mercredi 13 mai 2020

SONNET

  J’aime, de la nuit, le prélude lorsque vous venez, Main dans la main et me prenez lentement, strophe après strophe, dans vos bras. Vous m’emporterez, tout là-haut, sur vos ailes. Amis, restez, ne vous hâtez pas Et dormez contre mes flancs pareils aux ailes d’une hirondelle fatiguée.   Votre soie est chaude. A la flûte d’attendre un peu Pour polir un sonnet lorsque vous me trouverez secret et beau Comme un sens sur le point de se dénuder. Ne parvenant à arriver Ni à s’attarder devant les mots, il me... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 11 mai 2020

AUX ATROCES IMPUNIS

  À ceux qui pansent le cercueil quand c’est le cœur qui saigne,À ceux qui pensent comme on dépense en vendant notre peau,À ceux qui cousent nos paupières avec le fil du discours,À ceux qui cousent des drapeaux et décousent les nids,À ceux qui noient l’amour dans le cours de la Bourse,À ceux qui se saoulent à l’égout des égos,À ceux qui transforment l’espoir en loterie monétaire,Les jardins d’enfants en fabriques à soldats,Et le chant des cigales en grillon du foyer,Aux prophètes du Texas qui se prennent pour Dieu,Aux vendeurs... [Lire la suite]
dimanche 3 mai 2020

OEUVRES POETIQUES...Extrait

Sous les voûtes d’El Djezaïr, et la saveur des sauces − Le laurier, le cumin, l’ail et la goutte d’ombre Où mijote l’invention. Je t’aime – mais quoi, je parle à vide ! J’ai laissé mon amour aux cigales d’Europe. J’ai tout donné – Révolution ! – pour quoi ? Une dune qui roule Et pas une chimère où reposer ce front !     .     JEAN SENAC     .   Photographie Thami Benkirane https://benkiranet.aminus3.com/    
Posté par emmila à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 29 avril 2020

PAT RYCKEWAERT...Extrait

Il y a dans nos coeurs-oiseauxdes battements d’ailes et toutes les grandes migrations sous nos paupières des ciels si clairsqu’aucun chagrin ne peut tenir et sous le fer de nos masquesla liberté enclose et l’amour enfui. Je voudrais l’envol des oies sauvagesretenues dans nos gorges et tous les vents du sud à nous étreindreet nous embarquer vers la mer.     .     PAT RYCKEWAERT     .   Oeuvre Salvador Dali
Posté par emmila à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 26 avril 2020

THIERRY MATHIASIN...Extrait

Toutes ces ombres qui marchent sur les murs, emboîtant le pas des lumières furtivesUn théâtre d'avatars échoués, jouant de la vraisemblance plus que de l'appartenanceUne animation saugrenue suspendue à des fils invisiblesOn me dira que les cloisons affichent leur feuilleton du soirQue les pupilles n'ont plus de place pour les étoilesQue les corps ont la rigidité des murs dans l'étreinte glacée des écransQuel diable de metteur en scène avait bien pu imaginer ce spectacle bancalDes lits qui ressemblent plus à des cercueils où seul... [Lire la suite]
lundi 30 mars 2020

LETTRE OUVERTE A EMMANUEL MACRON

Annie Ernaux est écrivain. Elle vit à Cergy, en région parisienne. Son oeuvre oscille entre l'autobiographie et la sociologie, l'intime et le collectif. Dans cette lettre adressée à Emmanuel Macron, elle interroge la rhétorique martiale du Président. .     Monsieur Le Président   « Je vous fais une lettre/ Que vous lirez peut-être/ Si vous avez le temps ». À vous qui êtes féru de littérature, cette entrée en matière évoque sans doute quelque chose. C’est le début de la chanson de Boris Vian Le... [Lire la suite]

vendredi 6 mars 2020

JE M' ENVOIE ET TUTTI QUANTI...Extrait

Je m’envoie des fleurs des prés et des roses cardinales en bouquets, l’odeur de la terre sous les semelles du vent et l’herbe à laisser son jus sur les pieds. Je m’envoie le printemps et sa langue de sève à faire naître les bourgeons et les baisers, la rosée et la lumière du soleil en flacon précieux. Je m’envoie des billets doux et des rendez-vous secrets dans les alcôves du désir, les boudoirs libertins et la philosophie de Sade à s’y dire, je m’envoie les précieuses ridicules, toutes les mouches et les loups, la poudre blanche et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 16 janvier 2020

JARDINIER DE MA MEMOIRE...Extrait

Ils sont morts à plusieursC'est-à-dire chacun seulsur une même potence qu'on nomme territoireleurs yeux argiles ou cendres emportent la montagneen otage de vie.Alors la nuitla nuit jusqu'au matinpuis de nouveau la mortet leur souffle dernier dépose dans l'espace la fin du mot.Quatre soleils montent la garde pour empêcherle temps d'inventer une histoire.Ils sont morts à plusieurssans se touchersans fleur à l'oreillesans faire exprèsune voix tombe: c'est le bruit du jour sur le pavé.Crois-tu que la terre s'habitue à tourner?Pour plus de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 16 janvier 2020

JUIN ET LES MECREANTES...Extrait

N'importe où un homme est mortd'avoir ramassé une étoiled'avoir respiré une poussière de musiqued'avoir marqué la terre de rireslâché bêtes fleuries aux entrées de la ville N'importe oùsous la joue gauche du mondedans tes yeux qui découpent le cielen prièresen figures de dansesen cercles bleuis par amour N'importe oùsous la voix qui répète le tempsdans l'épaisse folie d'un visage qui brûled'avoir ôté le masque du soleilenvahi par les autres N'importe où un homme est mortd'avoir glissé sur la lumière     .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 6 décembre 2019

KAMEL YAHIAOUI...Extrait

L'art est notre arméenos œuvres sont des grenadesnos chansons des kalachnikovsrangez votre artillerie meurtrièrenous avons besoin de place pour danserfêter la fin de vos crimes et régimesrangez vos urnes sorcièresnous voterons sans vous en 2020au printemps des bourgeons libérésles youyous des roses sonnerontjusqu'à l'extinction du dernier sanglot     .     KAMEL YAHIAOUI     .   Oeuvre ?
Posté par emmila à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,