vendredi 6 avril 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Le livre que j’ouvre à présent Est celui de l’arbre et du vent,Des saisons et du ciel infini,Des moissons du silenceDont toutes mes racines ont soif. Si je marche en claudiquant Sans me hâter vers la ligne des grèvesCe n’est pas pour comprendreMais pour laisser aller : Creuser mon ignoranceNe m’est plus nécessaire. Portées par l’aile de l’instant Des pages détachées volent dans ma mémoire ;Je me fie à leur errance.Aucun traité ne me donnera plus le goûtDe ces paraboles incendiées. Des visages me... [Lire la suite]

lundi 5 mars 2018

JEAN-CLAUDE PIROTTE...Extrait

J'écris à toutes les femmes commesi je les aimais car toutesles femmes sont aimables et cellequi seule est mon amour dortde son sommeil de légendeelle est toutes les femmes elle esttoutes les rages elle est toutes les pluieselle est tous les amours elle esttoute l'absence et toute l'évidence.   .   JEAN-CLAUDE PIROTTE   .     Oeuvre Katya Grydneva
Posté par emmila à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 31 janvier 2018

ALERTE AUX OMBRES...Extrait

La moindre bête blesséepèse si fort sur la terre,la moindre graine écraséeque la nuit les laisse faire. Souci précoce des herbesbrusque étamine de pluiequi pourra dans chaque rêveretrouver ce qui le fuit ? A chaque gorgée de silencela bête roule un peu plusà chaque coup de la lancevotre peur est mise à nu. Demain l'arbre vit dans ses feuilleset la bête pleine d'amours'endort sur le nouveau seuilque découvre le grand jour.   .     JEAN CAYROL 1944-1945 Camp de concentration de Mauthausen   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 15 janvier 2018

TROISIEME DESSOUS, MATIERE DE RÊVE III...Extrait

Dans les touffes de baisers, le palais des coquilles ; dans les plumes des pierres, la fontaine des langues ; dans l’éventail des seins, le sentier des regards. Sur les flammes effeuillées, la paupière d’ombre ; sur les ruissellements ébahis, le mot de passe ; sur les chevelure en opéra, la pluie de sucs. Un nuage de griffes arrache la peau du ciel ; un geyser de frelons écorche doucement le vent ; un cyclone de pétales déshabille le temps qu’il fait.   .     MICHEL BUTOR     . Photographie ? ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 5 janvier 2018

CHANSON DU PRISONNIER POUR SON PETIT GARCON

- Ruisseau, ruisseau Arrête-toi, dirent les menthes, Gentil ruisselet Fil d'argent Ruban de lumière Écoute: nous sentons bon Et nos timides cousines Les violettes Désirent te connaître, Reste avec nous, Ruisseau- ruisselet, Gai compagnon.-   Mais le ruisseau s'enfuit Et une rose penchée sur l'eau Devint rouge de colère.   On l'entendit plus loin Rouler et rire sur les blancs galets, Ronronner dans l'herbe, Murmurer sur la mousse soyeuse. - Ne pars pas Dirent les galets Et l'herbe et la mousse, ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 29 décembre 2017

LA VOIX DE PERSONNE...Extrait

J'écoute la rumeur qui monte des choses. La pensée vide, j'entre en résonance. La parole peut jaillir d'une simple motte de terre ou d'un reflet dans la vitre. Ce ne seraient d'abord que des murmures épars, des chuchotements qui lentement se rassembleraient et finiraient par former un début de phrase encore balbutiante. Puis, de ruisseau, la petite voix deviendrait rivière et fleuve. Chargée d'alluvions, peut-être de pépites, la phrase prendrait de l'ampleur, se laisserait porter par le courant jusqu'à la haute mer. Dans les... [Lire la suite]

samedi 9 décembre 2017

CHANSON DES ESCARGOTS QUI VONT A L'ENTERREMENT

A l’enterrement d’une feuille morteDeux escargots s’en vontIls ont la coquille noireDu crêpe autour des cornesIls s’en vont dans le noirUn très beau soir d’automneHélas quand ils arriventC’est déjà le printempsLes feuilles qui étaient mortesSont toutes ressuscitéesEt les deux escargotsSont très désappointésMais voilà le soleilLe soleil qui leur ditPrenez prenez la peineLa peine de vous asseoirPrenez un verre de bièreSi le coeur vous en ditPrenez si ça vous plaîtL’autocar pour ParisIl partira ce soirVous verrez du paysMais ne prenez... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 28 novembre 2017

MORCEAUX DE CIEL, PRESQUE RIEN...Extrait

Ecarte cette pierrede mon chemin, car ma fatigueest devenue trop vieille, j’ai perdu le sommeilje ne sais où, j’hésiteentre une chose et son contraire, jeje veux l’espaceet quelqu’un me repousse contre un mur,y a-t-il du bruitdans le dehors, du feu, des fruits très lourdssur les arbrestoutest si loin, tout me blesse, et cette pierreque je porte au ventre,arrache-là.     . CLAUDE ESTEBAN   .     Photographie Raoul Ubac      
mercredi 1 novembre 2017

MIROIR POUR UNE QUESTION

J’ai questionné et on m’a ditLa branche couverte de feuest oiseauOn m’a dit que mon visage était la houleEt le visage du monde miroirspeine du matin, phareJe suis venuEncre était le monde sur ma routePhrase tout frémissementJ’ignorais qu’entre nousun pont était jeté – fouléesde flammes et prophétiesUn pont de fraternitéEt j’ignorais que mon visageétait vaisseauNaviguant dans une étincelle   .     ADONIS .
Posté par emmila à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 23 octobre 2017

ANALOGIE

Elle se surprit à rêvasser à la fenêtre. Le paysage d’un jour d’octobre la portait à la mélancolie. Elle venait d’éplucher des pommes. Ses mains avaient encore un goût sucré, elle les lécha comme un enfant. L’odeur de ces pommes était évocatrice.Dans le jardin de ses grands-parents, un très vieux pommier refleurissait chaque année. Il offrait une maigre récolte de fruits acides, immangeables, mais jamais il ne fut question de l’abattre. L’arbre avait survécu à deux guerres, à des dizaines d’orages, à des meutes de gosses chapardeurs... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,