vendredi 14 août 2009

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait

Vêtu de blanc. Vêtu de blanc je suis devant les yeux de qui m’aime et de qui ne m’aime pas, je pose enfin devant personne ou le néant ou devant la pupille transparente que je ne vois jamais et qui me voit. Poserai-je ainsi sans fin devant la mort ? Les fleurs de l’acacia jaunissent vite aux montagnes lointaines de l’enfance. Suis-je ainsi vêtu pour mourir ? Une grande et longue boucle sur la photo altérée par le temps tombe sur mon front, pâle ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 25 février 2009

NOUS Y SOMMES....

Nous y voilà, nous y sommes. Depuis cinquante ans que cette tourmente menace dans les hauts-fourneaux de l’incurie de l’humanité, nous y sommes. Dans le mur, au bord du gouffre, comme seul l’homme sait le faire avec brio, qui ne perçoit la réalité que lorsqu’elle lui fait mal. Telle notre bonne vieille cigale à qui nous prêtons nos qualités d’insouciance. Nous avons chanté, dansé. Quand je dis « nous », entendons un quart de l’humanité tandis que le reste était à la peine. Nous avons construit la vie meilleure, nous avons jeté nos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 27 juillet 2008

MIROIR DE L'EGLANTIER

  Feu de sarments dans tes yeuxFeu de ronces sur tes jouesFeu de silex sur ton frontFeu d'amandes sur tes lèvresFeu d'anguilles dans tes doigtsFeu de laves sur tes seinsFeu d'oranges dans ton coeurFeu d'oeillets à ta ceintureFeu de chardons sur ton ventreFeu de glaise à tes genouxFeu de bave sous tes piedsFeu de sel et feu de boueun incendie réeltout droit sur la falaiseun faisceau de saveursoù je me reconnais   Mère ma ténébreuse . . . JEAN  SENAC . . .  
Posté par emmila à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,