samedi 15 février 2014

AGNES SCHNELL...Extrait

...Elle rêvait beaucoup, alors. Elle multipliait les rêves comme si la vie, menaçante par son terme, avait besoin d’être doublée, prolongée par l’illusion du songe. Son inconscient créait des lieux infinis. Elle passait de l’un à l’autre avec aisance, traversait le temps, les âges, les contrées sans s’étonner. Elle nouait le presque réel à l’absurde sans se réveiller. Il lui arrivait d’en rire dans son sommeil, d’en sourire encore se réveillant. Souvent, elle transportait dans ses rêves des faits recueillis le jour. Elle y déposait... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mercredi 29 janvier 2014

LA FEMME-BUISSON...Extrait

Avec les mêmes mains dont j’écris cette ligneavec les mêmes mains que toiavec les mêmes mains dont on salue et on étreintdont on calme caresse écouteavec les mêmes mains qui se répandent comme une eauou qui s’effritent miette à miettenon pas faites pour gants ou photosni manucure ou séchage à l’air chaudmais pour se fermer avec rage devant les murs trop hauts des choses établiesdevant le gros gibier de la machine économiquedevant les vies glissant de tout leur poids à prix fixe vers ellesavec les mêmes mains palpant les pièces de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 12 octobre 2013

L'ETERNITE N'EST PAS DE TROP...Extrait

"A ces mots, Lan-Ying ouvre sa paume et laisse Dao-Cheng y coller la sienne. Instant de muette communion et d’extase hors paroles. L’intimité née de deux mains en symbiose est bien celle même de deux visages qui se rapprochent, ou de deux cœurs qui s’impriment l’un dans l’autre. La corolle à cinq pétales, quand elle éclôt, est un gant retourné de l’intérieur vers l’extérieur, elle livre son fond secret, se laisse effleurer par la brise tiède qui sans cesse passe, ou butiner sans fin par d’avides papillons et abeilles qui accourent.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 6 septembre 2013

LE DOUX MIRACLE / EL DULCE MILAGRO

Qu’est-ce que cela ? Prodige ! Mes mains fleurissent. Des roses, des roses, des roses poussent sur mes doigts Mon amant me baisa les mains, et en elles, Oh, grâce ! Des roses ont jailli comme des étoiles. Et je vais par le sentier en criant le charme à tue-tête, et dans le bonheur le sourire alterne avec les pleurs et sous le miracle de mon enchantement se parfument de roses les ailes du vent. Et les gens qui passent murmurent en me voyant : « Ne voyez-vous pas qu’elle est folle ? Qu’elle rentre chez elle. Elle dit que des roses ont... [Lire la suite]
vendredi 1 mars 2013

CANTIQUE DES MAINS PRISONNIERES

Mains tendues A travers tous les barreaux Des cellules de la prison Mains tendues Sur le soleil et sur l’ombre Mains d’enfants D’innocence criminelle Mains de femmes Mains captives, mains sans ailes Echouées sur les grilles De la liberté barrée Mains cassées Oiseaux morts d’épuisement Pris au piège de la haine Mains des hommes Mains fermées Lourdes d’actions oubliées Et de révoltes perdues Les mains parlent Les mains crient Dans le silence des pierres Les mains frappent les mains prient Un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 25 décembre 2012

LES CINQ DOIGTS DE LA MAIN

les doigts à fleur de vie la poussière de craie que l'on respire les doigts qui font marcher les mains sur cinq pattes bancales la poussière d'une écriture sur un tableau noir et on prend l'éponge on efface tout des doigts se lèvent vers un ciel de craie où plane un théorème qui a traversé les siècles la cloche sonne la récréation une main s'étoile d'un salut fraternel là-bas derrière les grilles de l'Histoire.      ANDRE  CHENET        
Posté par emmila à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 8 octobre 2011

SUR LE VIF PRODIGUE...Extrait

Confiance aux mains quand les regards défaillent,elles ont peur autant qu'elles espèrent,elles avancent : l'espace au bout des doigts,le temps d'attiser l'air nocturne, s'éclairenten chaque cicatrice, chaque silence, les premiers mots,un poème en connaît-il d'autres? Ceux qui nous engagentà leur ressembler, téméraires, vulnérables,à faire ainsi du moindre effleurement une rencontreen lui apportant la chair vive, une parole aimante. . . . PIERRE DHAINAUT . . .
Posté par emmila à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 17 avril 2011

SERGE VENTURINI

L’homme est intelligent parce qu’il a une main. Anaxagore (500-428 av. J.-C.) Fragments   *  ― Ne remets pas sans cesse à demain de vivre ! Écoute, à quand, dis-moi, ― à quand donc ce demain ? Mains ouvertes sans crainte, mains tendues sans illusion. Cœur ardent, j’embrasse tes mains d’humain, cœur battant.   Les mains sont un visage. ― Vrai miroir du présent. Mains ridées, temps passé. Mains d’œuvre, à l’ouvrage. Mais mains ouvertes, ― les protectrices, les apaisantes. Lire une main, c’est voir un destin. ―... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 20 décembre 2009

SES MAINS

Manssa Cise - Ma Ya - Habib Koite ... ... Il blottit dans ses mains l’essaim blanc des vaguesElles disent l’étreinte du vent aux cieux lactescentsLa dure froidure de l’hiver et les douceurs du zéphyrJe les sais noueuses paumes de bruyère ou de buisAux racines de vie embrassant tous les baisersExhalant ces parfums multiples de souples créationsDu bois courbe elles suivent le fil tendreEt de l’amour en épousent les mille contoursCes mains là vont aux commencements des mondesQuérir et chérir des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 24 février 2009

UNE FEMME

« Tu sais qu’un homme meurt s’il perd le toucher. C’est le seul sens irremplaçable : le toucher. LES MAINS NE MENTENT JAMAIS. Observe-les sans cesse et tu sauras ce que les êtres pensent réellement. » . ANNE DELBEE . Etude de mains Léonard de Vinci
Posté par emmila à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,