jeudi 1 septembre 2011

ARZ EL-RAB

Arz el-Rab, Cèdre de Dieu, Me connais-tu encore sous ce nom ? Toi qui quêtes la sagesse de mon ombre Au terme de ton âpre chemin, pèlerin de la Croix, Toi qui ôtas tes sandales au seuil du Monastère Blanc où déjà l’on te faisait place en versant l’huile Sur le pain ; toi qui gravis lentement, Comme vient aux aïeux le souffle, Les raides pentes de Qadisha, Te laissant guider par la parole de l’Exilé qui naquit là, Au lieu des Ecritures, Celui qui revint à la terre aimée de Dieu, A Mar Sarkis,  « Dans le battement... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 1 septembre 2011

LA VIE A FOISON...Extrait

Liban terre et sang sans pitié cendres sur nous entre montagnes et mer la plaine Méditerranée coulée du Lîtâni vasques-miroirs sous la nue les yeux des femmes leurs voix humides alentours convoitises insensées démences Années de feu et d’outrages les hordes du ciel fer mitraille éclats noirs furie fauve assauts sièges soutenus carnages sans âge explosions oreilles sourdes débâcles invasions capture aucune rémission massacres tueries incandescences les déflagrations affolent les rues embrasées crevées poignardées expéditions punitives... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 28 décembre 2009

LE RETOUR DU SOLEIL...Extrait

Le destin frissonne sur les mersLes anneaux de la légende se brisentet voici les précipicesLaisse-nous alors semer nos rives de coquillagesamarrer notre arche sur Sannine*Laisse-nous foudroyer la chimère marineô maître de la légendeEt lorsqu'au départ du soleil quittant la villeles cloches et la route sangloterontréveille pour nous, ô flamme du tonnerre sur les collinesréveille pour nous le PhénixNous acclamerons la vision de son feu tristeavant le matin, avant qu'elle ne soit diteNous porterons ses yeux tout le long du cheminau... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 24 mai 2009

POEMES POUR UNE HISTOIRE....Extrait

(…) O parfois tendre apocalypse telle que matin ou peur. On ne refera plus la terre à consommer tout de suite plaisir et le reste au milieu de bouches séculaires et d’enfants barbelés qui sèchent au soleil. Multipliez la faim, apprivoisez les murs et que dieu sur un arbre nous regarde passer. Entre la mort et moi, il n’y a plus d’hiver à la première pluie ont fondu les oiseaux. J’ai comme la mémoire de ces guerres perdues qui avaient une ampleur de secret et de froid. Entre la mort et moi il n’y a plus d’absence et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 23 mars 2009

OU LA FOUDRE TOMBE

Pour saluer Jacques Berque      A Beyrouth, soeur d'Antioche, amie d'Athènes Un poète est debout    Face aux portes de la mer    Son ami Jacques Berque à ses côtés    Je le vois canne en main    Il imagine que sa voix est une flûte    Qui se brise dans sa gorge    Et sa gorge un feu du nom d'Allah       Poète    Dans sa chair profonde    ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 19 mars 2009

PROMENADE

      Montagne ô bête magnifique,         nos racines dans ta crinière,         quatre saisons bien algébriques,         un cèdre bleu pour l'inventaire.         Lisse et royale la mer sans âge,         le vent doux comme un sacrement,         Dieu a troqué ses équipages         contre les cimes du Liban.        ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 22 septembre 2008

FEMMES DE MON PAYS/ HOMMES DE MON PAYS

Femmes de mon pays,une même lumière durcit vos corps,une même ombre le repose;doucement élégiaques en vos métamorphoses.Une même souffrance gerce vos lèvres,et vos yeux sont sertis par un unique orfèvre.Vous,qui rassurez la montagne,qui faites croire à l'homme qu'il est homme,à la cendre qu'elle est fertile,au paysage qu'il est immuable.Femmes de mon pays,vous, qui dans le chaos retrouvez le durable.   .       . Dans nos montagnes il y a des hommes,ce sont des amis de la nuit;leurs yeux brillent du noir des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 2 décembre 2007

A PROPOS DU LIBAN...

J’aimais, de l’air de cette patrie, le partage entre la terre et la mer, l’âcre parfum de chèvre fiancé non pas subtilement, mais rustiquement, ou mieux : antiquement, à cette invisible vague cruellement alguée issue des remous de la très physique mer. Ô pays sous les pommes et les pêches et les raisins et le charbon dans l’œil de tes femmes, en instance d’étincelle ! Vos yeux, filles de cet ici-là, provocateurs comme des seins sous le lin apparus, vos yeux, eux aussi, de chèvre et de sel … " . . .   SALAH STETIE . . . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,