lundi 6 août 2018

CONSTRUCTION FRAGILE

  Couds à larges pointsDe bord à bord de la MéditerranéeDes fils pour funambules et des passerellesFemelles des passereaux qui volent bienheureuxDes chemins de corde et de sacs des sentiersOù l’on va à pied sec du cœur de l’Afrique rayonnanteA mon cœur exilé et à mes bras ouvertsVenez ! Venez, pour que je partePuisque vous arrivez de là d’où nous sommes Venus tousQue serait-il advenu si l’on nous avait chassés?   .     ALEXO XENIDIS     .   Oeuvre Goxwa Borg

dimanche 25 juin 2017

LE DESERT ECLAIRE DU MINOTAURE

Je sais de l’Europe que son nom est grec, il veut dire Grands Yeux. Je sais qu’elle fut enlevée dans une région de l’actuel Israël par le roi des Dieux, Zeus, qui l’emmena en Crète. Je sais qu’elle fut la mère de Minos, constructeur du plus célèbre labyrinthe de l’histoire. Ce parcours à reculons m’aide à savoir que l’Europe d’aujourd’hui est apparentée à un édifice labyrinthique aux nombreuses entrées et sans issue. Avant tout, sans issue : du format Europe on ne revient pas en arrière. Son union monétaire retient ses membres, comme... [Lire la suite]
mardi 19 janvier 2016

MER ACCUEILLANTE

Tu n’es pas la frontière entre la vie Et la mort, ô mer, tu es la mort et la vie, tout ensemble. Tu n’es pas l’eau seulement, Et le sel, et les herbes sous-marines, et le noyé qui flotte sur les ailes de ses poumons, message échoué sur le rivage. … En émergeant de ton eau féconde, nous croyons tous – retrouver la paix dans l’eau natale, à notre dernière heure. Ce sable que tu donnes et reprends, sera à jamais ton nom, pas un seul grain, sans l’aide de ta main – ne pourra être séparé de la multitude.   .   DARA... [Lire la suite]
lundi 24 août 2015

SAVINA YANNATOU

Posté par emmila à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 26 avril 2015

FATOU DIOME....OUI !

Naufrage des Migrants, Fatou Diome dénonce l...   .   N’est-ce pas nous qui sombrons Si nos frères meurent sur nos rivages Si nous n’avons pas su partager le trop-plein Ce que nous avions ce que nous savions Si nous n’avons pas su les aider A vivre en paix sur leurs terres A ouvrir leurs propres voies A entreprendre leur propre déploiement Et à trouver leurs propres chants Si nous nous sommes emparés De leurs vies et de leurs richesses Et si nos cœurs restent vides à présent Quand ils se noient... [Lire la suite]
lundi 23 juin 2014

EN MEDITERRANEE...

Dans ce bassin où jouent Des enfants aux yeux noirs, Il y a trois continents Et des siècles d'histoire, Des prophètes des dieux, Le Messie en personne. Il y a un bel été Qui ne craint pas l'automne, En Méditerranée. Il y a l'odeur du sang Qui flotte sur ses rives Et des pays meurtris Comme autant de plaies vives, Des îles barbelées, Des murs qui emprisonnent. Il y a un bel été Qui ne craint pas l'automne, En Méditerranée. Il y a des oliviers Qui meurent sous les bombes Là où est apparue La première colombe, Des peuples oubliés Que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 11 juillet 2013

ELLE ETAIT UN PEU GITANE...

..Elle était un peu gitane, un peu sorcière et parlait à la Lune.  Dans ce coin choisi, fumant sa cigarette et caressant son chien, elle déroulait un passé dont le travail avait occupé une large place. Fille, femme, mère, grand mère, une vie menée tambour battant, souvent controversée, trouvant probablement son bonheur dans cette course à la réussite. Féminine, élégante à sa manière, parfumée de qualité, elle se voulait sans défaut. Du " trés haut " de ses escarpins elle imposait sa personnalité, ses volontés et son... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 26 janvier 2013

EN MARGE DU FESTIVAL D'ALGER

Nous nous tenions là où la silice et les points cardinaux Se concertent dans les roses de sable! Et j'ai vu le paysan dans les vignes Etreindre les ceps au souffle du sirocco; Et les veines bleues de la Méditerranée Sourdre des rochers pour extraire l'or De la peau dorée des touristes, sous le ciel         ouvert Comme une page écrite en seuls idéogrammes         d'oiseaux. (C'étaient des mouettes germant de l'exultation         des flots!) Et nous prenions soleil... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 4 février 2010

L'EAU DE LA MEMOIRE DANS UN SABLIER

Tambour d’Afrique et flûte de berger              lyre de reine des Aurès et voix d’ange andalous              la langue de ma mère court              comme une flamme semeuse de galaxies              la langue de ma mère…              et la terre de mon père entre la   mer et le  désert     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,