vendredi 16 avril 2021

PREMONITION

Un jour, et il arrive, J’aurai perdu jusqu’au dernier ami Le dernier qui appelait au téléphone disant Tu ne répondais pas j’ai cru que tu étais tombée Et il est loin le jour déjà Où j’ai perdu la dernière amante Celle qui mentait si bien Et se remaquillait avant de repartir Vers d’autres, et peu importe Ce qui n’était pas vrai n’a jamais existé Un jour, j’aurai perdu jusqu’au dernier compagnon vivant, Le Chat, j’ aurai tenu sa patte ronde pendant Que la seringue aura fait son boulot Et que je lui chuchoterai J’arrive Je... [Lire la suite]

lundi 15 mars 2021

MON DESORIENT...Extrait

"A l'heure où j'écris ces lignes, je ressasse de moins en moins les hasards de la fureur de l'Histoire. Plus tranquille avec moi-même sans avoir toutefois perdu ma capacité de m'insurger, je comprends mieux les clameurs simplificatrices des autres." Ainsi débute ce témoignage de Danièle Maoudj, issue d'un métissage franco-algérien et qui vit en Corse où elle anime le festival de cinéma méditerranéen de Bastia. .   Sur les sentiers de ma révolte, mon ami de toujours, Charles Santoni  qui porte le nom de ma mère, a su,... [Lire la suite]
mercredi 10 mars 2021

COMMENT CONQUERIR NOTRE LIBERTE INTERIEURE ?

Comment conquérir notre liberté intérieure? Par quelles épreuves doit-on passer pour conquérir notre liberté intérieure ? Comment ensuite mettre cette liberté au service de l'humanité pour ne pas tomber dans le piège d'un détachement qui tendrait à l’indifférence ? Liberté de se révolter encore et toujours contre l’apparente fatalité d'une destinée, grevée dès avant notre naissance par de lourds traumatismes, des deuils sans sépulture, des transmissions arrêtées parce qu'impossibles à mettre en mots... Liberté de ne pas faire... [Lire la suite]
jeudi 11 février 2021

LA TACTIQUE DU DIABLE...Extrait

"Un jeune diable : Comment avez-vous réussi à envoyer autant d'âmes en enfer? Vieux diable : - Avec peur! Le jeune : - Bon travail! De quoi avaient-ils peur ? Guerre ? Famine ? L'ancien : - Non, d'une maladie ! Le jeune : -N'ont-ils pas été malades ? N'étaient-ils pas en train de mourir ? N'y avait-il pas un remède ? L'ancien : - ils sont tombés malades, ils sont morts, il y avait un remède. Le jeune : - Je ne comprends pas... L'ancien : -Ils ont accidentellement cru que la seule chose qu'ils devaient garder à tout prix... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 17 novembre 2020

LE LYS DES CHAMPS ET L'OISEAU DU CIEL

 « Regardez les oiseaux du ciel ;                          contemplez le lys des champs » Ô si seulement j’étais un oiseau, comme le libre oiseau qui, dans son désir de voyager, s’envole loin,loin, par-dessus mer et terre, tout près du ciel, vers des contrées lointaines, lointaines Comme un oiseau qui, plus léger que toute pesanteur terrestre, s’élève dans les airs, plus léger que l’air,  – comme cet oiseau léger qui, lorsqu’il cherche... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 1 novembre 2020

DISCOURS DE LA SERVITUDE VOLONTAIRE...Extrait

Petit clin d'oeil à Fabienne  . . . " Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux " . . . " Celui qui vous maîtrise tant, n'a que deux yeux, n'a que deux mains, n'a qu'un corps, et n'a autre chose que ce qu'a le moindre homme du grand nombre infini de vos villes ; sinon qu'il a plus que vous tous c'est l'avantage que vous lui faites, pour vous détruire. D'où il a pris tant d'yeux, dont vous épie-t-il, si vous ne les lui donnez ? Comment a-t-il tant de mains pour vous frapper, s'il ne les prend de vous?... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 26 juin 2020

SUR LE RETOUR ET TOUT AUTOUR

 Bruno Odile est né au bord du Rhône et a grandi entre le chant des cigales et le cerceau des fruitiers en fleurs, au cœur d’une colline coiffée d’étoiles et de pins d’Alep.Adolescent, il a pleuré la mort de Marcel Pagnol; devenu adulte, il a ensuite croisé le fer avec la réalité sociale et culturelle d’un environnement campagnard où le pain et le muscat traînaient sur toutes les bonnes tables de la région.Son existence fut troublée par le suicide d’une de ses deux sœurs et quelques années plus tard par un terrible accident de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 7 juin 2020

NEGRES DE PARTOUT

  Nègres de partout Nègres du monde Nègres attristés apeurés Aujourd’hui c’est le temps Le temps d’allumer les flambeaux Les flambeaux de la résistance Les flambeaux de la rébellion Les flambeaux pour la longue marche La longue marche vers la révolte La révolte pour la liberté Nègres victimes dans les rues des États-Unis Nègres victimes dans les rues de la France Nègres victimes dans les rues de partout Main dans la main Braves comme Jean-Jacques Dessalines Braves comme Toussaint Louverture Baves comme Capois... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 26 mai 2020

RESURRECTION

Tahar Djaout ,journaliste, écrivain et poète, tombé sous les balles des tueurs du " FIS " ( de deux balles tirées à bout portant en pleine tête ) le 26 Mai 1993, et décédé le 2 Juin 1993...   « Je suis le déterreur de l'histoire insoumise et de ses squelettes irascibles enfouis dans vos temples dévastateurs. Je ne cautionnerais jamais vos cieux incléments et rétrécis ou l'anathème tient lieu de credo. Je ne cautionnerais jamais la peur mitonnée par vos prêtres-bandits des grands chemins qui ont usurpé les auréoles d'anges. Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 13 mai 2020

SONNET

  J’aime, de la nuit, le prélude lorsque vous venez, Main dans la main et me prenez lentement, strophe après strophe, dans vos bras. Vous m’emporterez, tout là-haut, sur vos ailes. Amis, restez, ne vous hâtez pas Et dormez contre mes flancs pareils aux ailes d’une hirondelle fatiguée.   Votre soie est chaude. A la flûte d’attendre un peu Pour polir un sonnet lorsque vous me trouverez secret et beau Comme un sens sur le point de se dénuder. Ne parvenant à arriver Ni à s’attarder devant les mots, il me... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,