lundi 22 août 2016

RESPIRER

Au plus creux point de toi,           dans la plus vaste, dans la plus compacte solitude.           ni feu, ni lieu, la maison vide sous le toit           béant. Où la pierre de l'être a basculé, où se dénude           le temps. Passé fossile. Paroi lisse du futur,           et le présent vertigineux. Un pas. Un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

mercredi 18 mai 2016

CHANGER D'ECORCE

          On s'en vient seul et l'on s'en va de même.         On s'endort seul dans un lit partagé.            On mange seul le pain de ses poèmes.        Seul avec soi on se trouve étranger.   Seul à rêver que gravite l'espace,               seul à sentir son moi de chair, de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 5 juin 2011

CHANGER D'ECORCE...Extrait

  Il faut que le cœur se brise   ou se bronze. Le mien s'est métallisé au creusetdes saisons. Grimace apprise,larmes qui coulez en paix,à d'autres ! Je me repaisde douleurs plus raffinées.L'art de souffrir, science innée,me fut au berceau tendu.J'en retins plus que mon dû.J'en appris le bon usage.J'interdis à mon visagela douce pitié, le frais émoi. Mon cœur mineraiconnut le soufflet des forges.Son cri me nouait la gorge.Je pleurai - gouttes de plomb.Mais à présent que le longapprentissage s'achèveque j'ai le brillant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 27 mai 2011

TESTAMENT

Pour  Alain  Bosquet. À  l'enfant  que  je  n'ai  pas  eumais  que  d'un  homme  je  reçusseptante  fois  sept  fois  et  davantage,  à  l'enfant  sagedont  je  formai  le  souffle  et  le  visagesept  fois  septante  fois,  dans  un  ventre  pareilau  mien,  par  des  nuits  rouges  de  soleil,par  des  jours... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 8 juin 2010

LIVRE DU SOUFI...Extrait

Car je serai tout près de toi, Plus proche qu'aujourd'hui d'être invisible. Je t'envelopperai de mon absence, Mon souffle sera dans le tien. Sois attentive, tu me sentiras Dans chaque goutte d'eau, Dans le moindre rai de lumière, Dans le vent qui caressera Ton front, sois attentive, Je serai là, toujours, tu le sauras (...)   Même si tout s'arrêtait là, Au dernier souffle, à la fosse, à la cendre, Même s'il me fallait descendre Ces escaliers qui ne conduisent nulle part, Cela valait la peine d'être né, D'avoir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 8 juin 2010

L'ALOES ...Extrait

  Au bout de l’amour il y a l’amour. Au bout du désir il n’y a rien. L’amour n’a ni commencement ni fin. Il ne naît pas, il ressuscite. Il ne rencontre pas, il reconnaît. Il se réveille comme après un songe dont la mémoire aurait perdu les clefs. Il se réveille les yeux clairs et prêts à vivre sa journée. Mais le désir insomniaque meurt à l’aube Après avoir lutté toute la nuit. Parfois l’amour et le désir dorment ensemble. J’étais plus pauvre que la nuit, plus taciturne qu’un monarque à la fenêtre, plus solitaire... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,