samedi 7 juillet 2012

EVOLUCION

En esta lengua que hablo,¿quién soy?,¿quién es mi madre?La madre crece en mi útero,busca mi regazo;es la misma que alimenta mi sueño.Cuídame este sueño vientre eterno.Sueño una lengua viva que hable del cieloen la que pueda decirte:madre.Te nombro ahoraen mi lengua materna.Escritura tuya soy,verbo de tu dolor.Te oigo,palpitas.Esa es tu lengua primera.Con mi silenciote lleno hasta ensancharte.Te haces transparente,gritas cuando dejas pasar luz.Te veo,resplandeciente y posesa.Dame, madre, esa palabraque no entienda. . . . . . ... [Lire la suite]

jeudi 10 mai 2012

A LA VITESSE DU COEUR

  à ma mère Tu as laissé des milliers de soleils se faner et tes pas de solitaire se creuser par indifférence. A la source trop de chemins ouverts trop d'extrêmes et l'égarement déjà. A la source une question te taraudait : Comment vivre ? Rupture avec l'insensible le lisse     le brillant les racines rupture pour mieux saisir t'accrocher pour mieux t'arrimer à la vie. Tu enviais le fluide le souple le vivant sous tes doigts tu voulais la sensation l'épreuve de la sensation. Lente maturation trop... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 8 mai 2012

MUM IS DOWN...Extrait

Aujourd’hui n’a plus de forme ni  demain pétrifié  dans hier.    Partie d’un trait.    Elle n’a pas laissé de mot  pas de liste des choses à faire  ni armes ni vivres  ni cachette ou abri  aucune forme pour journée  à matin pas d’indice  rien ni pour l’après-midi  seulement chute de midi dans la nuit.    comment faire avec aujourd’hui ?     Comment faire avec le jour ensoleillé  l’après-midi étale qui s’étire dans fin ?    ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 9 décembre 2011

RECUEILLEMENTS

à ma mère « Les oiseaux ignorants poursuivent leur chemin et nous, très humblement, le poursuivrons aussi, la neige de l’hiver blanchira nos cheveux et la rafale glacée blessera nos tempes. » (Pablo Neruda, Cahiers de Temuco) . ossature d’Ève pardonnée par la chair ô ma sultane aux épaules larges de rêves d’instables poèmes où pose ma mère acrobate de l’île mère d‘enfance cherchant bougainvillées et roses sans épines pour ses enfants terrassés des bouges tout amant mon père aimant du corps humain demoiselles et jolis... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 4 novembre 2011

CIMETIERE ETOILE DE LA MER- Versets 1995-2003

 Si je devais commencer à écrire, je commencerais par la blessure, la déchirure, je répèterais la blessure, la déchirure, éternellement, le retour à la mère, le retour à son ventre de plume et de limon, à son ventre de ciel.    Elle étend la main au-dessus des lions d’étoile, elle étend une main protectrice ou vengeresse au-dessus des lianes de silence, femme de filigranes ou d’empreintes, femme de traces, femme posée sur l’étroitesse tramée d’un sillon, travail d’un graveur sur le ventre veiné bleu de la pierre au... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 2 mai 2011

AU NOM DE LA MERE...Extrait

Il n’est pas étrange dans la nature de se féconder au vent, comme les fleurs.   Fleur est le nom du sexe des vierges, qui le cueille, effleure.   Miriàm / Marie fut enceinte d’un ange en avent   toutes portes ouvertes, à l’heure de midi.   Le vent s’enroula sur son flanc,   déliant sa ceinture il laissa une semence en son sein.   Elle fut montée sans écarter le bord de sa robe.   À la première récolte de blé on comptait trois mois   à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 21 octobre 2010

MERE COLERE

   je suis la mère colère   la terre a bu mes enfants  mes mains fouillent cette terre   mes bras flagellent le vent  mes flancs palpitent   vides  où fleurissaient les belles moissons      j’étais femme tendre  au regard d’herbes mouillées   ma douleur est de pierre  mes ruisseaux sont asséchés   et je ne suis que mère colère    mon long manteau de nuit  flotte dans le vent   je suis... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 28 août 2010

LES FEMMES SONT LES PREMIERES MAISONS

Les femmes sont les premières maisonsdes hommes et des femmes,elles sont leur rampe de lancement, leur pont,elles leurs donnent leur âme. Ainsi les hommes pendant 9 moisont été qu'ils le veuillentou pas......... des femmes.Une fois sortis d'elles, hélas!,il arrive qu'ils les profanent,les massacrent, les violent, les damnent. Ô vous, qui que vous soyez,c'est aux femmes que vous devezle fait de naîtreet de marcher sur la terre. Ne laissez pas se fanerles fleurs qui vous ont portésvers la lumière.Elles vous disent:«Je vous ai fait,à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 15 avril 2010

ÊTRE AU MONDE....Extrait

  Je fus ta Maison, mon fils. Je demeure ton chemin. Clarté où tu viens boire, où la nuit est sans âge et le jour sans regret. Je suis la porte et la fenêtre que ta joie ouvre à deux battants. Il n'entre en moi nul éclair. Cependant, il m'arrive encore d'héberger, en mon ventre, le souvenir de tes frissons et de tes fièvres.   A ton tour, maintenant, de me porter en toi, dans tes yeux, par ta voix, sous tes traits où se devine ton ascendance.   Elle ne sera jamais bien loin, cette maison qui fut la tienne.... [Lire la suite]
dimanche 31 janvier 2010

HEURE FAROUCHE

  Sable grain par grain irritant lenteur qui s’étire se déplie engloutit   L’attente… Le temps rampe, se tortille, languit, s’écrase. Attendre le cœur clos, plein de trous, de fissures et de bosses, le cœur où s’indurent les cris que nous n’avons pas osé pousser, les chutes que nous avons haïes, les nuits plus dures que l’acier. Attendre pour se prouver peut-être qu’on existe enfin. Malgré soi des images montent, malgré soi les torches toujours vives s’allument.   Ô mère pourquoi ce geste vide cet arrondi cassant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,