vendredi 22 juin 2018

GEOFFREY ORYEMA...HOMMAGE

Une des plus grandes voix ougandaise s'est éteinte aujourd'hui Geoffrey Oryema est parti vers le monde des étoiles.Il était un " passeur " de beauté, d'amitié et d'amour, le passeur d'espoir que nous avons vu sur une scène magique ... Un être de lumière .....Nous sommes bouleversés..Geoffrey était une belle âme, apprécié par tant et tant d'hommes et de femmes, pour ce talent exceptionnel qu'il possédait, les mélodies sublimes de douceur qu'il nous a, à tous, offertes; apprécié aussi pour ses combats et son humanité...Nous l'avions... [Lire la suite]

mercredi 13 juin 2018

PASSANT DE LA LUMIERE - PASSAGE DU PASSEREAU

Le passereau est un passer-moineau, un petit oiseau de l’ordre de ceux qui passent et traversent, fuselés, la vie précaire. Le passereau est éphémère, il est passe-fleur, passiflore, passionné comme l’anémone qui vibre en plein vent d’étincelles. Ses poumons sont d’oiseau éphémère, les bronchioles se ramifient dans le tissu pulmonaire, le traversent et se prolongent par des sacs aériens qui sont tissus d’or et de songes dans le souffle des nuages. Le passereau passe le souffle dans le syrinx de son chant comme message d’un ciel si... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mercredi 13 juin 2018

POUR MILA - DIALOGUES AVEC L'ANGE...Extraits

Pour Mila qui a 14 ans aujourd'hui . Le feu intérieur est le plus important que l'on possède. La terre appartient à ceux qui portent en eux la plus haute musique. Je me tourne vers les rares individus et les incite à élever leur musique intime, tout comme à bâtir sur l'avenir  Edith Södergran . . . . "Hier, pour une humanité enfant, l’ange était un être mythique, loin et surnaturel, accessible seulement à quelques élus. Aujourd’hui, pour une humanité qui entre dans son adolescence, l’ange descend dans l’ordinaire, et... [Lire la suite]
mardi 5 juin 2018

CONGO

Oho ! Congo oho ! Pour rythmer ton nom grand sur les eaux sur les fleuves sur toute mémoireQue j'émeuve la voix des kôras Koyaté ! L'encre du scribe est sans mémoire. Oho ! Congo couchée dans ton lit de forêts, reine sur l'Afrique domptéeQue les phallus des monts portent haut ton pavillonCar tu es femme par ma tête par ma langue, car tu es femme par mon ventreMère de toutes choses qui ont narines, des crocodiles des hippopotamesLamantins iguanes poissons oiseaux, mère des crues nourrice des moissons.Femme grande ! Eau tant ouverte à... [Lire la suite]
mardi 29 mai 2018

DANS LE JARDIN DES SIMPLES...Extraits

Je cherche la beauté à travers mots et voiles peut-être viendra-t-elle à nous dans la lenteur qui préside à l’offrande douce   ...   Au matin le soleil préside à d'autres révérences les grands pins nous sculptent   dans leurs branches   ton regard me cherche dans les feuillages mes yeux fouillent alentour pour deviner   où se cache le tien   Dans le cercle solaire nos attentes mythiques s'abreuvent de lumière   une échelle de soie tisse sa toile de désir     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 27 mai 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Quand nous saurons ouvrirEt déchiffrer en nousLe livre dont nous sommesLa langue et le secret, Nous n’aurons plus de motsPour traduire le silence,Nous trouverons des frères,Des glaneurs de lumière,Des amoureux du Souffle,Des quêteurs de l’Esprit.Nous laisserons le ventLire la mélodieEt tourner chaque pageDu chant de notre vie.   .   JEAN LAVOUELa Chesnaie, 21 mai, lundi de Pentecôte 2018   . .
Posté par emmila à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

vendredi 18 mai 2018

APPROCHE DE LA PAROLE...Extrait

Langue natale. Les contraires qui sont battement au cœur du monde, la parole les porte à déchirure. Dans la dislocation que plus rien ne guérit, la ferveur d'une langue dévore son avenir. Fouet d'une phrase sans équivoque. Ici s'est tenue la lumière d'un arbre, là s'est dissoute la venue d'un pas. Dans le buisson des cris le dieu se creuse de mutisme. Quelque flamme que tu portes - si peu cette eau qui s'évapore. Fraîche amertume du sel dans les plis de lumière.     .     LORAND GASPAR   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 8 mai 2018

ZOHRA MRIMI...Extrait

Personne n'est seulLa lumière entre, elle te murmure déjà que l' arbre est un lienLui, parle tout bas, il emmène tes prières elles entreront dans une sphère, une main tiède les récupère Chaque fois qu'un oiseau chante, un voeu prend formeIl se présente à nous, le MatinVide,C' est une aumône ton rireIl se remplit les mains de ta nuit,La vieTu fermes les yeuxTu ne dors pasTu cours dans un champsUne main sert des étoiles C' est une autre idée d'écrire si tu respires     .     ZOHRA MRIMI08/05/2018 ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 19 avril 2018

VILLEPREUX

Fenêtres peuplées de rêvesAux façades des maisons clairesLe matin est à mi-courseEt nos histoires se tairont jusqu’au soirSuspendues dans un miroirOù s’ouvrent les pages d’un cahierÉpris d’encre et d’envolCar nos vies sont ailleursEt le jour est en crue de lumièreNous le brodons de perles et d’espoirEt pensons déjà l’étéÀ l’étoile des possiblesDans ces rues aux voitures d’enfantDont le ciel de lit est un nuageFervent de tourterelles   .   CECILE OUMHANI   .        Photographie Marcelle... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 31 mars 2018

LA VOIE NOMADE

  O rompre les amarres Partir partir Je ne suis pas de ceux qui restent La maison le jardin tant aimés Ne sont jamais derrière mais devant Dans la splendide brume Inconnue Est-ce la terre qui s'éloigne Ou l'horizon qui se rapproche On ne saurait jamais dans ces grandes distances Tenir la mesure De ce qu'on perd ou ce qu'on gagne Pour aller jusqu'au bout du temps Quelles chaussures quelles sandales d'air Non rien O tendre jour qu'un mince fil d'été Autour de la cheville Mais le cercle d'argent Au poignet... [Lire la suite]