dimanche 1 octobre 2017

COLETTE GIBELIN...Extrait

Automne admirable et trompeur Fête folle des couleurs Comme si la terre était pétrie de joie et d’or Les oiseaux s’en vont vers ailleurs Ils ont bien tort Le monde est superbe et fragile Cette beauté qui s’éparpille me fait un peu peur Le ciel est un palais de mille fleurs Il faut aimer chaque seconde Vivre est miracle provisoire emporté par le vent . . . COLETTE GIBELIN . . . Oeuvre Pierre Bonnard

jeudi 10 août 2017

AFFINS - A NOS PASSEREAUX SEDENTAIRES

Les hirondelles parties vous voilà sevrés des contes de migration, sur des lieux que vous ne scruterez pas, où les paysages marins aux montagnes succèdent dans tout un luxe rêvé de parfums et de couleurs ; le soleil devenu plus rare à vous de mieux comprendre la faible et souvent bénéfique lumière du jour dans l’espace de vos allées-venues qui se resserre pour quelque clarté intérieure, dans l’introspection ; sans la progéniture, de vos soins indépendante, de l’anfractuosité murale jusqu’aux cyprès trouverez-vous assez de... [Lire la suite]
mardi 5 juillet 2016

UNE COLOMBE UNE AUTRE...Extrait

... Vous migrateurs que l’aube esquisse dans les pressentiments d’hiver sûrs d’épouser le pur tracer de l’infaillible main de l’air visible songe sagittal vecteur d’un ouvrage majeur sur le souffle secret des dieux pilotes calmes & lucides parmi ces méandres célestes ces labyrinthes cristallins où des vents furieux désespèrent élan dont la cadence va soudain s’amplifier comme sensible à l’impatience d’un berger abyssin ou d’une aube de Casamance vous n’êtes pas l’Exode d’une bible invisible ni le dernier symbole d’un... [Lire la suite]
samedi 17 octobre 2015

VERS LE ROYAUME DE LA PAIX

je conte le corps exilé et les racines migrantes la boussole égarée dans les décombres de l'errance le souffle amasse les peurs moisies des jours pétulants la fréquence du pas atteint l'âge des ténèbres brusquement l'homme dévore la chair vive de la prairie il disparaît sur son dos l'amphore sertie de sécheresse son crâne évadé subit l'avalanche des mémoires il porte les séquelles de sa terre et boit son calice ne sait plus lire le paysage étourdi par la gerçure des dunes il flanche à l'épreuve de l'arène à la croisée des vents... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 20 juin 2013

VIRGILIANES...Extrait

désir quitte les cartesporte le Sud plus loinque l'Erythrée mentale phosphorescencesô migrationséclairs écaillesciels mouvants des surfaces et loin derrièreau bout des voixétouffés la nuit lenteune barque comme un secretque garderait la mer .   RAYMOND FARINA   .      
Posté par emmila à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 3 mars 2010

EN MER AVEC L'OISEAU

The Return of the Cranes - Le Peuple Migrateur - Bruno Coulais ... . Le temps était incertain, menaçant. On sentait poindre le grain à la naissance redoutée de ces rues de nuages instables remontant d'Afrique; l'orage était imminent. Les volutes blanches s'enroulaient dans le ciel, butaient et s'amassaient contre les montagnes ou bien filaient à grande vitesse vers le grand sud en bombes déchiquetées. Elles disaient la véhémence des rafales sous le vent de l'Île et, les pluies à venir par le Sud-Est, sur l'autre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,