mardi 14 juillet 2009

ET ICI

  "Je suis métis " , crie un peintre a la palette enflammée , " Je suis métis " , me crient les animaux persecutés , " Je suis métis " , clament les poètes pèlerins , " Je suis métis " , résume l'homme qui me croise dans la douleur quotidienne de chaque coin de rue , et jusqu'à l'énigme pétrifiée de la race morte caressant une vierge de bois doré : " Il est métis ce fils grotesque de mes entrailles . "   Moi aussi je suis métis a ma manière : dans la lutte où s'unissent et se repoussent les deux... [Lire la suite]