mercredi 1 août 2012

LES APPARITIONS DEDAIGNEES

"Les civilisations sont des graisses. L'Histoire échoue, Dieu faute de Dieu n'enjambe plus nos murs soupçonneux, l'homme feule à l'oreille de l'homme, le Temps se fourvoie, la fission est en cours. Quoi encore?   La science ne peut fournir à l'homme dévasté qu'un phare aveugle, une arme de détresse, des outils sans légende. Au plus dément : le sifflet des manœuvres."   Ceux qui ont installé l'éternel compensateur, comme finalité triomphale du temporel, n'étaient que des geôliers de passage. Ils n'avaient... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 26 juillet 2012

MESSAGE DU COMMANDANT MASSOUD à l’occasion de la Biennale de Venise 2000confié à l’écrivain Salvatore Lombardo

 J’ose le dire encore,au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux,Louange à Dieu, le Maître de l’Univers,   Ô mes chers amis architectes, intellectuels et artistes, protagonistes de la Biennale de Venise 2000, je dois à la passion de l’écrivain Salvatore Lombardo et à la volonté de son digne frère d’armes l’architecte Rudy Ricciotti, le privilège et l’honneur de pouvoir aujourd’hui partager avec vous quelques uns de mes rêves, quelques unes de mes angoisses existentielles. Qu’ils soient ici remerciés de leur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 18 juillet 2012

LE POEME DU PAYS QUI A FAIM...Extrait

 (...) à la fin des finsil nous appartientd'inventorier nous même nos bêtes sauvages et nos chants et nos larmes et nos charrues et nos barques et nos rues et nos masqueset nos nids de corbeaux et nos désirs ardentsil nous appartientd'enfin secouer le jougpour gauler les fruits quotidiens de liberténous sommes un peupleaux colonnes de ventaux portes d'estuaireaux rires de pluieaux chants d'outre terreaux vertèbres de plombau masque mortuaireaux lampes d'argileaux barrières de feuaux cris crépusculairesaux ongles noueuxnous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 23 juin 2012

SANTA ESPINA

Je me souviens d'un air qu'on ne pouvait entendre Sans que le coeur battît et le sang fût en feu Sans que le feu reprît comme un coeur sous la cendre Et l'on savait enfin pourquoi le ciel est bleu Je me souviens d'un air pareil à l'air du large D'un air pareil au cri des oiseaux migrateurs Un air dont le sanglot semble porter en marge La revanche de sel des mers sur leurs dompteurs Je me souviens d'un air que l'on sifflait dans l'ombre Dans les temps sans soleils ni chevaliers errants Quand l'enfance pleurait et dans les catacombes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 20 juin 2012

AMERIQUE

    Je suis le fer fiché dans les chairs de ta plaie l'arête coincée dans le goulot de ton gosier l'éclat d'anthracite dans la roche de tes os et nul baptême nulle ablution ne te lavera de moi Amérique les neiges fleurissant tes plaines de coton c'est ma sueur féconde           c'est mon sang                     ta richesse les sèves de douceur dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 20 juin 2012

DIS-LEUR...

Un oiseau passe éclair de plumes dans le courrier du crépuscule VA           VOLE                     ET DIS-LEUR Dis-leur que tu viens d'un pays formé dans une poignée de main un pays simple comme bonjour où les nuits chantent pour conjurer la peur des lendemains dis-leur que nous sommes une bouchée répartie sur sept îles comme les sept couleurs de la semaine mais que jamais ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 8 juin 2012

NE CROYEZ PAS L'HISTOIRE

Amis ne croyez pas l’Histoire elle n’est pas faite que de gloriole et de médailles de torses bombés sous la mitraille Amis ils étaient hommes fragiles et beaux Ils étaient pères ils étaient frères ils étaient fils Quand à traverse vie dans le profil aigu d’un cri de mitrailleuse loin des grands jours où l’on parade ils jouaient nos libertés leurs vies et leur amours Amis quand, dans la fumée âpre d’une dernière Gauloise la mort claironne ses fleurs d’ossuaires et mêle dans une farouche ironie bourreaux et victimes Amis d’ici,... [Lire la suite]
jeudi 7 juin 2012

AUX ACCENT D'OCRE ET DE LUMIERE

à Bruno Roy, Se tenir immobile au carrefour, prêt à saisir le bruit du temps comme on pêcherait dans l’océan du silence un peu de paix aux accents d’ocre et de lumière… . S’apercevoir dans l’alcôve des heures qu’un signe peut-être de blancheur s’apprête à s’envoler comme un battement d’ailes, une liberté, une espérance qui se promène aussi sans se presser à l’intérieur du coeur… . BERNARD PERROY . Photographie Olivier Ramonteu  
Posté par emmila à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 23 mai 2012

POUR MICHEL...HONRAR LA VIDA - Mercedes Sosa

Pour Michel...Tu es libre maintenant... .   . ¡No...! Permanecer y transcurrir no es es perdurar, no es existir, ni honrar la vida! Hay tantas maneras de no ser tanta conciencia sin saber, adormecida... Merecer la vida, no es callar y consentir tantas injusticias repetidas... Es una virtud, es dignidad y es la actitud de identidad más difinida! Eso de durar y transcurrir no nos dá derecho a presumir, porque no es lo mismo que vivir honrar la vida! ¡No...! Permanecer y transcurrir no siempre quiere sugerir honrar la vida!... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 26 avril 2012

MON CORPS EST MON PAYS...Extrait

(...) Je rêve au nom de l’herbe,quand le pain devient enfer,quand les feuilles sèches en leur ancien livredeviennent cité de terreur,je rêve au nom de la glaisepour abolir les ruines, recouvrir le temps,pour appeler le secours du souffle premierrécupérer ma flûte la premièreet changer de parole. Après les cendres de l’univers,le rêve est la couleur et l’arc de la couleur,il secoue ce temps qui dort dans l’épaisseur du givre,muet comme un clou,et le verse comme une urneet l’abandonne au feu, à l’instant bondissantdu germe des âges et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,