 octobre 2010

JE T'ECRIS...

Je t’écris cette lettre en espoir de chance                Mon facteur ne vient pas             Ma boîte aux lettres rapetisse                Ralentit l’acheminement de mes forces                Je t’écris cette lettre amoureuse                En réponse à ta violence en réponse à ton velours ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,