mardi 13 novembre 2012

AMINA SAÏD

(...) nous n’avons pas la réponse aux questions que pose le silence ni d’explication aux rêves à peine devinons-nous certains signes que savons-nous du miracle qui nous réunit puis de ce qui lentement nous sépare de ce qui se dit à travers nous lorsque nous tentons d’écrire de l’objet réel de notre quête ou de ce qu’est la plus belle chose du monde nous ne connaissons ni la part non vécue de nos vies ni ce que nous ne sommes pas ni même ce que nous sommes vraiment ou ce que nous aurions pu être nous ne connaissons ni la raison du... [Lire la suite]