mercredi 20 avril 2022

L'IMPOSSIBLE RÊVE

Réconciliée avec les oiseaux je pars Vers la Mer Avertir ceux qui arrivent qu’il vaut mieux fuir, ( je pêcherai leurs corps flottant dans cette eau noire), Fuir à toutes jambes ce pays usurpateur d’Histoire Empêtré dans ses Rois ses roitelets et ses réputations d’escroc Car Je suis dans la gare de l’Incongru Celle qui n’est rien celle qui ne vaut rien L’un parce que l’autre, l’autre parce que l’un, Et que grâce à cela je peux parler, libre, Réconciliée avec les oiseaux et la rue je pars Vers la Mer Blanche ... [Lire la suite]

samedi 19 février 2022

COMME....Extrait

... . Que cette journée s’achève sans blessure comme un repos bien mérité Que cette vie se passe à ton ombre d’une lumière plus profonde Pour que la mort, quand elle arrive Arrive plus légère que le vent de la liberté. Et comme la mort est l’ombre de la vie Ainsi l’amour est celle de la mort Et mon âme passionnée de toi Est hors d’atteinte du mal Car là où elle regarde à travers ton visage Elle n’entend que son désir ardent Elle ne voit que son rêve. Elle n’a pas peur ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 2 janvier 2022

UNE TRES LEGERE OSCILLATION - JOURNAL 2014-2017...Extrait

. "Les arbres nous enseignent une forme de pudeur et de savoir-vivre. Ils poussent vers la lumière en prenant soin de s'éviter, de ne pas se toucher, et leurs frondaisons se découpent dans le ciel sans jamais pénétrer dans la frondaison voisine. Les arbres, en somme, sont très bien élevés, ils tiennent leurs distances. Ils sont généreux aussi. La forêt est un organisme total, composé de milliers d'individus. Chacun est appelé à naître, à vivre, à mourir, à se décomposer - à assurer aux générations suivantes un terreau de croissance... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 15 décembre 2021

EMPREINTES

A Freddy Plongin     Toujours on marche dans ses pas que ce soit dans les sables blonds dans les glorieuses boues dans les cendres de son destin toujours on marche dans ses pas Sur ce trajet tracé dans l'invisible point de chat gris à gauche point d'hirondelle à droite point de hibou de la minuit point de souris de la seigneurie pour cet enfant parfait qui peut-être dans deux mille ans va vous tendre la main Et toi tu marches dans tes pas déjà tu concrétises tous les demains avec tous les hommes de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 23 novembre 2021

MIQUEL MARTI I POL...Extrait

Sauvez mes yeux Lorsque j’aurai tout perdu sauvez mes yeux, sauvez mon regard, qu’il ne se perde point ! C’est la seule chose que je regretterai car le brin de vie qu’il me reste encore provient de mes yeux, je vis à travers eux adossé à un grand mur qui s’écroule. Par les yeux je connais, aime, crois, et sais, je peux sentir, toucher, écrire, et grandir jusqu’à la hauteur magique du geste, au moment où le geste ronge ma vie; en chaque mot il faut sentir le poids de ce corps très lourd qui ne m’obéit plus. Par les... [Lire la suite]
samedi 13 novembre 2021

L'ESSENTIEL D'UN EXIL....Extrait

Pour Dinah G., 14 ans, enfant sacrifiée sur l'autel du  harcèlement et de le bêtise humaine... . « La banalisation des discours de haine déteint partout y compris à l’école » . . . ... . . Autrefois le feu sur la pierre-autel libérait la peau des tambours de leurs rides sèches et brisait la danse l’osier des reins la soûlerie aujourd’hui la race regarde la mer retourne la pierre sans le savoir et le sable boit le reste du feu se brisent les dernières amarres l’île est investie un sort... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 6 novembre 2021

YAHNE LE TOUMELIN....

Posté par emmila à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 28 octobre 2021

SOMBRA Y LUZ

  Dans les ocres de ma mémoire et les reflets mordorés d’un automne alangui, je revois encore les paysages qu’il dessinait pour moi . Le bleu outremer venait à peine de renaître sous ses doigts, ses mains jouaient sur mon corps leurs gammes de promesses, des visages familiers sortis de l'oubli me souriaient à nouveau sur la toile de nos jours à venir . Des parfums de jasmin s’exhalaient des patios ombragés, les jardins éclatés nous conviaient à leurs noces de soleil et, mêlés au bruissement des palmiers,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 11 septembre 2021

PATRICK CHEMIN...Extrait

Le silence s’efface lentement sur la terre où nous passons. Il reste l’indulgence et la compassion des forêts. Il reste un arbre tout en haut de cette colline de pardon. Et si nous prions, c’est pour des dieux de terre mais la prière est précaire. Il nous reste l’imaginaire des anges. Cet amour végétal, au plus profond de nous-mêmes, qui pose sa tête sur l’épaule des solitudes. Le silence magnifie les branches et le texte de l’écorce. C’est ta vie que tu versifies dans la pluie traversière. Tu te dois de lui donner la musique la plus... [Lire la suite]
dimanche 18 juillet 2021

AXION ESTI SUIVI DE L'ARBRE LUCIDE ET LA QUATORZIEME BEAUTE...Extrait

Les eaux joueusesles traversées ombreusesdisent l’aube avec ses baisersqui commencehorizon -Et la sauvage colombefait vibrer un son dans sa cavernebleu éveil dans le puitsdu joursoleil –Le noroît offre la voileà la mercaresses de chevelurepour ses rêves insouciantsrosée –Vague dans la lumièreà nouveau donne renaissance aux yeuxLà où la vie cingle vers le largeVievu du lointain –     .     ODYSSEAS ELYTIS     .  Oeuvre Emile Nolde