lundi 2 juillet 2018

C'EST AINSI QUE NOUS VOULONS VIVRE

Pour l’enfant aux cernes mauves, au front plissé, qui baisse les yeux sur les cauchemars de sa nuitet pour l’autre qui joue à la marelle, insouciant,Pour la maison de l’homme persévérant que les prochaines bombes détruiront et pour son champ d’orangers, Pour le jeune homme qui n’ose plus trouver celle qui éclairera sa vieet pour l’époux qui cherche sa compagne parmi les ruinesPour les frères et cousins que les paroles des puissants jettent les uns contre les autreset pour celui que de l’hélicoptère, on mitraille dans sa... [Lire la suite]

vendredi 17 février 2017

EN MONTAGNE LIBANAISE

Se souvenir – du bruit du clair de lune, lorsque la nuit d’été se cogne à la montagne, et que traîne le vent, dans la bouche rocheuse des Monts Liban. Se souvenir – d’un village escarpé, posé comme une larme au bord d’une paupière ; on y rencontre un grenadier, et des fleurs plus sonores qu’un clavier. Se souvenir – de la vigne sous le figuier, des chênes gercés que Septembre abreuve, des fontaines et des muletiers, du soleil dissous dans les eaux du fleuve. Se souvenir – du basilic et du pommier, du sirop de mûres et des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 4 décembre 2016

DIZAINE POUR LE LIBAN

 Au pied d’un immeuble une poupée bombardée meurt les yeux ouverts Revenir « chez soi » Ni cachemire ni soie Des ruines fumantes   Noces de Cana dans l’amour d’un Christ un jour Eau changée en vin Meurtres de Cana Évangiles piétinés Eau changée en sang   Même pas le temps d’ensevelir ses cadavres La Mort vient du ciel Ciel noir Marée Noire How beautiful the war ! Diurne pollution Galilée Ma Terre les hommes t’auront violée les femmes trahie Connaître par toi la Joie la Beauté de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 10 août 2015

NIZAR QABBANI

J'essaie, depuis l'enfance, de dessiner ces paysQu'on appelle-allégoriquement-les pays des ArabesPays qui me pardonneraient si je brisais le verre de la lune...Qui me remercieraient si j'écrivais un poème d'amourEt qui me permettraient d'exercer l'amourAussi librement que les moineaux sur les arbres...J'essaie de dessiner des pays...Qui m'apprendraient à toujours vivre au diapason de l'amourAinsi, j'étendrai pour toi, l'été, la cape de mon amourEt je presserai ta robe, l'hiver, quand il se mettra à pleuvoir...J'essaie de dessiner des... [Lire la suite]
mardi 24 septembre 2013

MON LIBAN...Extrait

... Votre pensée est un arbre enraciné profondément dans le sol de la tradition et dont les branches poussent dans le pouvoir de la continuité. Ma pensée est un nuage évoluant dans l'espace. Il se change en gouttes qui, en tombant, forment un ruisseau qui chante en suivant son cours vers la mer. Puis il s'élève en vapeur vers le ciel. Votre pensée est une forteresse que la tempête ni l'orage ne peuvent ébranler. Ma pensée est une feuille délicate qui oscille dans chaque direction et trouve du plaisir dans ce balancement. Votre pensée... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 7 septembre 2013

LIBAN, MA ROSE NOIRE

Ils redoublent de férocité Et crient aux cèdres Nous sommes les seigneurs de la guerre Nous fermons la mer le ciel et la terre Et pissons sur vos prières Nous mangeons les collines et les montagnes Nous détournons les fleuves Volons les lacs les plateaux et les arbres De chiffres sans nom Nous remplissons vos cimetières Nous sommes les nouveaux aigles Nous aimons les ruines et les décombres Le sang des chevaux éventrés Les larmes des murs Les enfants sous les pierres Nous sommes les bâtisseurs de vos cauchemars Coupeurs de routes... [Lire la suite]

samedi 3 novembre 2012

NADIA TUENI

Je vous salue,vous qui êtes, dans la simplicité d'une racine,avec la nuit pour chien de garde.Vos bruits ont la splendeur des mots,et la fierté des cataclysmes. Je vous connais,vous qui êtes, hospitaliers comme mémoire;vous portez le deuil des vivants,car l'envers du temps, c'est le temps. Je vous épèle,vous qui êtes, aussi unique que le Cantique.Un grand froid vous habille,et le ciel à portée de branche. Je vous défie,vous qui hurlez sur la montagneusant les syllabes jusqu'au sang,Aujourd'hui c'est demain d'hier,sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 7 février 2012

LE CANTIQUE DES CANTIQUES...Extrait

"Filles de JerusalemNe réveillez pas Amour avant envie Avant le souffle du matin avant la fuite des ombresDerrière ton voiletes yeux oh des colombesMoi j'irai sur la montagne Myrrhe et sur la colline EncensEntièrement belle mon amieIci tes cheveuxDes chèvres noiresdévalent de la montagne de GalaadIci tes dents un troupeau tout blanc remonte du bainChacune a sa jumelle aucune ne manque Toi sans défautMa fiancée viens du Liban avec moi allez viens du Liban avec moiTu auras la vue depuis le haut de l'Amana du haut du Senir et de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 1 septembre 2011

ARZ EL-RAB

Arz el-Rab, Cèdre de Dieu, Me connais-tu encore sous ce nom ? Toi qui quêtes la sagesse de mon ombre Au terme de ton âpre chemin, pèlerin de la Croix, Toi qui ôtas tes sandales au seuil du Monastère Blanc où déjà l’on te faisait place en versant l’huile Sur le pain ; toi qui gravis lentement, Comme vient aux aïeux le souffle, Les raides pentes de Qadisha, Te laissant guider par la parole de l’Exilé qui naquit là, Au lieu des Ecritures, Celui qui revint à la terre aimée de Dieu, A Mar Sarkis,  « Dans le battement... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 1 septembre 2011

LA VIE A FOISON...Extrait

Liban terre et sang sans pitié cendres sur nous entre montagnes et mer la plaine Méditerranée coulée du Lîtâni vasques-miroirs sous la nue les yeux des femmes leurs voix humides alentours convoitises insensées démences Années de feu et d’outrages les hordes du ciel fer mitraille éclats noirs furie fauve assauts sièges soutenus carnages sans âge explosions oreilles sourdes débâcles invasions capture aucune rémission massacres tueries incandescences les déflagrations affolent les rues embrasées crevées poignardées expéditions punitives... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,