mercredi 24 juillet 2013

DEPUIS TANT D'ANNEES

Depuis tant d'années je lave mon regard dans une fenêtre où ciel et mer depuis toujours sont sans s'interrompre où leurs vies sont un, sont innombrables sont une fois encore dans mon âme un champ magnétique d'épousailles une goutte de lumière-oiseau. Depuis tant d'années je lave mon regard à la première couleur si fraîche sur les lèvres humides de nuit d'être la peau et d'être la pierre où mes doigts rencontrent le secret, ce savoir qu'ils sont et celui qui est des tonnes infinies de lumière. Du plus pâle au tranchant du plus sombre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 10 novembre 2012

PATMOS ET AUTRES POEMES...Extrait

La lutte fait soir dans l’arène paix à la rougeur reposée fraîche la route de poussière au pas du porteur de musique  — étranger. Sauf en ce silence oublié où se meut l’ardeur d’être ici clarté confiante en sa source. Étranger, sauf en cette roche où affleure une eau impensée, le cri nocturne de l’effraie. À jamais bégayant, boiteux à jamais sans racines au-dehors autres que l’eau, autre qu’aller dans le coeur ouvert du désir au battement propre des choses la part insondable en chacun visages de mots à jamais dissonants,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 10 octobre 2012

DERRIERE LE DOS DE DIEU...Extrait

« Nous n’avons que cette musique – multitude blessante et joyeuse pour toucher le feu qui nous habite. » « Essaye essaye encore d’aimer vraiment d’aimer assez et qu’est-ce que comprendre même un peu sinon accueillir dans son corps et dans sa pensée un commencement d’amour qui ne t’a jamais manqué   seuls la main et le regard seule la pensée qui voit et qui sent peuvent commencer un jour à sentir, à voir, à penser ce qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 14 janvier 2012

DERRIERE LE DOS DE DIEU...Extrait

"La pudeur de la peau dans les herbes clignotements de mots dedans et dehorsde mots qui sont nerfs, qui sont chair criéedésir sans bornes de creuser encore,de traverser à nouveau déserts et cielspour une eau de présence, une sourceplus claire en nous pour aimer_la peur, la joie d'aller à découvert-" . LORAND GASPAR .
Posté par emmila à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 20 septembre 2011

FEUILLES D'OBSERVATION...Extrait

« Et si les mots s’avèrent parfois impuissants à communiquer un moment de « vraie vie », à faire partager ce qui est apparu comme une connaissance vive, puissent-ils du moins témoigner d’un immense désir de lumière partageable » . LORAND GASPAR . Oeuvre Marie B.
Posté par emmila à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 7 juin 2011

LORAND GASPAR

Il regardait la tourmente saisir à bras-le-corps et jusqu'au fond des eaux murmurant quelque chose sur le vent qui vendange le raisin de la mer -ces puits d'air et d'espace où plonge ailes repliées l'ange sans merci éclair de beauté qui perce la nage et dévore la pulpe de l'éclat, la chair vive d'un mouvement de Dieu - l'esprit du vent tendu entre les lames dans chaque battement du corps à corps sur les touches de l'immense clavier martèlement au coeur de la pensée - le beau est-il séparable du vrai ? fruits, saveurs, et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 15 mai 2011

DERRIERE LE DOS DE DIEU...Extrait

“Une musique faite seulement de ce rien qui respire entre contraires entre un battement du coeur et le battement d'une aile, la fin et l'infini.” “Nous n'avons que cette musique - multitude blessante et joyeuse pour toucher le feu qui nous habite.” . LORAND GASPAR . Oeuvre François Boucheix  
Posté par emmila à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 26 janvier 2011

LE QUATRIEME ETAT DE LA MATIERE...Extrait

Voici des mains Pose-les dans une brève secousse de ton corps avec un pot de basilic et l’espace fouillé des oiseaux, quand l’aube sur nos corps mouillés les doigts sentent encore l’origan.Dans ma bouche les mots crèvent de froid Dans les grandes chambres inhabitées de ma voix Le blond friable des collines Personne ne sait Le destin des couleurs en l’absence des yeux.Tout s’arrête décembre désert les bras lourds. La lumière se cherche sur nos mains Et soudain tout est plume On s’envole comme une neige à l’envers.Je tiens... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 19 décembre 2010

DESERT...Extrait

Ce qui reste de musiquequand le dess(e)in n'est plus visiblecomme si la lumière avait érodéle temps et le lieu qui sont aux chosescomme si la grammaire des fonds était lisibleà la main qui s'éclaire sur les regs.LORAND  GASPAR.
Posté par emmila à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 7 novembre 2010

CORPS CORROSIFS...Extrait

Dans l’amande du cri qu’on n’a jamais.......ouvertele poids trop dense pour le nom,semence déposée dans l’estuaire de nos langues.Dans la nuit vulvairefondée en voluptél’œuvre de souffle et de sang.Témoins secrets certes, mais comment revenirlorsque s’écroulent les rives du sentier,s’écroule le chant dans le feu.LORAND GASPAR . Oeuvre Joëlle Chen
Posté par emmila à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,