mercredi 26 janvier 2011

LE QUATRIEME ETAT DE LA MATIERE...Extrait

Voici des mains Pose-les dans une brève secousse de ton corps avec un pot de basilic et l’espace fouillé des oiseaux, quand l’aube sur nos corps mouillés les doigts sentent encore l’origan.Dans ma bouche les mots crèvent de froid Dans les grandes chambres inhabitées de ma voix Le blond friable des collines Personne ne sait Le destin des couleurs en l’absence des yeux.Tout s’arrête décembre désert les bras lourds. La lumière se cherche sur nos mains Et soudain tout est plume On s’envole comme une neige à l’envers.Je tiens... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 23 janvier 2011

TOUS LES DECHIREMENTS....Extrait

"Je vous prendrai par la main et nous sortirons de la caverne. maintenant que notre mémoire est rafraîchie, nous sommes redevenus neufs comme lorsque nous sommes tombés du ventre de notre mère. Nous avons vaincu l' oubli et la peur du souvenir. Si nous ne savons pas où nous allons, du moins nous savons d' où nous venons. Et ce qu''il nous a coûté d' être, au sortir du labyrinthe, à ce carrefour des épreuves humaines.   Je vous en prie, prenez ma main et confiez-moi enfin votre nom. Soyez mon commensal dans cette célébration... [Lire la suite]
mardi 18 janvier 2011

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait

Laisse venir à toi ce qui n’a pas de nom : ce qui est racine et n’a pas atteint l’air : le flux de l’obscur qui monte en houles : le vagissement brutal de ce qui gît et s’acharne vers le haut : où à son tour il sera dissout dans l’ultime forme des formes : racine inverse : la flamme. . JOSE ANGEL VALENTE .
Posté par emmila à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 5 janvier 2011

LES PORTES D'EN BAS...Extrait

La vie est dans la vie       Ce qui est entré dans la mort       Nous parle toujours ailleurs       Une certaine musique       Une équivalence de lumière        Mais si cela est vrai         Où est le lieu réel        Dans l'amour qui perdure         Et trace dans la ressemblance l'unique         L'identité est dans la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 20 décembre 2010

UN PETIT MOMENT AVEC TOI - LA MARCHE DU COEUR

Nous vivions sous le toit du ciel avec nos mains, nos lenteurs et le jour qui brindille dans l'âtre de nos cœurs…   La lumière savait colorier toutes les chambres, les parterres de nos jardins endormis pour les éveiller, entre mort et beauté, à l'urgence des temps…   Dans la chambre nuptiale bruite un feu désormais pour nous pousser dans la poussière jusqu'à l'infini de nos pas… . BERNARD  PERROY   . Oeuvre Albena
Posté par emmila à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 19 décembre 2010

A CHAQUE DEGRÉ, L'INACCOMPLI (extrait de Éclats d'une poétique de l'inaccompli) LIVRE IV

…sous les marées et au haut des déserts de neige, suivre ses vues, ses souffles, son corps, son jour.  Rimbaud. Par degrés, d'un degré l'autre, ça avance. Ni ennemis, ni amis, ni contre, ni pour, ni neutre pour autant, ― ailleurs. Vers l'irisation des couleurs, ni noir, ni blanc. Mais la palette des gris, la clarté des argents. J'entre dans la nuance et, dans une légère pénombre, j'avance. À l'heure où tout s'accélère, la vie est détail. Et non dans les plans d'ensemble. Vers la fusion.Parfois la clarté est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 19 décembre 2010

SOUS LE PAS...Extrait

Ellese glisse entre aller et arrêtertraverse à présent ici même en diagonalelentementle cœur de l’homme le cœur de l’homme est vaste et plein d’étoiles.Sentier sec et bombé air léger sous les jeunes arbres champ paisibleherbe calmelac bandé de bleu sous l’éther et moi par là, et dedans la terre regard perdu vers l’invisible semblable à la lumière de la lampe s’arrachant à sa flammeNouveau ciel.LIONEL  ANDRE.
Posté par emmila à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 23 novembre 2010

BEAUTE DU TRANSVISIBLE

Pour notre âme, les hommes sont des cristaux :                            ils sont la nature transparente.                                                     Novalis.La poésie est transparence de l'invisible. Elle est dans la recherche charnelle de la transparence aux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 7 novembre 2010

PAPILLON DE NEIGE...Extrait

  La figure humaine n’est pas faite pour être vue. Un visage est la vie intérieure d’un autre visage. Le visage... est, dans les regards comme un oiseau entre les serres d’un oiseau.   Le visage... La figure est la lumière du corps humain, elle est la rose où se transforment en regards, tous les secrets d’un corps, sa vie profonde, l’action de la vie sur lui.   La figure : le visage est un firmament, azur de toutes les profondeurs accumulées.   Toute la lumière noire de la vie physique d’un corps est dans le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 4 novembre 2010

SAINTETE JE MARCHE VERS TOI

A Pauline   Le jour se lève. Je marche. Mon corps porte les traces séchées du continent européen. Ses peuples se dressent dans mes jambes. Les innombrables mains retournées à la terre courent sur mes épaules, me soutiennent, espèrent que je conduise les élans qu'elles me donnent vers la certitude. Je marche. Je parle l'ancien français. Je parle le latin. Ma langue sait le grec. Me voici traversé par la Loire. Me voici traversé par le Rhône. Par le Tigre et l'Euphrate et le Nil. Je marche. Ma mémoire se baigne dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,