mercredi 7 juillet 2021

HORS DU VENTRE

Avec sang et crisTu rejoins ce mondeTu t'enfonces dans le jourArraché au silenceà l'eau sans épineaux plages assourdiesà la forge sans feuau cercle humide et pourpreNavigateur à vif encordé dans ses fibresBanni du pays en suspensExclu de l'intime clartéLoin des lagunes sans désirDes rumeurs sans fièvresPar effractionet dans les meurtrissuresTu brises l'enclosTu fends la gangueTu immigres et t'enclaves dans la brève vallée où foisonne l'événementDéjà saisi par le lieuDéjà rejoint par le tempsSoumis déjàau rapt des vivantsEntre une... [Lire la suite]

mercredi 7 juillet 2021

NOUS AUTRES MEURTRIERS...Extrait

Oui, c'est la vérité que nous vivons sans avenir et que le monde d’aujourd'hui ne nous promet plus que la mort ou le silence, la guerre ou la terreur. Mais c’est la vérité aussi que nous ne pouvons pas le supporter parce que nous savons que l’homme est une longue création et que tout ce qui vaut la peine de vivre, amour, intelligence, beauté, demande le temps et la maturité. Et si nous ne pouvons pas le supporter, nous devons le dénoncer. Et la première chose justement est de pousser ce cri de révolte. Car la terreur et la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 31 mai 2021

LA MER CONTRE LE NEANT

Une forme visible, aérienne, compacte, contre le quartz que perce, minéral, le regard. Des points incandescents, des lames lentes longues, des profils irisés, d'incandescentes masses. Des voix brèves surgies de leurs blanches racines, dessinent dans les airs une végétation d'ailes. Des volumes précis de vibrantes voyelles fondent lueurs et choses en une exacte transparence. Des jardins édifiés sur l'iris de l'aurore fondent la splendeur dans des sources, des fleuves blonds entre les branches. Vers des oui lumineux, incises... [Lire la suite]
samedi 24 avril 2021

HYMNE PREMIER (fragment)

    Soupçon d’âme dans l’argile Alors il parla et il y eut la mer Et je vis et j’admirai Et dans le sein de la mer il sema des petits mondes à mon image et à ma ressemblance : Chevaux de pierre à la crinière dressée et amphores sereines et dos oblique des dauphins Ios Sikinos Sérifos Milos « A chaque mot son hirondelle pour t’apporter le printemps au cœur de l’été » dit-il et des oliviers en grand nombre afin qu’ils tamisent entre leurs doigts la lumière et que légère sur ton sommeil elle s’étende et aussi des... [Lire la suite]
mercredi 17 mars 2021

REGARDS D'AILLEURS

Et je voyage Confinée A l’angle des fenêtres Et je ballade Un livre ouvert à la date du jour Et je te pense De si loin Tes baisers en longs voiles Et j’attends A la lucarne De ma blessure Et puis Tu vois... Mon cœur inquiet De ce monde Bouleversé... . . . . . . ISABELLE BRECHET BRANDY . . . . . Oeuvre Auguste Rodin
samedi 27 février 2021

GHYSLAINE LELOUP...EXTRAIT

  Nous avions maquillé nos yeux pour contempler le cielEt rougi nos lèvres de grenades pour embrasser la terreNous avions arrondi nos ventres pour honorer le monde Les oiseaux se sont tusÔ silence des déserts rendus plus aridesSous l'acharnement des charsQue reste-t-il sous la cendre ?Nous cherchons les chemins, les champsDévastés par les bottesNos yeux sont cernés de deuil, nos jardins de décombresNos sexes ont été fouaillés au nom des frontièresNos bouches souilléesNos ventres ont accouché d'enfants traîtresÔ paix abandonnée... [Lire la suite]

jeudi 19 novembre 2020

BRUMA

  La planète est une fillette outragée Avec des jours sans poupées et des yeux sans pupilles Son balluchon attend sur quelque quai de gare À côté de millions de douleurs sans écho Un train qui mettra au tombeau son cœur sans gants Un bourgeon effeuillé sur ma poitrine, c’est le monde Trou de pierre, brèche de vide Tous les calices convergent vers mon sang Je suis une fontaine en position d’offrande Mais la blessure traverse la bouche du poème L’abandon défie le ciel Et secoue l’âme de la terre. Ou... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 12 novembre 2020

HOLD-UP

A visionner absolument et à partager un maximum avant que la censure ne se mette " en Marche " ( Même si c'est dailymotion et entrecoupé de pubs, nous n'avons pas le choix) Ce film est tellement important et indispensable à voir...Il est effrayant de réalité et ne fait que conforter ce que beaucoup d'entre nous soupçonnaient..." Hold-up " ou comment manipuler les consciences, " Hold-up " ou comment créer un monde d'élites , " Hold-up " ou la disparition planifiée de la contestation...et des contestataires... " Hold-up " ou "... [Lire la suite]
vendredi 6 novembre 2020

EMMA O.

Pour ma petite-fille Emma qui a aujourd'hui 15 ans . "Il faut fuir l’incrédulité ricanante, enflée de sa propre importance, fuir les triomphants prophètes de l’échec inévitable, fuir les pleureurs et vestales d’un passé avorté à jamais et barrant tout futur. Et surtout, surtout, disons à nos enfants qu’ils arrivent sur terre quasiment au début d’une histoire et non pas à sa fin désenchantée. Ils en sont encore aux tout premiers chapitres d’une longue et fabuleuse épopée dont ils seront, non pas les rouages muets, mais au... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 22 octobre 2020

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

La nuit noire Je la veux croire Miroir de notre monde Espoir qu'en la myriade de ses brillants À la surface d'une eau si dangereusement profonde Se murmure le reflet de toutes les créatures Lueurs écartelées d'amour Qu'efface la lumière du jour Féconde fantaisie de la Nature Fleurs, oiseaux, baleines Suspendues au vent, aux gouffres, à l'écume Plantes des sylves, des mares, des dunes Bêtes à poils, à soie ou à plumes Parmi elles, vacillant dans l'obscurité béante Des points de feu Quelques hommes silencieux . . .... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,