samedi 1 juillet 2017

GRACE AU TAMBOUR

Grace au tambour volant, vieux volant, que la nuit gobe et crache en milliers d’étoiles Grace au tambour aux mains d’arbre à pain Aux  mains de pieuvre au galop dans les cayes Grace au tambour qui roucoule comme une femme comblée Grace au tambour et ses fruits d’étincelles Grace au tambour que la nuit épingle sur la corde du conte Je te regarde femme Aux pas de merle luisant Aux pas de mer déchaînée Torturant ma mémoire d’homme stupéfait Cœur surpris du message   Ta flamme épousant le secret des tempêtes ... [Lire la suite]

dimanche 28 mai 2017

JOEL GRENIER

Au jardin de l'improbable, j'avais planté le clou. Rien n'a su pousser qu'une clé des songes sur un fond de soleil. Il suffisait de pousser le cœur, tout était ouvert, et le toi profond et le moi d'été, journée porte ouverte. Il a fallu que je me suspende à un coin de tes yeux pour comprendre à la fin qu'il n'y avait pas de serrure. La clé ne servait, à la vérité, qu'à garder le secret.   .   JOEL GRENIER   .    
Posté par emmila à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 23 avril 2017

MANDELA

Posté par emmila à 14:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 11 avril 2017

CHRISTIANE SINGER...Extrait

Quand je parle d'un a-théisme aimant,Le "a" privatif interdit toute représentation...Ce n’est pas un contenu que j’ai à transmettre :Chaque âme est d’une telle richesse !Il faut que cette richesse soit réveillée…La vie est tellement généreuse : on ne peut pas passer à côté.On ne peut pas passer à côté de l’automne, de la neige quand elle tombe…Tout reflète de la PrésenceNous sommes dans une société qui nous distrait en permanence de l’essentiel.Nous sommes hors de nous !Nous ne sommes pas mis en relation avec cette profondeur en... [Lire la suite]
samedi 19 novembre 2016

D'AMOUR ET DE DESOLATION...Extrait

Chair pétrifiée de l’Amérique,hallali de pierre éboulée,rêve de pierre, notre rêve,pierres du monde avec leurs pâtres ;pierres qui se dressent d’un coupafin de s’unir à leurs âmes !Dans la vallée close d’Elqui,par pleine lune de fantôme,nous doutons : sommes-nous des hommesou bien des rochers en extase !Les temps reviennent, fleuve sourd,et on les entend aborderdu Cuzco la meseta, marchesgrimpant à l’autel de la grâce.Sous la terre tu as sifflépour le peuple à la peau ambrée;ton message, nous le dénouonsenveloppé de salamandre;et dans... [Lire la suite]
dimanche 23 octobre 2016

FLUCTUATIONS...Extrait

Inspire L’univers entre en toi avec ses printemps éphémères, ses fièvres éblouissantes Tu respires l’odeur envahissante du thym sauvage des souvenirs ramassés sur la plage Tu bois le lait de vie Ouvre la fenêtre Il n’y a plus de dedans, de dehors Seul, ce présent d’éclair et de surgissement, Cette hâte d’aimer et de connaître Tant de messages, de caresses, d’écorchures Tant de promesses nous traversent Le monde extérieur maintenant te pénètre Les sons ruissellent Les odeurs pétillent Respire le réel, Il t’appartient et tu lui... [Lire la suite]

mercredi 13 juillet 2016

JOEL GRENIER

Ce devait être écrit quelque part, sur une table des lois oubliée. En langue étrangère, en message codé.Sur une page blanche qui fuyait sa marge ou sur une plus noire qui ne demandait qu'à ouvrir un tout autre chapitre jusqu’à la conclusion.Ce n'est pas un roman, plutôt une nouvelle. Un livre cent fois lu qui toujours recommence et la plume posée sur le bord des bougeoirs ne trace après tout qu'une ligne au destin.Aux rayons de la lune, le ciel s'allume de verbes jamais conjugués au plus-que-futur parfait.Et si je ne sais pas lire, je... [Lire la suite]
mardi 12 mai 2015

BURT NORTON I , QUATRE QUATUORS, LA TERRE VAINE ET AUTRES POEMES...Extrait

Le temps présent et le temps passésont tous deux présents peut-être dans le temps futuret le temps futur contenu dans le temps passé.Si tout temps est éternellement présenttout temps est irrémissible.Ce qui aurait pu être est une abstractionqui ne demeure un perpétuel possibleque dans un monde de spéculation.Ce qui aurait pu être et ce qui a ététendent vers une seule fin, qui est toujours présente.Des pas résonnent en écho dans la mémoirele long du corridor que nous n’avons pas prisvers la porte que nous n’avons jamais ouvertesur le... [Lire la suite]
samedi 9 mai 2015

AU DERNIER SOIR SUR CETTE TERRE...Extrait

"Nos noms sont des arbres modelés dans la parole du dieu et oiseaux qui planent plus haut que les fusils. Ne coupez pas les arbres du nom, vous qui venez guerre de la mer. Et ne lancez pas vos chevaux flammes sur les plaines. Vous avez votre dieu, et nous, le nôtre. Vos croyances, et nous, les nôtres. N’ensevelissez pas Dieu dans des livres qui vous ont fait promesse d’une terre qui recouvre la nôtre. Ne faîtes pas de Lui un huissier à la porte du roi. Prenez les roses de nos rêves pour voir ce que nous voyons de joie ! Et sommeillez... [Lire la suite]
dimanche 26 avril 2015

LE MESSAGE RETROUVE ( LOUIS CATTIAUX ) - PREFACE DE LANZA DEL VASTO

La conjuration des imbéciles, des charlatans et des sagesa parfaitement réussi.Cette conjuration avait pour objet de cacher la vérité.Les uns et les autres ont servi cette grande cause,chacun selon ses moyens : les imbéciles par le moyende l'ignorance, les charlatans pas le moyen du mensonge,les sages par le moyen du secret.Les imbéciles ne veulent pas qu'on découvre la vérité.Ils soupçonnent d'instinct, qu'elle les dérangerait.Si on la leur montrait, ils détourneraient les yeux ; sion la leur mettait dans la main, ils la laisseraient... [Lire la suite]