vendredi 19 février 2010

MERE TERESA

Si jamais je deviens sainte - je serai certainement une sainte des " ténèbres ".Je serai continuellement absente du Ciel - pour allumer la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres sur terre..MERE TERESA DE CALCUTTA .
Posté par emmila à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 8 septembre 2009

LUMIERE D'HIVER

Je l’ai trouvée au fond d’un placard,personne ne l’avait vue.je l’ai prise toute petite au creux de la main. c’est vrai que les moutons sous le lit ont leurs manteaux de laine et que les araignées ont tissé de gris le plafond. l’écran pleure ses larmes tous les jours.la bêtise cultive ses cailloux durs. mais quand j’ai posé la fée-lumière tremblante au centre de la table,des sourires se sont penchés,dans chaque prunelle son reflet a grandi. quelqu’un a dit :ce matin j’ai vu une jacinthe bleuequi préparait sa sortie. bousculant les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 14 août 2009

UN FLEUVE, UN AMOUR

Je voudrais être seul dans le sudPeut-être mes yeux lents ne verront plus le sudAux légers paysages endormis dans l'espace, Aux corps comme des fleurs sous l'ombrage des branchesOu fuyant au galop de chevaux furieux.Le sud est un désert qui pleure quand il chante, Et comme l'oiseau mort, sa voix ne s'éteint pas ; Vers la mer il dirige ses désirs amersOuvrant un faible écho qui vibre lentement.A ce si lointain sud je veux être mêlé.La pluie là-bas n'est rien qu'une rose entr'ouverte ; Son brouillard même rit, rire blanc dans le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 29 juillet 2009

FANAL...Extrait

(...)Sois le fanal, sois la lumière au  creux du verre,                                                      Mais garde ta chaleur.                         Les vents ne pourront pas te harceler au point                ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 13 mars 2009

HIVER

  Il faudrait faire un feu... bien grand, bien haut,Pour que tous les humains se chauffent à sa flamme.Nous jetterions dedans tel bibelot vieillot,Tels objets ébréchés, cassés, tel jeu de dames,Les jouets des enfants, tel autre jeu,M'entends-tu, chat perché ? Et dans ce feu,Nous éparpillerions, je le proclame,Tout ce qui semble beau. L'on entendrait soudainL'incandescente flamme offrir au ciel sereinLes ardeurs de son chant. Les gens d'une même âme,Ou d'un même pays, se donneraient la main.Il faudrait faire un feu d'une folle... [Lire la suite]
jeudi 12 mars 2009

DESERT

Cette flamme qui brûle au fond des êtres est belle et pure. Ce n'est pas une déflagration qui calcine. C'est une action obstinée et réfléchie, une combustion continue. C'est la force de l'irréductible. C'est une flamme qu'on ne remarque pas tout d'abord, parce qu'on est souvent distrait par toutes les étincelles et tous les éclats qui tourbillonnent sans cesse : la brillance, le luxe, miroirs partout tendus, phares aveuglants braqués sur les yeux, grandes plages de couleur, de blancheur. Mais lorsque tout devient... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 8 mars 2009

LE CONTRE-CIEL...Extrait

Aussi l'amour vrai, celui qui n'est pas une simple systématisation des désirs individuels autour d'un objet physiquement, psychologiquement et socialement commode, n'aveugle pas mais illumine. . RENE  DAUMAL .
Posté par emmila à 12:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 20 février 2009

ROMANCERO D'UNE PETITE LAMPE

"Pour qu'avant que la nuit n'engloutisse le monde Tu fasses voir ta petite lampe : de l'avant donc, va!"Claude McKay . Il n'y a de salut pour l'homme Que dans un grand éblouissement De l'homme par l'homme je l'affirme Moi un nègre inconnu dans la foule Moi un brin d'herbe solitaire Et sauvage je le crie à mon siècle Il n'y aura de joie pour l'homme Que dans un pur rayonnement De l'homme par l'homme un fier Élan de l'homme vers son destin Qui est de briller très haut Avec l'étoile de tous les hommes Je le crie moi que la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 18 décembre 2008

AMOUREUX ET SAVANTS...Extrait

"Mais parfois parmi nous un chant d'amour s'élève qui guérit le malade et nous rend l'espérance, le chant des incompris, la voix pourtant si claire de ceux qui ont vécu, de ceux qui ont souffert avec humilité, avec intelligence, et un monde s'éveille où règne la lumière. Monde où l'amour et l'eau sont d'une autre nature, L'amour a la clarté des sources les plus pures et l'eau comme l'amour donne la vie." . GIANI  ESPOSITO .
Posté par emmila à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 12 novembre 2008

QUATORZIEME POESIE VERTICALE...Extrait

De cette mi-lumièreou mi-ombrevers où pouvons-nous aller ?Vers plus de lumière,l'harmonie nous étouffe.Vers plus d'ombre,nos pas s'égarentEt icinous ne pouvons pas rester.Il n'y a pas d'autre mi-lumièreou mi-ombre.D'ici, nous ne pouvons aller nulle part.A moins que nous trouvions un espaceoù lumière et ombre soient la même chose. . ROBERTO  JUARROZ .
Posté par emmila à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,