jeudi 12 janvier 2012

PIERRE DHAINAUT

Nos coeurs enfin libres de battre, l'espace à l'aube, l'horizon nu, et nous dirons dans un murmure plus fort, plus juste que tous les cris, le mot " confiance " avec confiance et nous irons au loin, ici à la rencontre . PIERRE DHAINAUT .    
Posté par emmila à 16:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 7 janvier 2012

SOUTIEN A ANGYE GAONA POETE COLOMBIENNE PAR ANDRE CHENET ET CRISTINA CASTELLO

Mobilisation pour la poète colombienne Angye GaonaNous ne sommes pas un Curriculum (C.V.).Si nous sommes ce que nous faisons, la manière dont nous nous comportons et agissons se révèle essentielle pour qu'il n'y ai pas l'espace d'un cheveu entre ce que nous sommes et ce que nous faisons.Nous sommes ce que nous vivons, sentons, disons, regardons, aimons,pensons,  écrivons.Nous sommes ce que nous donnons.Nous sommes l'intensité de notre engagement pour la vie.Nous sommes ce que nous rêvons.Angye Gaona n'est pas non plus un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 20 décembre 2011

VOUS

Vous, Les gueux, les immondes, les puants : paysannes qui descendez de nos mornes avec un gosse dans le ventre, paysans calleux aux pieds sillonnés de vermines, putains, infirmes qui traînez vos puanteurs lourdes de mouches. Vous tous de la plèbe, debout ! pour le grand coup de balai. Vous êtes les piliers de l 'édifice : ôtez-vous et tout s 'écroule, châteaux de cartes. Alors, alors, vous comprendrez que vous êtes une grande vague qui s’ignore. Oh ! vague, assemblez-vous, bouillonnez, mugissez, et que sous votre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 10 décembre 2011

IMAZIGHEN OU L'ETERNEL COMBAT POUR LA LIBERTE

 L’officialisation de la langue amazighe au Maroc, la prise spectaculaire de Tripoli par imazighen (les berbères) libyens, ainsi que la tenue des sixièmes assises du Congrès Mondial Amazigh  à Djerba en Tunisie, remettent la question amazighe en Afrique du Nord et dans les pays du Sahel à l’ordre de l’histoire, malgré -encore une fois- l’amalgame entretenu par les média arabes, relayés par les média occidentaux, noyant le combat des imazighen dans « les révolutions arabes ». ... [Lire la suite]
mercredi 30 novembre 2011

NERUDA...

Je connus Bolivar pendant une longue matinée de Mdrid, à la porte du 5eme régiment. - Père, luidis-je, es-tu ou n'es-tu pas ou qui es-tu ? En se tournant vers le cuartel de la Montaña, il me dit: " Je me réveille tous les cent ans quand le peuple se réveille  " . PABLO NERUDA .
lundi 28 novembre 2011

L'OEUVRE EN FRAGMENT...Extrait

Au poing tendu de l'âge tendre A la frimousse des héroïnes en herbe A l'école de la belle étoile A la cinquième année du massacre La bannière étoilée a retrouvé ses origines C'est l'Algérie plus libre que jamais Elle a toujours été libre Ironiquement souveraine Armée par l'ennemi Prisonnier de ses propres pièges Devant ce peuple matinal Les abattoirs promènent Des légions de chiens ivres Il y aurait de quoi pleurer N'étaient les yeux qui s'ouvrent N'était la grève des larmes Ce n'est pas la lligne Morice Qui tue C'est le mortier... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 15 novembre 2011

CRATERE DU CIEL in ORAGE/ TEMPESTAD

 Le monde est un pays de morts Qui marchent vers leurs funérailles Les visages des gens sont des suaires Avec des yeux rouillés et des rêves à genoux. Stries de soleil, rosée évaporée, Ce sont les enfants que l’Empire effeuille vers la mort Toutes les cinq secondes, toutes les cinq secondes Dans tous les feuillages de tous les confins.   Le capitalisme est un poulpe affamé de pleurs hérissés C’est un cratère du ciel assassin de moineaux   Il m’ébranle cet outrage de lis déflorés Qui ameutent mon âme et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 13 novembre 2011

LA ROSE ENSEVELIE

Où rechercherons-nous les couronnes de fleurs Les musiques des violons et les flambeaux des soirs Où seront passés l'or brillant des pupilles les ténèbres, les voix - quand à travers les larmes Descendront les cavaliers aux manteaux gris Et leurs signes sur de neutres prairies. Par les vallées Irrévocables, attachés à leur trot solencieux, Par les vallées d'exil, nos images les suivront. Mais au sein des pires décombres le destin est liberté. Ensevelie, la rose embaume, éternelle. Là où resplendissait notre joie fidèle D'autres... [Lire la suite]
samedi 12 novembre 2011

CANTA U POPULU CORSU - hommage à Lounes Matoub

Un texte de Lounes Matoub traduit en langue corse et chanté par le groupe Canta u Populu Corsu....Hommage . Eiu socu lu pocu è micca Di spatrunata diffarenza U senza voci chì rumbicca Quiddu ch'in la so lingua pensa A me lingua di quandu mai Di senza nomu senza locu Conta l'ori com'è li guai È il me speri d'Ira-Focu Eiu sò, eiu sò Lu pocu e micca Un crudu silenziu ci teni L'inghjusta bucia calcica Ma la me musica litica Ed eccu aparti li me veni! U silenziu più chè li muri Eccu la quì, la sorti inghjusta! Ma la me musica hè la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 24 octobre 2011

RUINES-MERES...Extrait

On peut dire que la patience a pouvoir sur la parole on peut dire que l’impatience a devoir de la venger on peut dire que l’oeil ouvert la regarde s’avancer et surveille chaque signe sur la terre qui l’inspire.   on peut dire que l’oeil avide la nourrit de sa vision vois regarde et puis regarde encore   on peut dire les liens serrés dans ses membres liberté on peut dire le trop d’amour qui la gêne dans sa gorge on peut dire son attention à la plaie qu’elle vient d’ouvrir   on peut dire aussi son visage... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,