dimanche 21 avril 2013

LE PRINTEMPS DE LA COLERE

A mes amis, connus et inconnus, aux enfants, aux arbres, aux oiseaux, aux poètes et à tous les regards en quête de lumière. Jours de colère .Et chaque jour un peu plus, en piétinant l'asphalte, elle se plante dans le corps, tout le corps, des pieds qui travaillent à la tête qui pense. Pas un jour sans elle.Et pourtant dans la ville, on sait encore chanter , crier des mots en partage, en liberté.Des mots d'espoir à lancer par dessus les murailles.Des mots en rouge pour dire la résistance, pour dire que rien ne saura nous encager... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 21 avril 2013

PLAIDOYER POUR UNE ENFANCE

C'est toi. C'est moi, c'est nous peut-être ce plein, ce rond, ce sourire qui fond sur les joues et illumine l'instant. Ce corps sans réticence, moelleux.Je ferme les yeux et je nous parle. Nous dont le coeur vieillit à force de savoir et de vouloir, à force d'escalader un devenir. A force de spéculation. A force de détourner la subtile logique de l'univers.Nous qui tranchons des réponses. Nous qui administrons la vie. Nous tous enfin qu'on nomme adultes et qui depuis l'enfance n'en finissons pas de trébucher.Mais nous sommes sourds,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 15 avril 2013

RÊVERIES DE PAROLES

Parole. Un mot intraduisible. J'aime ces mots qu'on ne peut pas imaginer dans une autre langue, infréquentables s'ils perdent leur sonorité. Ils se dessèchent, ils fanent et s'étiolent. Des papillons de nuit au matin. Plus rien dans les mains, dans la bouche, la salive. Des mots du dictionnaire. La langue raisonnable, balisée, signalisée, carrée. Des mots codes, des boîtes, des carcasses.Des mots privés d'enfance, d'intimité, d'expérience, de sensualité. "Parole", je me le répète, je l'arrondis avec ma langue. Je le déguste, je le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 15 avril 2013

LETTRES AU VIVANT...Extrait

Je te parlerai à tu et à toi de sorteque tu ne saches plus lequel est ton endroit.Amour Frère en complice et l'argumentdu trouble. Tu es cela plus ce que nous ignoronsl'un de l'autre.Je suis toi comme tu es probablement moi.Je t'appelle et t'embrouille et te devancepour nous éprouver pour te posséderet nous déposséder à corps et à coeurtoi le vivant que je ne cesse de harcelertoi l'urgent fiché dans le tohu bohuMa patience nous épaulera.J'étaille l'incertitude. L'aujourd'huiest trop bref pour remâcher l'indécision.L'aujourd'hui en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,