mercredi 20 janvier 2016

CHANT POUR LE JARDIN DE L'EAU

L'eau inaugure le lieu L'eau, âme libre venant à toi du moindre obscur Écoute l'eau toi qui passes cette porte Premier pas est l'amour Tous les suivants gravissent la mémoire pour saluer les passants Ici, nul étranger Tous frères nous sommes venus glorifier la pureté de l'eau Ô souveraine qui veilles à la pureté n'oublie pas qu'entre tes mains l'eau fait fleurir l'âme et coule jusqu'à l'infini Rien ne te sépare de cet air rien de ce silence Que je touche une pousse revient pour moi à toucher l'étoile Notre nature est la même Ici.... [Lire la suite]

mercredi 20 janvier 2016

FES

Fès colline vibrantedévianthorizon de fêteblanc torridehors mémoirede celui qui est mortet celui qui mourra Fès vergers de l’âmepaïennegrenadierspampresbigaradiersfleurs de Ghombaz Fès un fou en quête de sa follechancelant entre les trémolos ultimesd’un rebec andalouet de fêtes sans rêvede la genèse d’un soir instablede caprices exilésd’eau anonyme Fès de briques entrelacéesponcéessatinéespar vents lointainsSangs’amenuisant en moment furtifpar quatrainset pâleurs matinales   Des murailles se tordant au creux de... [Lire la suite]
jeudi 20 février 2014

CHANT POUR LE JARDIN DE L'EAU

 L’eau inaugure le lieu L’eau, âme libre venant à toi  d’un obscur si proche  Ecoute l’eau  toi  qui passes cette porte      Premier pas  est l’amour  Tous les pas suivants  gravissent la mémoire  pour saluer les passants   Ici, nul étranger  tous frères nous sommes  venus pour célébrer la pureté de l’eau      Ô souveraine  qui veilles à la pureté  n’oublie pas  qu’entre tes mains  l’eau fait fleurir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 22 janvier 2010

MOHAMMED BENNIS

"Quel désert est cela auquel mon souffle s’accroche telle dans mes veines une voiture emportée par la vitesse ? souffle dont les mouvements se croisent, montant jusqu’à l’obscur des battements, remontant encore vers un adieu où le rien se mêle à la chose. Voici les dunes, le vent les crée, sable fin qui s’étend entre tes mains, passe à travers tes doigts. Reconsidère le passage d’une caravane. Une terre, désert qui s’incline d’un bord à l’autre. Telle est ta plaine basse où fut répandue l’odeur de lavande. Un corps s’embrase et se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,