vendredi 13 septembre 2019

LANZA DEL VASTO...Extrait

"...Ton cœur d’écailles explose en un vert jet.Arbre de gloire, et ce plumet légerCache ton miel et l’huile de tes moelles.Ta tête d’astre est un panier chargé.Le fruit descend du centre de l’étoile…"     .   LANZA DEL VASTO     .   Peinture rupestre Tassili - Palmiers-Dattiers
Posté par emmila à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 25 décembre 2018

NATALE

  J'entends des voix qui tremblentSi seulement tombées des nuesDe la lèvre d'un angeAvec des mots d'encens, de myrrhe et de mielUn baume de Noël La paume d'une mainSur toutes les souffrances Peu m'importe le nom des dieux Effacés au fond des cieuxNoël figure la naissanceCelle de l'homme, de l'abeille, des étoiles, des lucioles et des lysEt même de la pierreLa chorale première fut un chant minéralUne lyre aux cordes de pluie Nulle aube n'est de l'insignifiance Nous appartenons au frissonnement de l'universSeul... [Lire la suite]
jeudi 6 septembre 2018

ON ENTEND LES OISEAUX/ SE OYEN LOS PAJAROS

  L’aube. On entend les oiseaux comme perdus dans la brume; le silence élève leurs chants jusqu’à la pénombre de la pièce. Il perçoit un très faible tremblement qui fait frémir la peau qu’il aime, douce dans son rêve. Très lentement il la recouvre du drap pour éviter qu’elle ne s’éveille. Mais déjà des bras l'enveloppaient et s’accrochaient à son corps: éternité fut ici douceur miel et jasmin. Bien plus tard on entendait encore le chant des oiseaux.      .     El alba. Se... [Lire la suite]
mardi 5 juin 2018

SÉRÉNITÉ...Extrait

 Parvenue au milieu de mes jours, je glane    cette vérité fraîche comme une fleur :    la vie a la douceur dorée du blé,    la haine est brève, immense l'amour.      Changeons le chant amer, à reflets de sang,    contre le chant souriant.    Les divines violettes s'épanouissent,    le vent se charge dans la vallée d'un parfum de miel.     .     GABRIELA MISTRAL       .
lundi 19 mars 2018

RUCHES...Extrait

Que la folie du monde se taiseQue la vie soit plus belle que la vieQue les anges vacillent dans la mouvance du désirQue le baiser de la jeune mariée donne au cielUne aurore de santal et de selQue dure sur la mer immenseEternelleLa traversée des innocences Que la noce des arbres en pollensDonne aux insectesLa déraison des sentimentsUn chemin de terre de pommes et de mielDans ces rues de marbre Villages et lumièresEnroulés autour des collinesPrintemps de Toscane S'il vous plaîtRefermez la chambre un moment     .   ... [Lire la suite]
mercredi 26 juillet 2017

CHIAROSCURO...Extrait

... rien sinon si loin déjà que la nuit, l'oubli que le jasmin et le miel le parfum de la figue loin dérobé et que l'aube rien sinon si loin que le bois d'ébène de quelques fruits au coeur encore nocturne ouvert sur ta nuque sèche   .     DEBORAH HEISSLER     . Oeuvre ?    
Posté par emmila à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 16 mai 2017

BRUN

Brun est fasciste mais brunes sont les femmes du sud, ocre est convivialité et marron a la douceur vernie des fruits du marronnier qui déformaient mes poches dans mon enfance. L’histoire a chevillé dans nos mémoires une idée de morosité à la couleur de la terre, peut-être parce qu’on y ensevelit nos morts. Les obsèques ont pour armoiries le gris et le noir, teintés de la terre en hiver – c’est toujours une forme d’hiver que mettre en terre le corps de ceux qui furent. La nudité, le froid, les arbres dénués de leur parure après... [Lire la suite]
dimanche 30 avril 2017

KAREL LOGIST...Extrait

J'écris des poèmes nains. Mes poèmes mélangent sous le manteau de l'ange le miel et le venin. J'écris des poèmes faits main. Mes poèmes étranges troublent parfois dérangent l'ordre d'hier avec demain. J'écris des poèmes en forme d'orange et votre bouche qui les mange c'est encore moi qui la peins.   .   KAREL LOGIST   .    
Posté par emmila à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 29 septembre 2010

LES RESIDENTS...Extrait

D'un trait de diamant l'abeille a fêlé la rêverie du vieil homme en son désert   A présent il la suit des yeux jusqu'à ce buisson d'abeilles ardentes qui sans se détruire déploie de dards et de miel son incandescence   Marche pieds nus car tu foules ici une terre dont la poussière n'a pas de prix l'or du temps à l'or du sable confondu   Alors ce qui se tient dans le buisson répand alentour un silence qui couvre les bruits du monde . . . . SERGE  WELLENS . . .
Posté par emmila à 20:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 15 juin 2007

LE CANTIQUE AU MIEL

Le miel est la parole du christ L’or fondu de son amour, L’au-delà du nectar, La momie de la lumière du paradis.     La ruche est une chaste étoile, Un puit d’ambre alimenté au rythme des abeilles, Le sein des campagnes, tremblant d’arômes et de bourdonnements…     Le miel est l’épopée de l’amour, La matérialité de l’infini, L’âme et le sang plaintif des fleurs Condensés à travers un autre esprit.     Et le miel de l’homme est la poésie Qui coule de son cœur endolori, Rayon dont la cire... [Lire la suite]