samedi 11 juillet 2009

LE BLANC DE LA VIE

Je soussignéComplice du mot   ivre de la mouvanceBrûlure à la limite du rêve et du poignardDéclareAvoir volé à l’éclat du soleilLe cri probantLa sonorité de la pierre isolée Tant le firmament tarde à se montrer du côté de l’OrientEt moi de me mordre les dentsEt moi de limer ma langue de boisQui sans rougir salive le quelconqueParfois la surenchèreEt voilà qu’éclate ma bouchePar l’enflure du mot interditCar s’allumant quelque partUne lumièreQuasi aube, quasi opaque, quasi native d’arcanesOu lamelles de flammesFaufilant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,