samedi 3 novembre 2012

EN PELERIN ET EN ETRANGER

Accepter que tel ou tel être, que nous aimions, soit mort. Accepter que tel ou tel être ne soit qu'un mort parmi des millions de morts. Accepter que tel et tel, vivants, aient eu leurs faiblesses, leurs bassesses, leurs erreurs, que nous essayons vainement de recouvrir de pieux mensonges, un peu par respect et par pitié pour eux, beaucoup par pitié de nous-mêmes, et pour la vaine gloire d'avoir aimé seulement la perfection, l'intelligence ou la beauté. Accepter leur indépendance de morts, ne pas les enchaîner, pauvres ombres, à notre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 2 novembre 2012

LES YEUX OUVERTS...Extrait

Nous sommes tous solitaires, solitaires devant la naissance (comme l’enfant qui naît doit se sentir seul !) ; solitaires devant la mort ; solitaires dans la maladie, même si nous sommes convenablement soignés ; solitaires au travail, car même au milieu d’un groupe, même à la chaîne, comme le forçat ou l’ouvrier moderne, chacun travaille seul.   Mais je ne vois pas que l’écrivain soit plus seul qu’un autre.   Considérez cette maison : il s’y fait presque continuellement un va-et-vient d’êtres : c’est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,