dimanche 28 avril 2013

OU COURS-TU ? NE SAIS-TU PAS QUE LE CIEL EST EN TOI ?

  (...) Commence alors le long calvaire de l’ignorance : une vie d’homme. Tout ce qui te rencontre dès lors, tu le prendras pour réalité absolue. Tous les grimages, tous les masques, toutes les mascarades de la société et ses valeurs, les règles de jeu, les brouillages, les compromissions, tout est dès lors monnaie comptante. Le premier homme et la première femme rencontrés – père, mère – sont tes dieux et marquent ta cire encore molle d’empreintes indélébiles. Leurs blessures deviennent les tiennes. Cent fois la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 19 avril 2013

LA ROSE DETACHEE...Extrait

Aujourd'hui combien d'heures tombent, tombent dans le puits, dans la nasse, dans le temps: elles sont lentes mais ne prennent de repos, elles tombent, se rassemblantau début comme des poissons,puis comme des pierres lancées ou des bouteilles. En bas, les heuresavec les jours s'entendent,avec les mois,avec les souvenirs fumeux,avec des nuits désertes,des femmes, des habits, des trains et des provinces, le tempss'accumule, et chaque heurese dissout en silence,s'effrite et choitdans l'acide aux vestiges,dans les eaux noiresdans la nuit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 12 avril 2013

LES AMANTS DU FRAGILE...Extrait

(...) En pleine nuit tu demandes ta route Et l'on te montre les étoiles   Lève la tête Pense à l'enfant qui grimpait dans les arbres Pour savoir si le ciel se rapprochait de lui   Le vrai chemin s'ouvre aux sommets A la parole fleurissante Au regard qui augmente l'espace   Tu as du souffle maintenant Tu as trouvé ta lampe Tu vas gravir le monde et contempler   .   MARC BARON   .     Photographie Claudine Castaing Vergnol     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 12 avril 2013

HENRY BATAILLE

« Je t'ai rêvée en la naïveté des choses, Et j'ai parlé de toi aux plus vieilles d'entre elles, À des champs, à des blés, aux arbres, à des roses. Elles n'en seront pas pourtant plus éternelles, Mais d'elles ou de moi celui qui doit survivre En gardera quelque douceur pour ses vieux jours... Je m'en vais les quitter, puisque voici les givres. Tu ne les connaîtras jamais... les temps sont courts... Mais vous ne pouvez pas vous être indifférentes, Simplement parce que je vous ai très aimées... Ô les toutes petites et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 10 avril 2013

MAISONS BLEUES

   Je connais des maisons dont le silence est le fruit. Ce sont des maisons couleur d’octobre. Leur présence a longuement mûri comme pierres au soleil. Leurs murs se sont déployés sous les saisons. Leurs ardoises bleues se sont offertes aux pluies d’encre et aux écritures lichens. Leurs cheminées ont lentement fumé le ciel. Leur crépi s’est ridé. Et leurs portes savent ce que s’ouvrir veut dire. Hameaux oubliés Quel mot vous réveillera Dans notre mémoire ? (...) Je connais des maisons vieilles, dont les regards... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 6 avril 2013

JEAN JOUBERT

(...) N'y aurait-il alors que cette voix profondeperçue jadis dans la forêt d'enfanceet le jardin d'amour et la rivièreet la seule maison vive dans la mémoireoù les femmes tissaient les mots de la légende :voix venue de temps immémoriaux,passant de bouche en boucheet qui, dans le brouillard, nommaient les dieux,car tout alors baignait dans l'absolue beautéde leur présence. Et ils couraient dans les moissons,mangeaient le pain,dormaient sur notre paille,tendres et familiers.C'est en musique désormais que leurs voixet la voix des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 5 avril 2013

LE MARIN ABSENT...Extrait

Et je remercie la douleur vive et quotidienne, qui me donne des racines pour voir que tout est plénitude, douceur et cercles lumineux,comme mes yeux, la rose, les soucis du jardin, la terre, le soleil, la lune, les étoiles, et enfin arriver du martyre à cette paix, celle d'être debout devant la vérité des choses. .... I dono gràcies al viu dolor quotidià, que em dona rel per veure que tot és plenitud, suavitat i lluminosos cercles, com els meus ulls, la rosa, les calèndules, la terra, el sol, la lluna, les estrelles, i arribar del... [Lire la suite]
samedi 30 mars 2013

SE SOUVENIR

La lampe à huile Faisait danser sur le repas du soir Les nuages chassés par le vent chaud Et l'odeur des tubéreuses se mêlait À celle des pommes alignées sur la fenêtre...   En ce temps l'histoire était faite D'un bonheur indicible et sans fin. Les jours tombaient comme des oiseaux blessés Dans les clairières d'ancolies Que discernent seuls les yeux des enfants...   .   JEAN-GEORGES LOSSIER   .    
Posté par emmila à 20:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 28 mars 2013

DANS LES SOULEVEMENTS...Extrait

La fugacité disparaît Toujours la même déflagration je t’aime La hâte obstinément éclaire Ton souffle où je tombe encore une fois Quel dénuement n’ai-je pas dit Un souvenir sans souvenir aucun ciel N’a l’étendue de l’abandon Un cri l’impudeur pensive Le sens et l’effacement bougent Le désir avec les oiseaux qui respirent Tellement le jour était vaste Comme quand l’aveu n’a plus d’ombre et roule Quand la ressemblance sans cesse Si ensevelie se sépare de moi L’enfance changée en pitié Dans les rochers que l’apaisement forme . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 28 mars 2013

LEURRE ET ILLUSION

Allo ? (Une voix de femme dit :) Jupe, robe, pantalon ? (Je réponds rapidement sans sourciller) Jupe ou robe Jambes nues ? Collant ? Bas Dim up ? Jarretelle ? Comme tu veux, mais habillées, oui habillées tes jambes Chaussures ? Escarpins, mais pas trop hauts ou ce que tu veux… Le haut ? Corsage, pull léger, tee-shirt… comme tu veux… Maquillage ? Pas trop. Juste esquissé, à peine visible… Rouge à lèvres ? Oui de la couleur naturelle de tes lèvres… Cheveux,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,