vendredi 20 juillet 2018

UMAR TIMOL...Extrait

Jamais l'Obscur en soi ne fut si parfait car toutes les haines emmêlées à la liasse des remords  ont saccagé les derniers relents de la lumière   .     UMAR  TIMOL   .    
Posté par emmila à 11:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 18 juillet 2018

NOSTALGIE

Pareilles à de grosses gouttes de miel les abeillesles abeilles portent les ceps de vigne jusqu’au soleilc’est de ma jeunesse qu’elles arrivent en volanttout comme ces pommesces lourdes pommesce chemin à la poussière doréeces galets blancs tout au long de la rivièreet ma foi dans les chansonset mon absence d’enviede là aussi cette journée sans un nuage cette journée si bleueet la mer couchée sur le dos toute nue et chaudeet cette nostalgieet les dents lumineuses de cette bouche aux lèvres épaissesavec les abeilles dans ce... [Lire la suite]
samedi 14 juillet 2018

LE BATEAU DE TERRE CUITE...Extrait

Ombres minuscules sur la blancheur du mur labyrinthe éphémère de l’instant nous avons besoin de la mer non pour laver nos oreilles mais pour plonger dans les confins des profondeurs les yeux fermés sous l’eau de notre soif au milieu du bleu le corps dressé par l’éphémère le regard aiguisé par le lointain nous avons besoin de la mer pour renaître sur la plage à l’ombre d’un murmure en fleur la matière de nos paroles est la lumière la matière... [Lire la suite]
lundi 9 juillet 2018

BRUNO ODILE...Extrait

Le temps n’existe pas, n’existe plus. Il est une matière souple et non déterminée. L’heure humaine exauce l’espace dans lequel chacun se compte par le contenu de son énergie. Une multiplication de l’infini s’ouvre au bout de nos langues et se referme sous nos pas. Ainsi, nous habitons, tour à tour, les hautes et lointaines étoiles où le cœur va, en une fraction de secondes, de la lune jusqu’à la lumière intersidérale. Et l’on passe son temps à essayer de réconcilier l’angélique regard de l’enfant à celui du vieillard aguerri de mille... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
jeudi 5 juillet 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Sais-tu que marcher simplementPeut suffire à sauver le Poème en toiA lui donner son rythmeSes brusques éveilsSon glissement de pasSes arrêts sur un filSon élan furtif Sais-tu qu’une maison peut abriterTous les sentiers de la forêtTous les rivages de l’océanTous les secrets de l’universTous les oiseaux du cœur Qu’elle peut laisser grandir tous les soleils de l’âme T’avancer silencieux Tel un funambule un livre à la mainAvec souplesse et légèretéLenteur et gravitéPeut devenir à l’instant mêmeTa danse lumineuseTa liturgie... [Lire la suite]
vendredi 22 juin 2018

GEOFFREY ORYEMA...HOMMAGE

Une des plus grandes voix ougandaise s'est éteinte aujourd'hui Geoffrey Oryema est parti vers le monde des étoiles.Il était un " passeur " de beauté, d'amitié et d'amour, le passeur d'espoir que nous avons vu sur une scène magique ... Un être de lumière .....Nous sommes bouleversés..Geoffrey était une belle âme, apprécié par tant et tant d'hommes et de femmes, pour ce talent exceptionnel qu'il possédait, les mélodies sublimes de douceur qu'il nous a, à tous, offertes; apprécié aussi pour ses combats et son humanité...Nous l'avions... [Lire la suite]

mercredi 13 juin 2018

PASSANT DE LA LUMIERE - PASSAGE DU PASSEREAU

Le passereau est un passer-moineau, un petit oiseau de l’ordre de ceux qui passent et traversent, fuselés, la vie précaire. Le passereau est éphémère, il est passe-fleur, passiflore, passionné comme l’anémone qui vibre en plein vent d’étincelles. Ses poumons sont d’oiseau éphémère, les bronchioles se ramifient dans le tissu pulmonaire, le traversent et se prolongent par des sacs aériens qui sont tissus d’or et de songes dans le souffle des nuages. Le passereau passe le souffle dans le syrinx de son chant comme message d’un ciel si... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mercredi 13 juin 2018

POUR MILA - DIALOGUES AVEC L'ANGE...Extraits

Pour Mila qui a 14 ans aujourd'hui . Le feu intérieur est le plus important que l'on possède. La terre appartient à ceux qui portent en eux la plus haute musique. Je me tourne vers les rares individus et les incite à élever leur musique intime, tout comme à bâtir sur l'avenir  Edith Södergran . . . . "Hier, pour une humanité enfant, l’ange était un être mythique, loin et surnaturel, accessible seulement à quelques élus. Aujourd’hui, pour une humanité qui entre dans son adolescence, l’ange descend dans l’ordinaire, et... [Lire la suite]
mardi 5 juin 2018

CONGO

Oho ! Congo oho ! Pour rythmer ton nom grand sur les eaux sur les fleuves sur toute mémoireQue j'émeuve la voix des kôras Koyaté ! L'encre du scribe est sans mémoire. Oho ! Congo couchée dans ton lit de forêts, reine sur l'Afrique domptéeQue les phallus des monts portent haut ton pavillonCar tu es femme par ma tête par ma langue, car tu es femme par mon ventreMère de toutes choses qui ont narines, des crocodiles des hippopotamesLamantins iguanes poissons oiseaux, mère des crues nourrice des moissons.Femme grande ! Eau tant ouverte à... [Lire la suite]
mardi 29 mai 2018

DANS LE JARDIN DES SIMPLES...Extraits

Je cherche la beauté à travers mots et voiles peut-être viendra-t-elle à nous dans la lenteur qui préside à l’offrande douce   ...   Au matin le soleil préside à d'autres révérences les grands pins nous sculptent   dans leurs branches   ton regard me cherche dans les feuillages mes yeux fouillent alentour pour deviner   où se cache le tien   Dans le cercle solaire nos attentes mythiques s'abreuvent de lumière   une échelle de soie tisse sa toile de désir     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,