vendredi 16 juin 2017

HYMNE A LA NUIT...Extrait

"Un jour que je laissais couler des larmes amères, que mon espérance, décomposée, s’anéantissait en douleur et que je me tenais solitaire près du tertre aride qui dérobait en son étroite et sombre dimension la Figure de ma vie - solitaire comme nul solitaire encore ne le fut, étreint par une angoisse indicible - sans force, n’étant plus qu’une pensée de détresse. - Comme je cherchais une aide des yeux, que je ne pouvais ni avancer ni reculer, et que je m’agrippais avec un regret infini à la vie fuyante qui s’éteignait : - alors... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

mardi 16 mai 2017

L'ÂME INSURGEE...Extrait

Pourquoi crier à l’impossible quand le possible est déjà là, prêt à entrer, qui n’attend plus que vous pour s’accomplir en vous accomplissant ? Il n’y a pas un homme qui puisse vivre heureusement de ses instincts bestiaux, enfermé dans son corps, incarcéré dans son opacité muette, rivé stupidement sur son nombril. On y suffoque, on s’y étouffe, on s’y éteint – et la haine enragée gravite, comme un soleil mort, autour de cette viande inhabitée. Réapprenez à lire et sauvez-vous de là ! Laissez parler en vous la langue qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 30 avril 2017

UNE COLOMBE EN CAGE

Élevée derrière des pierres et des murs très imposantsMes pas comptabilisés sous des regards menaçantsDes montagnes en dentelle à me donner des frissonsEt des portes verrouillées , étaient mes seuls horizonsMon royaume de songes et de rêve pointé des doigtsTout était là pour me priver de mes propres droitsJ'ai alors chanté, dansé , feintant une immense joiePour que mes geôliers aient enfin confiance en moiJ'ai tissé des ailes de soie avec résilience et passionJ'ai cassé les boulets que je traîne depuis longtempsJ'ai chanté ma... [Lire la suite]
lundi 17 avril 2017

VOYAGE A TRAVERS UNE NEBULEUSE

 Je ne peux remettre l’amour à un autre siècle je ne peux pas même si le cri s’étrangle dans ma gorge même si la haine éclate crépite brûle sous des montagnes grises et des montagnes grises Je ne peux ajourner cette étreinte qui est une arme au double tranchant d’amour et de haine Je ne peux rien ajourner même si la nuit pèse des siècles sur mes épaules même si tarde l’aurore indécise Je ne peux remettre ma vie à un autre siècle ni mon amour ni mon cri de libération Non je ne peux ajourner le cœur.     .   ... [Lire la suite]
vendredi 24 février 2017

LA NUIT VEILLE...Extrait

« L’arme la plus efficace c’est la poésie, parce qu’elle est l’enfant surnaturel du verbe et naturellement l’avocate de l’âme insurgée. La poésie est le seul langage encore assez vivant, encore assez armé¸ assez près du mystère aussi de la parole, pour emporter d’assaut les forteresses de l’inertie et crever le béton du mensonge. Laissez parler en vous la langue qui libère. Relevez le grand I de l’Imagination : c’est le bâton magique de la vraie lucidité. Il ne se passe rien en dehors, tout se passe en dedans. Les poètes ne font pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 8 janvier 2017

AVIS DE TEMPÊTE

Noire, absolue, colère,Faite de mille et mille grains assemblésMille et mille blessures et mille indifférencesEt de la vie qui les soulèveJe vaisArracher tous les arbres et les casserDonner des coups de pieds dans les maisons absurdesLancer au loin ces voitures qui passentFracasser quelques rivières après les avoir étrangléesDévaster de ma rage tout ce qui est encore deboutAttraper jusqu’au ciel le déchirer en deuxEteindre le soleil entre mes doigtsEt les étoiles en crachant dessusEt quand tout sera mortJe pourraiM’asseoir sur les... [Lire la suite]

samedi 19 septembre 2015

FEMMES

  Au pied de montagnes austères fécondes en fleuves jaunes et pourpres,   A l'orée des déserts immortels aux lumières magiques,   Il est des lieux où nous ne pouvons être.   Et nous y sommes par milliers ! Mais invisibles et séquestrées,   Scellées sous la garde de portes en bois ornementés,   Remisées sous des treilles enluminées d'inviolables verrous.   Et dans les rues et sur les routes nous y sommes aussi,   Suant la peine et le silence sous le... [Lire la suite]
lundi 2 juin 2014

MAYA ANGELOU...Extrait

Nous, étrangers du courage,Exilés du plaisir,Sommes recroquevillés dans nos coquilles de solitudeJusqu’à ce que l’amour quitte les hauteurs de son temple sacréEt se révèle à nousNous libère et fait entrer dans la vie.L’amour arriveEt dans son cortège viennent des extasesDe vieux souvenirs de plaisirD’anciennes histoires de souffrance.Pourtant, si nous sommes audacieux,L’amour fait tomber les chaînes de la peurDe nos âmes.Nous sommes sevrés de notre manque de hardiesseDans l’afflux lumineux de l’amourNous osons être bravesEt soudain... [Lire la suite]
lundi 22 août 2011

TRIPOLI CE MATIN

. Agitant des drapeaux rouge, noir et vert aux couleurs de l'opposition en signe de victoire, les insurgés ont atteint dans la nuit la place Verte située dans le centre de Tripoli. La place, jusqu'alors lieu de rassemblement des partisans du colonel libyen, a été rebaptisée par les rebelles place des Martyrs.
Posté par emmila à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,