mercredi 22 janvier 2020

LE BOIS D'EPAVE

Il y a des lieux qui nous mènent ailleurs, un arrêt sur image, une page arrachée, une tache blême sur un mur où il y avait un cadre, le sillage d’un bateau, les murs d’un village, une ornière de boue, le sourire d’une plage, la fadeur d’une fadaise, la hauteur d’une falaise, un mot d’auteur. Mon chant est trop petit pour les oreilles du monde. Mes pieds boitent comme un verbe éclopé qui se conjugue mal. Le même paysage accroche les regards. Chacun le voit à sa façon. Je n’ai rien demandé, mais le malheur rôde autour de moi. J’ai... [Lire la suite]

jeudi 16 janvier 2020

LA TERRE ARRETEE...Extrait

Peut-êtreChaque geste est coupable de briser une enfance.L'enfant livre de sable avec bâtonnets noirs comme chat pour servir de repère. Une horloge du temps qui s'habille est amour. Longs petits moines avec des poings ronds et utiles, avec des cernes autour de tes yeux vides. Tu penses en couleur au portrait d'un oiseau, à la fleur qui se vide.Le ciel au bout du jardin tendu vers toi.Viens le chercher.Enfant, tu retiens la genèse.Le cordon qui relie l'enfant à la matière inépuisée n'est pas vraiment tranché.La magie vient tout... [Lire la suite]
jeudi 16 janvier 2020

JUIN ET LES MECREANTES...Extrait

N'importe où un homme est mortd'avoir ramassé une étoiled'avoir respiré une poussière de musiqued'avoir marqué la terre de rireslâché bêtes fleuries aux entrées de la ville N'importe oùsous la joue gauche du mondedans tes yeux qui découpent le cielen prièresen figures de dansesen cercles bleuis par amour N'importe oùsous la voix qui répète le tempsdans l'épaisse folie d'un visage qui brûled'avoir ôté le masque du soleilenvahi par les autres N'importe où un homme est mortd'avoir glissé sur la lumière     .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 12 janvier 2020

NOUS Y VOILA, NOUS Y SOMMES...

Nous y voilà, nous y sommes. Depuis cinquante ans que cette tourmente menace dans les hauts-fourneaux de l’incurie de l’humanité, nous y sommes. Dans le mur, au bord du gouffre, comme seul l’homme sait le faire avec brio, qui ne perçoit la réalité que lorsqu’elle lui fait mal. Telle notre bonne vieille cigale à qui nous prêtons nos qualités d’insouciance. Nous avons chanté, dansé. Quand je dis « nous », entendons un quart de l’humanité tandis que le reste était à la peine. Nous avons construit la vie meilleure, nous avons jeté nos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 9 janvier 2020

MARTIN LUTHER KING

Les Indiens ont dit : " Un jour, dans le futur, les animaux commenceront à disparaître. Les gens ne verront plus de loups, plus d'ours ni d'aigles. Les arbres géants disparaîtront eux aussi. Les gens se battront les uns contre les autres et ne s'aimeront plus. Le magnifique arc-en-ciel s'effacera peu à peu, et les gens n'en verront plus jamais d'autres. Et puis les enfants viendront. Et ces enfants aimeront les animaux, et ils feront revenir les animaux. Ils aimeront les arbres, et feront revenir les arbres géants. Et ces enfants... [Lire la suite]
dimanche 5 janvier 2020

INCENDIES....NOTRE MONDE SE MEURT

" Maintenant, on pourrait presque enseigneraux enfants dans les écoles comment la planète va mourir, non pas comme une probabilité mais comme l’histoire du futur.On leur dirait qu’on a découvert des feux,des brasiers, des fusions que l’homme avait allumé et qu’il était incapable d’arrêter.Que c’était comme ça, qu’il y avait des sortesd’incendies qu’on ne pouvait plus arrêter du tout.Le capitalisme a fait son choix: plutôt ça que de perdre son règne."          MARGUERITE DURAS Entretien , Le... [Lire la suite]

mercredi 25 décembre 2019

BRUNO RUIZ

Ce soir le rideau est tiré Des chemins s’effacentEt de nouvelles paupières s’ouvrent Après tant d’années d’habitudeComme elle est tendre la fatigue qui dortComme elle éclaire la veilleuse dans l’ombre Rien n’est lourd À la beauté dressée sur le tertreIl n’y a que des herbesUne nuit de fange lavéeDes souvenirs qui se rangent Les enfants qui naissentSont toujours des enfants qui meurent Un oiseau passe près du toit Et ce qui déchire est bien ce qui parleUn murmure bienveillantUne main sur l’épaule Demain sera demain C’était... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 22 décembre 2019

CHANSON D'INNOCENCE

Elle disait faut pas toucherAux oiseaux dans les champs de bléJe tuerai le chasseur qui les tueraJe te tuerais même si c'était toiEt la violence de ces paroles cette chanson d'innocenceÇa me fait pleurer quand j'y pense Catherine le monde as changéLes chasseurs sont du bon côtéPour les oiseaux y'a plus grande chose a faireIl tueront les pigeons au nucléaireLes champs de blé de nos jeux d'enfance seront bientôt comme comme ce désertComment me taire quand j'y penseIls s'ont fier de leurs bombardiersDe leur soldat de leurs... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 21 novembre 2019

EXISTIAN TUS MANOS/IL EXISTAIT TES MAINS

  Un día el mundo se quedó en silencio.Los árboles, arriba, eran hondos y majestuososy nosotros sentíamos bajo nuestra pielel movimiento de la tierra. Tus manos fueron suaves en las míasy sentí al tiempo la gravedad y la luzy que vivías en mi corazón. Todo era verdad bajo los árboles,todo era verdad. Yo comprendíatodas las cosas como se comprendeun fruto con la boca, una luz con los ojos.     .     Un jour le monde devint silencieux ;les arbres, là-haut, étaient profonds et majestueux,et nous sentions... [Lire la suite]
samedi 16 novembre 2019

JULIAN ASSANGE...UNE MORT PROGRAMMEE

Lettre Ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, président de la République française Monsieur le Président de la République, Nouvelle DONNE vous alerte contre les dangers que courent les lanceurs d'alerte et la difficulté qu'ils rencontrent à trouver une protection à la mesure des services rendus. Abandonné par l’Équateur, Julian Assange a été arrêté ce jeudi 11 avril 2019 par la police britannique pour être remis aux États-Unis. Cet événement constitue pour nous l’avant-dernière étape d’un processus dangereux, tant pour cet homme que... [Lire la suite]