samedi 30 août 2014

MURALE...Extrait

(...) Et je veux, je veux vivre....J’ai à faire sur les figures du volcan carLes terres désolées sont terres désoléesDepuis les jours de Loth jusqu’au jour d’Hiroshima.Comme si je devais vivre ici à jamaisHabité par une passion d’inconnu.L’instant présent pourrait être plus éloigné,Hier, plus proche et demain, un passé.Mais je prends l’instant présent par la main pour qu’à mes côtésIl traverse l’Histoire et non le temps cyclique,Tel le pêle-mêle des chèvres de montagne.De quoi serai-je sauvé demain?De la vitesse du temps... [Lire la suite]

vendredi 22 août 2014

JE RESISTERAI

Je perdrai peut-être – si tu le désires – ma subsistance Je vendrai peut-être mes habits et mon matelas Je travaillerai peut-être à la carrière comme porte faix, balayeur des rues Je chercherai peut-être dans le crottin des grains Je resterai peut-être nu et affamé Mais je ne marchanderai pas O ennemi du soleil Et jusqu'à la dernière pulsation de mes veines Je résisterai. Je résisterai Tu me dépouilleras peut-être du dernier pouce de ma terre Tu jetteras peut-être ma jeunesse en prison Tu pilleras peut-être l'héritage de mes... [Lire la suite]
lundi 23 juin 2014

HISTOIRES DE SOIFS...Extrait

Un peu de pierre  dans nos regards.   Je t'ai rêvée depuis l'écorce de tes racines.   Eteins cette page d'oubli, traduis plus bas tes mots dans l'autre langue où tout sera dit le dit et le non-dit   Et qu'on répète pour toi les mots de feu qui nous ont traversés.   Avec la soif du vide.   ....   Un nid de blé qui se souvient des corps heureux, des corps serrés, des bouches avides avec leurs cris.   Un souffle qui cherchait à se mêler à notre voix.   Nos gestes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 17 juin 2014

HISTOIRES DE SOIFS...Extrait

Pas un seul mot où se heurter   Parole d'absence qui ne parle plus   Et nous puisons l'argile avec des rêves qui font crier nos ciels d'oiseaux.   Après, hurler de toute la chair dans les mots nus, au creux d'un ventre vide.   La soif s'appelle pluriel.   Mots orphelins gardant leur blanc d'hiver.   Mots quotidiens portant vos prières comme les deux faces d'une même présence: celle du dessus celle du dessous.   Des mots à vide qui, lentement, s'en vont dans l'écriture... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 17 juin 2014

EN FILIGRANE, L'ARDENNE...Extrait

Dans les méandres de la mémoire le lieu natal fragile îlot de tendresse où se délitent paroles caresses d'oiseaux et rires engrangés.   Charrois de lies dans nos déserts intérieurs.   L'incertitude se fragmente c'est comme si on venait de naître ou de voir plus loin que la nuit.   .   AGNES SCHNELL   .   Photographie Eléna Shumilova    
Posté par emmila à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 17 juin 2014

LE TEMPS

 On attend...des réponses qui ne viennent pas, des nouvelles, un résultat, l'enfant, les cerises, la pluie, l'amour, la guérison. Et le temps passe...Le présent. Derrière lui, l'enfant le tire déjà dans un chariot en bois, accroché à une ficelle, éclatant de rire.  Lourd ou sans nuage et tourné vers le futur, le passé s'allonge. Plus tard, on attend encore, l'avenir que l'on doit se construire: l'étudiant l'apprendra à ses dépens, en abandonnant peu à peu sa merveilleuse insouciance. Hier s'installe, c'est déjà demain. On... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 10 juin 2014

FONDAMENTE...

Voici le temps du retour aux herbagesaprès les grandes fenaisons,le temps du mémorial, du plain-chantde l'enfance, érigé sur les sourcesà l'orée du voyage.Sous le lichen gît la pierreintacte; et les voixranimées aux bruits des pas furtifsdu vieil enfant bourdonnentdans le rucher paniquedes années convoquées. .   FREDERIC JACQUES TEMPLE   .   Oeuvre Raphaël Toussaint http://www.raphael-toussaint.fr/
Posté par emmila à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 9 juin 2014

L'HORLOGE

Rappelle-toi l'étéle vent des nuits,les avoines fantômessous la lourde luneinondant la rivière d'anis,Là-haut, dans le fenilles chuintements des effraies,là-bas, le choc mou d'une pommesur les feuilles mortesdu temps,et l'horloge impassibleordonnant le silencedes vivants et des morts. .   FREDERIC JACQUES TEMPLE   .     Oeuvre Julien Dupré
samedi 7 juin 2014

L'ADIEU

Nous sommes revenus à notre origine. Ce fut le lieu de l'évidence, mais déchirée. Les fenêtres mêlaient trop de lumières, les escaliers gravissaient trop d'étoiles qui sont des arches qui s'effondrent, des gravats, le feu semblait brûler dans un autre monde. Et maintenant des oiseaux volent de chambre en chambre, les volets sont tombés, le lit est couvert de pierres, l'âtre plein de débris du ciel qui vont s'éteindre. Là nous parlions, le soir, presque à voix basse  à cause des rumeurs des voûtes, là pourtant nous formions nos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 7 juin 2014

A L'AUBE

A l’aube quand vibrait encorela gloire du monde, nous descendionsl’échelle des rêves pour chercherdans l’herbe du jardinl’œuf bleu des promesses, et dans le cielun reste du vertige qui nous tiraitdes cris, mais tout retombait viteet l’horizon reprenaitson vrai visage : enclos, barrière, octroi.Nous rentrions couver notre butinles yeux dans l’ombre comme siune aile ou un angeallait soudain venir briser la coque.   . GUY GOFETTE   .      
Posté par emmila à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,