jeudi 25 juin 2015

JE SUIS / Assagi lliɣ , 25 Juin 1998...

Aujourd'hui vivant, demain, qui sait ?J'ai dit ce que je saisEt ce que je vois,Il vous en souvienne: si je sombre dans la rigoleMon spectre vous appellera.Miroir, je t'ai offert mon visage:Tu l'as lapidé de balafres.Me dressant pour affronter mon désir,Il exigea de moi ceci:Mon sang ou le sien;C'était ainsi: c'était lui ou moi.La feuille de basilic se terrorise,Se terrorise à la sécheresse accourant.Mon coeur est creusé des brûlures,Du feu qui souffle sur lui.Voici que le vent du malheur s'affraîchit,Ils veulent en nous bannir jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 12 novembre 2011

CANTA U POPULU CORSU - hommage à Lounes Matoub

Un texte de Lounes Matoub traduit en langue corse et chanté par le groupe Canta u Populu Corsu....Hommage . Eiu socu lu pocu è micca Di spatrunata diffarenza U senza voci chì rumbicca Quiddu ch'in la so lingua pensa A me lingua di quandu mai Di senza nomu senza locu Conta l'ori com'è li guai È il me speri d'Ira-Focu Eiu sò, eiu sò Lu pocu e micca Un crudu silenziu ci teni L'inghjusta bucia calcica Ma la me musica litica Ed eccu aparti li me veni! U silenziu più chè li muri Eccu la quì, la sorti inghjusta! Ma la me musica hè la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 24 septembre 2011

HOMMAGE AU POETE MATOUB LOUNES

A    Lounès Matoub *    Ils ont cru t’avoir tué et la lumière            a jailli de Taourirt Moussa **                          pour chasser les ténèbres où sont égarés Imazighen ***  Il leur a dit nous serons   avec notre dignité et fierté ou nous ne serons pas Les hypocrites écervelés lui ont dit tais-toi... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 25 avril 2009

MA VIE

Du tribut de mon sang j'ai irrigué les monts Mon empreinte s'imprime à jamais, Quand ils ont en juré l'anéantissement ; Qui s'impatiente de me voir mort, et qui calomnie mon nom, A chaque col devra m'affrontent, J'ai laissé mon bien à l'abandon, Je l'ai trouvé gisant dans l'immondice, J'ai porté le regard sur mon honneur, J'ai vu des bourreaux. Bien que la force ait fui mes membres, Ma voix demeure, qui retentira, Ils l'entendront ! L'on dit : La montagne s'est ébranlée ! Et tu n'y étais pas ! Chacun s'en va répétant, ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,