jeudi 6 décembre 2012

IMPLOSION DU MENSONGE

Ils m'ont menti. Hier ils m'ont mentiet aujourd'hui ils mentent nouvellement. Ils mententcorps et âme, complètement.Et ils mentent de façon si évidenteque je pense qu'ils mentent sincèrement.Ils mentent surtout impuné/ment.Sans tristesse. Ils mententjoyeusement. Si nationale/ment ils mententqu'ils pensent qu'en mentant à l'Histoireils tromperont la mort éternelle/ment.Ils mentent. Ils mentent en dissimulant. Mais leurs motsparlent pour eux éloquemment. Leurs mots défilent si misérablementque même un aveugle verraitleur vérité en... [Lire la suite]

mercredi 29 février 2012

DEVANT LA PORTE UN PAILLASSON: LA PAROLE...Extrait

Nous avons eu jadis, peut-être, la parole.   Nous sommes dupes de nous-mêmes, de ce foutu langage qui nous dévisse la bouche, y voyons une forme de supériorité animale qui se résume, au bout du compte, à calfeutrer nos phantasmes les plus, non, les mieux lubriques croyant nous éloigner de la bête mais... nous sommes des brutes, des barbares.   Nous nous mentons depuis la langue, depuis cette épine molle et gluante qui nous creuse en quotidien la bouche ce toute la mort qu'on lui a fait.   Nous, en permanence,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 19 juin 2011

LAISSER PARTIR...Extrait

L’enfant qui appelle au fond de chacun reste tapi dans l’obscurité de l’abandon. Il faudrait le prendre dans les bras et lui murmurer la berceuse du retour. Mais non, d’emblée nous avons choisi de ne pas entendre la profondeur de son cri   L’adulte qui ment au cœur de sa vie reste sali sous la fausse lumière du pardon. Il faudrait le tirer de sa nuit et lui crier la colère du premier jour. Mais non, longtemps nous avons choisi de ne pas rejeter la noirceur de son silence. . ALAIN SUIED .  
Posté par emmila à 22:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 21 janvier 2011

LA MORT DES VALEURS

Je suis venu, j’ai vécu et surtout j’ai vu !J’ai vu le dédale de la vie et du socialÉcrouer l’homme dans son cul de sacJ’ai entendu et compris toutes les aberrationsEt tous les mensonges, montagne d’infamiesD’une génération de peine de folie et de haineJ’ai vu le spectacle des guerres civilesEt des conflagrations entre nationsJ’ai vu des soldats tirer sur des femmesQui réclamaient du pain et de l’eauEt sur des enfants qui pleuraient leurs pères mortsJ’ai vu des bombes détruire des pays, des villes et des peuplesPour défendre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 20 novembre 2010

RESISTANCE

Mes oiseaux agonisentIls ont bâillonné mes anges.Ils ont ravagé mon tempsDe trêve et de beauté.Accablée.Je suis accablée de routine et d'urgence.Cela suffit.Je renie la simple condition pédestre.Je vais me dresser.Je suis enfin sur pied.Je lâche les amarresJe vibre de Musique, Peinture, Poésie.Résistance.Je suis en résistance.Pour mes ailes qui guettent l’envolPour les anges qui en moi se rebellent.Allons ! Allons !Allons !Qu'on ne nous fasse pas de la nuit, l'aube.Nous allons résisterÀ ce modèle de PouvoirQui nous met sous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 20 novembre 2010

TERMES DE PAIX

  C’est le temps de négoces, entre des feuilles de sang Et l’arbre est un tronc mort Quelles lumières et quelles ombres encore se disposent sur les versants de l’histoire    Et où sont les visages-peuples ? Pris dans les masques de quels mensonges ? A l’ombre de l’écriture, terre et peuples, entre souffrance et désespoir, Et la présence de qui dirait la rumeur d’autres passages ?    Et la présence de qui dirait la rumeur d’autres gestes ? Et la rumeur de qui dirait la rumeur ordinaire d’invisible réel ? ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 25 mars 2010

QUAND L'OBEISSANCE EST DEVENUE IMPOSSIBLE...Extrait

(...)Le mensonge. Cette époque y aura excellé, entraînant avec elle     la confusion, la toute puissance des idéologies,     leur faillite apparente     (car tout finit par se savoir)     et leur cynisme triomphant. Les dégâts sont énormes qui font le lit de la violence     de classe autant qu’individuelle     et de toutes les violences d’état. Et on tire maintenant sur tout ce qui bouge     autrement. Et tous ceux pour qui vivre n’est pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 26 avril 2009

DESCRIPTION DU MENSONGE...Extrait

La rouille s'est posée sur ma langue comme la saveur         d'une disparition.        L'oubli est entré dans ma langue et je n'ai eu d'autre         conduite que l'oubli,    et je n'ai accepté d'autre valeur que l'impossibilité.    Comme un bateau calcifié dans un pays d'où la mer s'est retirée,    j'ai écouté la reddition de mes os s'établissant dans        le repos ;    j'ai écouté la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 10 avril 2009

DIDEROT

Les avantages du mensonge sont d'un moment, et ceux de la vérité sont éternels ; mais les suites fâcheuses de la vérité, quand elle en a, passent vite, et celles du mensonge ne finissent qu'avec lui. . DENIS DIDEROT . ... Celui qui dit un mensonge ne prévoit point le travail qu'il entreprend ; car il faudra qu'il en invente mille autres pour soutenir le premier. . ALEXANDRE POPE
Posté par emmila à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 27 janvier 2009

EMMANUELLE K

« Malgré le poids du monde et les mensonges de la réalité, un chemin est possible, à qui entre en résistance comme on part à l’aventure. Un chemin est possible à qui s’aime, se respecte et joue à ne plus mentir. ». EMMANUELLE  K . Oeuvre de Gandha
Posté par emmila à 15:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,