samedi 16 novembre 2019

BRUNO RUIZ...Extrait

Il y a ce qui naît et ce qui meurt. Ce qui circule dans les veines et ce qui s’arrête. Une aurore qui parle et le soir qui descend vers le silence. Il y a cette sève qui cherche une cime et le sauvage velours du coquelicot. Mais je n’explique pas le monde. Je me fatigue à tant d’absence. Tout savoir n’est qu’une très longue attente. L’espérance d’un possible. Le désespoir d’un impossible. Qui sait où nous sommes au fond de ce vieux rêve ? Je ne creuse que pour planter. Je me déleste de vieilles larmes. M’illumine et m’engloutis.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 5 octobre 2019

JOËL GRENIER

Un jour, il partira au bord des rives roses, le corps à moitié nu pour se vêtir de vent. Avec une envie folle de chasser les nuages de quelques traits lancés au hasard des mots.S'il lui faut prier pour défaire la mer de ces tâches rouges qui racontent le sang de tous les opprimés, il le fera, je crois, le doute agenouillé sur un mauvais prie-dieu.Mais les vagues retireront sa plainte en dénonçant les hommes et leurs idoles.Alors, le corps à moitié nu pour se vêtir d'oubli, il entrera dans l'eau pour vivre dans la paix des profondeurs.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 5 septembre 2019

APPEL CONTRE L'ELEVAGE INTENSIF

Nous, citoyennes, citoyens, organisations, conscients des enjeux éthiques, environnementaux, sanitaires et sociaux, ne voulons plus des élevages intensifs et industriels qui confinent les animaux dans des bâtiments fermés, dans des cages, dans des bassins en béton, les forçant à vivre dans des conditions de promiscuité extrêmes. Nous ne voulons plus d’élevages intensifs non respectueux de l’environnement, fortement émetteurs de gaz à effet de serre, producteurs d’algues vertes et de pluies acides.Nous ne voulons plus d’élevages... [Lire la suite]
vendredi 9 août 2019

FRAGMENTO PRIMERO, ESPACIO...Extracto

"Los dioses no tuvieron más sustancia que la que tengo yo." Yo tengo, como ellos, la sustancia de todo lo vivido y de todo lo por vivir. No soy presente sólo, sino fuga raudal de cabo a fin. Y lo que veo, a un lado y otro, en esta fuga (rosas, restos de alas, sombra y luz) es sólo mío, presentimiento, olvido. ¿Quién sabe más que yo, quién, qué hombre o qué dios puede, ha podido, podrá decirme a mí qué es mi vida y mi muerte, qué no es? Si hay quien lo sabe, yo lo sé más que ése, y si quien lo ignora, más que ése lo ignoro. Lucha entre... [Lire la suite]
jeudi 18 juillet 2019

L'HOMME DE BEL ABBES

La mort, c'est ce chat qui m'attend dans une rue de Sidi-Bel-Abbès pour me dire que les fleurs étranglées ont écrit des zéros   La mort, c'est cette belle vitriolée par l'Amour, par le Temps, par les crèves et les chemins de détresse jouant aux dames derrière le carreau   La mort, c'est se revoir sur un banc au collège chez les marchands de mensonge avec son copain qu'est devenu un autre   La mort, c'est ce marchand d'étoiles sorti d'un manège qui joue de la déchirure mémoire et de la gomme à songes... [Lire la suite]
mercredi 10 juillet 2019

RESPIRE

 Approche-toi petit, écoute-moi gamin,Je vais te raconter l'histoire de l'être humainAu début y avait rien au début c'était bienLa nature avançait y avait pas de cheminPuis l'homme a débarqué avec ses gros souliersDes coups de pieds dans la gueule pour se faire respecterDes routes à sens unique il s'est mis à tracerLes flèches dans la plaine se sont multipliéesEt tous les éléments se sont vus maîtrisésEn deux temps trois mouvements l'histoire était pliéeC'est pas demain la veille qu'on fera marche arrièreOn a même commencé à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 7 juillet 2019

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

Mon enfant court tout autourTout autour de la mer La mer, île des temps passés Que le vent a emportée Lorsque soufflant sur le Ciel de la marelle La Terre s'est renversée Mon enfant court tout essouffléTout autour d'une dune enfarinée Une mamelle de pain blanc Tiède, laiteuse et parfuméeMariant rondeurs enneigéesA la chaleur des profondeurs Mon enfant court autour d'un œil vert Tandis que dansent sur ses chevillesLes longues herbes des pupilles Cils ondulants du bord de rêveVers les savanes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
samedi 18 mai 2019

EROSTASIE...Extrait

La cantate des amants Dans les feuillées du litLes prismes de la nuit À ciel ouvert les amantsComblent la terre de présents Leur peau transparenteFlotte au vent des caresses Ils ont mille bouches fauves à nourrirSe boivent jusqu’au fond des yeux Construisent des nids de feuentre les branches de leurs gestes Ils s’exaltent dans la tempêteEt se creusent de solitude et d’extase À travers aubes et forêtsIls se transforment en oiseaux bleus S’écoulent infinimentSans fatigue s’étirent Sur des routes de pluies chaudesOù danse... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 27 avril 2019

LE POEME PULVERISE...Extrait

Ne te courbeque pouraimer. Si tu meurs, tu aimes encore.   .     RENE CHAR     .     Photographie Ana Paula
Posté par emmila à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 15 avril 2019

NOTRE DAME

  " Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moment un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de montres vomissaient sans relâche cette... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,