dimanche 18 juillet 2021

JE TE DONNE

Les fleurs à inventer les jouets d'une comèteLes raisons d'être fou la folie dans ta têteDes avions en allés vers tes désirs perdusEt moi comme un radar à leurs ailes penduDes embruns dans tes yeux et la mer dans ton ventreUn orgue dans ta voix chaque fois que je rentreDes chagrins en couleur riant à ton chevetLes lampes de mes yeux pour mieux les éclairer Les parfums de la nuit quand ils montent d'EspagneLes accessoires du dimanche sous ton pagneLes larmes de la joie quand elle est à genouxLe rire du soleil quand le soleil s'en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 7 juillet 2021

« LA NAISSANCE DU JOUR », EN FORME D’ÉPILOGUE

“Tel est le titre du livre que Colette écrit à cinquante ans alors que, désormais, prétend-elle, « il va falloir vivre – ou même mourir – sans que ma vie ou ma mort dépendent d’un amour ». L’ouvrage débute par une lettre que l’auteure attribue à sa mère, Sido, une déjà bien vieille dame. Sido a été invitée par Henry de Jouvenel, le second époux de Colette, à passer quelques jours chez eux, ce qu’elle refuse en ces termes « Monsieur, vous me demandez de venir passer une huitaine de jours chez vous, c’est-à-dire auprès de... [Lire la suite]
jeudi 1 juillet 2021

STABAT MATER FURIOSA, Poème de Jean-Pierre Siméon, Interprété parSophie Marceau

Adapté par l’artiste colombienne Violeta Cruz, le texte de Jean-Pierre Siméon, qui fait entendre la voix d’une femme qui n’en peut plus de la guerre et de la violence, est porté par Sophie Marceau et un orchestre dirigé par David Greilsammer. . . ... . Un tremblement contenu Une inquiétude C’est le cri d’une femme. Au moins on peut dire ça. Le cri d’une femme qui a perdu son fils. Je crois qu’on peut dire ça. Derrière le propos apparent, l’horreur et l’absurdité de la guerre, le sujet principal semble être... [Lire la suite]
Posté par emmila à 04:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 27 juin 2021

LE SOUFFLE ET LA SEVE ...Extrait

Je suis dans un épanchement à la jointure du passé. Des bouffées de sève reprennent place dans l’égorgement de mes pensées où, excisées, elles s’épuisent sous la lame affûtée de l’écrasement. Je ne me retournerai plus, c'est inutile et ça fait mal. Alors, j'oublie, doucement. Je taris les souvenirs trop encombrants comme on pipe de vulgaires fumées oisives. Et je bois aux flaques de l’averse printanière qui a laissé son empreinte sur le sol ému par sa nourrice providentielle. J’efface toutes déceptions au profit de la grâce du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 22 avril 2021

DE LA DUALITE

    Au nom de qui de quoi de quel dogme précepte ou credo devrais-je abandonner l'autre rive vers laquelle l'âme tend inélucatblement à jamais depuis toujours . Au faîte des années qui t'isolent quand le geste surrané camisole et rompt à l'intention à l'attente et au désir des mondes . Faim de non recevoir Fin d'un corps usé ployant sous le faix des ans Lorsque tonne le tumulte limbique . Que lui reste - t - il si ce n'est... [Lire la suite]
jeudi 25 février 2021

PHILIPPE JACCOTTET...HOMMAGE

Philippe Jaccottet vient de nous quitter à l'âge de 95 ans.... https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Jaccottet . . . . "La seule grâce à demander aux dieux lointains, aux dieux muets, aveugles, détournés, à ces fuyards, ne serait-elle pas que toute larme répandue sur le visage proche dans l'invisible terre fît germer un blé inépuisable ? .... Rappelle-toi, au moment de perdre pied, Puise dans cette brume avec tes mains affaiblies, Recueille ce peu de paille pour litière à la souffrance, Là, au creux de ta main... [Lire la suite]

mercredi 30 décembre 2020

ANNUS HORRIBILIS...

Quitter cette maudite année qui fut un bel enchaînement de "seaux de merde " déversés sur nos têtes...Covid 19, des milliers de morts dans le monde, confinements, attentats, toujours des morts en Méditerranée, réchauffement climatique, répression sioniste en Palestine, guerres, répression sociale et policière et j'en passe. Donc la perspective de passer à une autre année est-elle si réjouissante? Et bien,non. J'ai bien conscience de refroidir l'ambiance mais enfin, si fêter le Nouvel An consiste en effet à enterrer l'année précédente... [Lire la suite]
mardi 29 décembre 2020

ARTABAN...

Artaban, recueilli sous une pluie battante en Octobre 2006, déjà adulte - deux ou trois ans - une victime de maltraitants, puisque traces de fractures sur les deux pattes avant entièrement brisées et le nez... Trop de peine... . . . . ARTABAN 2003 ou 2004 - 28 Décembre 2020  . . . . C'est dans l'aube chère à Verlaine Que tu courais notre domaine Humant l'air des quatre saisons Odeurs de thym et de bruyère Sous tes pattes fraîches légères S'élevaient comme une oraison Berger des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 24 décembre 2020

SLIM....

Slimane Février 2000 - 23 Décembre 2020 . . Slim 
mardi 24 novembre 2020

RENCONTRE

    Quelqu’un, ce matin, m’apprend à existerPatiemment,M’offre sa tête tout entière la poseDans ma main et s’y abriteMe dit, sans mots, sans limites,Je t’aime je t’aime toi,Fais moi un nid dans tes bras un abriQue je te donne moiAu chaud de toi dans ton odeurQue je t’entendre respirerQue je te sache et te sente et te toucheQue j’entende sous tes doigts qui se posentA quel point tu m’aimes aussi, aussi profond, aussi secretComme la vie est simple qui rencontre la vieLa berce doucement la lisse du glissement d’une soieQue... [Lire la suite]