samedi 27 octobre 2018

POSSIBLE ETERNITE...Extrait

La croûte du pain fermée le miel offert   Une vieille parenté de soleil porte ses cuillères au paysage Le matin mouillé d'or frais l'anche d'un oiseau s'en accommode quand le chant ruisselle sur les menthes du jardin. .   . . . JEAN-PIERRE NICOL . . . . .  Photographie Thami Benkirane https://benkiranet.aminus3.com/  
Posté par emmila à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 18 octobre 2018

LE LIVRE D'IMAGES...Extrait

Les feuilles tombent, tombent comme si au loinse fanaient dans le ciel de lointains jardins ;elles tombent avec des gestes qui se refusent.Et dans les nuits la lourde terre tombede toutes les étoiles, dans la solitude.Nous tombons tous. Cette main tombe.Et vois, cette chute est dans toutes les autres mains.Et pourtant il en est un qui retient dans sa main,cette chute délicatement, éternellement.   .     RAINER MARIA RILKE (1875–1926)      .     Photographie Thami Benkirane ... [Lire la suite]
mercredi 10 octobre 2018

OISEAUX

Les yeux partis du front des aveugles deviennent des oiseaux. – Les petits oiseaux, passe encore ! allez-vous dire, mais les grands ?…Les grands oiseaux, ne voyez en eux que des yeux exorbitamment épars depuis des temps immémoriaux.Quelle force au surplus pourrait empêcher les yeux de grandir, une fois dans le libre azur ?Roitelet : œil de poupon !Mésange : œil de fillette !Fauvette : œil de garçon !Bengali : œil d’infante !Pinson : œil de page !Linotte : œil de bohémienne !Moineau : œil de gavroche !Alouette : œil de pâtre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
samedi 22 septembre 2018

CAHIER DE VERDURE...Extrait

Le mince croissant de lune aperçu le soir dans le jardin, la serpe qui est pure illusion, qui est chose aigüe mais aussi doucement lumineuse, la «serpe de lait» qui perdra vite sa forme, qui s'inscrit un instant dans le ciel du couchant et surprend toujours, qui vous accompagne avec fidélité, lointaine, mais présente. À l'image de la serpe se lie inévitablement celle de la main qui devrait la tenir, de la moissonneuse dans quelque cortège en l'honneur de Céres — comme si, d'une fête, n'était visible qu'un emblème au-dessus de la... [Lire la suite]
dimanche 5 août 2018

BRIGITTE BROC...Extrait

Ce soir d’été,Epicé jusqu’à la moindre ramure,Dégouline, ivre et lourd,Dans la gorge Des dernières roses. L’allée, solitaire,Caracole entre les cyprèsEt va se perdre,De l’autre côté du mur,Là où la merInvente ses vagues. Aller au cœur de la Vieille nuit,Douce et fidèle compagne,La saisir à pleine peau,Fouiller son bois,Jusqu’à l’aubier. A force d’entêtement,De ciel blessé parD’impossibles paroles,De tout ce bleu quiNe demande qu’à déborder, Elle est venue. Devant les cris tombésAu seuil de la maison, Elle s’est mise... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
dimanche 5 août 2018

PETITE ANTHOLOGIE PRIVEE D'AUTOCYLUS

Je vote pour la démocratie subtile des fleurs ayant ton violetOu pourpre et, parmi les familles éligibles, deux ont ma préférence. Qui sont la pivoine, le lupin, que leur humilité nordique protège.A la première j’attache l'apprêt d'un seau en fer blanc mal émaillé, Quelque part sur un marché de plein vent, la rive d'une rivière Se ramifiant au pied d'une cathédrale gothique comme l'artichaut. Dans la poussière de brume d’un contre-jour vaporisant en bleu Sa bouillie bordelaise sur le légume essentiel, la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

jeudi 26 juillet 2018

A GAZA IL TOMBE D'ETRANGES ETOILES

A Gaza il tombe d'étranges étoiles A Gaza il tombe d'étranges étoilesCe ne sont pas des poussières de lumièresCe ne sont pas des confettis de l'espaceCe sont des étoiles sanglantesDes étoiles meurtrièresvenues des valises d'une vieille guerreque personne ne comprend plusElle tu les enfantsElle massacre les civilsElle marche sur les étoiles de la paixElle mange la paixElle boit le sang de la paixA Gaza il tombe d'étranges étoilesD'insupportables étoilesD'inadmissibles étoilesD'impitoyables étoiles Et lorsqu'elles pleuvent le... [Lire la suite]
samedi 14 juillet 2018

A LA FIANCEE DU VENT

Et ce n’était rien la pluie. Sinon la touche du vent, la cillée des nuages, les mains aux nœuds défaits, légères à pétrir le ciel de leurs doigts de fontaine. Rien sinon ce qui échappe. Et s’abandonne à l’air. Rien sinon ma danseuse d’automne. Suspendue. Flottante. En devenir dans le tourbillon de son âme déchirée. Rien sinon votre chair qu’aucun mot n’habille. Votre feu qu’aucun regard n’éteint. Votre sang et vos larmes qu’aucune bouche jamais ne parviendra à sécher. Ma danseuse, tout feu, tout... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
mercredi 13 juin 2018

TOTEMS D'AILLEURS...Extrait

  ... sourdement sous la vagueet l’écho diluviencomme la peur ancestralele naufrage d’un mondequi nous glaviote sur la toilequelques ris dans le cœursous les grains la tourmentele dépit de gerber au gré des entourloupesà la cape au bord du videque l’accalmie revienne ...   .     ALAIN JEGOU     .
Posté par emmila à 02:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 5 juin 2018

PARTAGE DES EAUX

Pas encore née, déjà forméePassager d'un monde liquidePetit poisson, juste un frissonAnimée de gestes languidesOù est le haut, ma mère l'eau?Où est le bas dans ton silence?Dans la douceur de ton enclosJe suis un presque-rien qui danseEt tu me tiens au plus serréTon anneau d'or est bien ferméMon océan particulierMa chèreGeôlière C'est le doux partage des eauxQu'on garde au plus creux de ses osOù viennent boire les oiseauxDu rêveOn ne sait pas sur son îlotQu'on sera jeté par le flotBonheur qui d'un coup de ciseauS'achèvePartage des... [Lire la suite]