jeudi 2 juillet 2009

POESIES....Extrait

Le tumulte du vent les vagues de la merl'appel intermittent des sirènes du feule grand vent et le froid les neiges de l'hivertout me ramène à vous compagnons du grand jeu   Les bottes de Poucet oublieuses des guerrestricotent leur chemin malgré les conquérantsL'amour et l'amitié ont d'autres planisphèresque les plaines de sang où crient les loups errants   Je vous entends la nuit je vous attends le jourmes amis qui parlez dans vos prisons de ventje tends vers vous mes mains mes doigts tremblants et gourdsmes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 29 juin 2009

LIBERTE

A quoi bon semer des miettes blanches derrière soi comme Petit-Poucet   pour retrouver sa route puisque les oiseaux les mangeront.    Sois plus sage, ô moi-même et apprends à aimer ton incertitude et ta détresse   Marin de la mer nue, marin ivre de la mer périlleuse aux routes sans souvenir, aux dures bises salines.   Sois donc sage, puisque des oiseaux avides mangeraient quand même tes miettes blanches.   Et maintenant, tu peux bâtir au style de ta fantaisie tes fluides châteaux de carte, ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 30 mai 2009

SOLO 2...Extrait

(...) Stèle et fanalflammeamer du litttoralsigne verticalde la raisonface aux fatales démencesde la mer et des lamesJ’aurais aimé chanter le triomphedes marées à la corne des capset la douceur des plagesdans les criques pélagiennesun orchestre de pianisteset de harpeurseût repris le thème de l’antiennecar je portais dans mon sangmystiquedes hymnes marinset des fureur liturgiquesj’aurais aimé chanterles varechs vertsles germons bleusles daurades d’orles couleurs et les chaospar la harpe et le saxomon Dieu je vous adoreOrgues de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 30 mai 2009

LES VENTS M'ONT DIT...Extrait

"Vents hurleurs, soleils jaunes, rocs et ressacs : éternels chants du monde. Ce pays est une province métaphysique : l'au-delà imprègne les brumes d'Ouessant et cogne dans les gouffres de la Pointe du Raz. Dieu ne se repose jamais. L'Univers n'est jamais fini. Quelle erreur de croire que tout en Bretagne est arrêté, figé, fixé pour toujours. Tout, au contraire, bouge ici : les paysages et les moeurs, les ciels et les nuages." . XAVIER  GRALL .
Posté par emmila à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 19 avril 2009

LES STATUTS DE L'HOMME AU CHILI

 A Carlos Heitor Cony    Article 1.     Il est décrété que maintenant la vérité existe,     que maintenant la vie existe     et que la main dans la main     nous travaillerons tous pour la vraie vie         Article 2.     Il est décrété que tous les jours de la semaine,     y compris les mardis les plus gris,     ont le droit de devenir des matins de dimanche.     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 24 mars 2009

ISABELLE EBERHARDT

Un clin d'oeil à Cathy pour son gentil message .   Un droit que bien peu d’intellectuels se soucient de revendiquer, c’est le droit à l’errance, au vagabondage.Et pourtant, le vagabondage, c’est l’affranchissement, et la vie le long des routes, c’est la liberté !Rompre un jour bravement toutes les entraves dont la vie moderne et la faiblesse de notre cœur, sous prétexte de liberté, ont changé notre geste, s’armer du bâton et de la besace symboliques, et s’en aller !Pour qui connaît la valeur et aussi la délectable saveur de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 6 mars 2009

QUAND LA MORT CESSE DE FAIRE PEUR

Un autre espace pour l’amourcette voixcette écriturece corpscontre glissements                victoires et brisuresInstant de vide  la langue n’est pas seule à travaillerle blanc aussi parleLe corps         dans ses espaces         ses brasiers             est apte à            se dévoiler             ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 20 février 2009

ROMANCERO D'UNE PETITE LAMPE

"Pour qu'avant que la nuit n'engloutisse le monde Tu fasses voir ta petite lampe : de l'avant donc, va!"Claude McKay . Il n'y a de salut pour l'homme Que dans un grand éblouissement De l'homme par l'homme je l'affirme Moi un nègre inconnu dans la foule Moi un brin d'herbe solitaire Et sauvage je le crie à mon siècle Il n'y aura de joie pour l'homme Que dans un pur rayonnement De l'homme par l'homme un fier Élan de l'homme vers son destin Qui est de briller très haut Avec l'étoile de tous les hommes Je le crie moi que la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 12 février 2009

FEUILLES D'HERBE...Extrait

« …Ô perplexité, nœud triple, mare sombre à l’eau profonde, qui s’illumine, qui se dénoue ! Se hâter là où suffit l’amplitude d’air et d’espace ! Découvrir une nonchalance inouïe, suprêmement naturelle ! Débâillonner la bouche ! Avoir envie d’invérifiable ! De transes ! Foncer libre ! Aimer libre ! Intrépide et casse-cou aller de l’avant ! Flirter avec la mort par provocation, par séduction ! Gravir d’un bond l’échelle du ciel jusqu’à l’amour qui m’attend ! M’y porter de toute l’ivresse de mon âme ! Me perdre si c’est écrit !... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 8 février 2009

RENE CHAR

      A tous les repas pris en commun nous invitons la liberté. La place reste vide, mais le couvert est toujours mis.RENE  CHAR   GEORGES BRAQUE 
Posté par emmila à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,