jeudi 2 juin 2022

TRAME

Elle habitait la mort. Pas simple d'être infiniment! Elle broda des jours sur le silence. La trame s'en allégea. Depuis, elle défait l'ouvrage des dieux, conspirant contre leur faim, avouant sa tendresse première, par points de croix interposés, aux canevas sans motif. . . . . . BEATRICE LIBERT Le rameur sans rivage, éditions de la différence . . . . Photographie Thami Benkirane https://benkiranet.aminus3.com/
Posté par emmila à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 2 juin 2022

CORINNE GRANDEMANGE ...Extrait

La volupté éclôt sur le grain du sensible quand, allongée parmi vous, herbes folles de l’imaginaire, la peau frissonne de cet éphémère fragile. Il suffit de fermer les yeux pour laisser glisser le souffle tiède du vent sur les paupières, et s’emplir des parfums mêlés de vos subtiles fragrances.Monte alors lentement du dedans la chaleur sensuelle de l’infiniment petit à être là au présent, dans ce grand tout qui un jour, le plus tard possible, chacun espère, recevra nos poussières de néant et les éparpillera au gré des courants... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 26 mai 2022

JEAN AMROUCHE...Extrait

"Ne t'attache pas à la forme périssable d'un être Mais à son âme qui est immortelle. Si ton âme aime mon âme Si mon âme aime ton âme Qui nous séparera ?" . . . . . JEAN AMROUCHE . . . . . Photographie Alain Sichel
mardi 29 mars 2022

DE FEUILLES ET D'OISEAUX

J'aimerais tant habiter ce ciel de feuilles et d'oiseaux et ne jamais regarder en bas. Ne plus voir courir au sol la peur des lendemains. Ne rien savoir de ces heures où, entre chien et loup, la vie se joue au poker des fous. Ne plus hurler quand on livre le vent, les fleurs et les enfants à la faucille des fossoyeurs de l'Histoire. Ne rien savoir des dégommeurs du rêve. Ne plus entendre les jardiniers du crime, leur fumier, leur chiendent, leur râteau, parler d'amour dans le crépitement de gueules de loup et la joie des... [Lire la suite]
jeudi 17 mars 2022

EN CES ANNEES LA....Extrait

Ils vinrent… avec des pistolets chargés abattirent toutes les étoiles et la lune pour empêcher qu’aucune lumière ne nous reste pour empêcher qu’aucune lumière ne nous aime Nous enterrâmes le soleil ce fut une interminable éclipse de soleil. . . . . ROSE AUSLÄNDER  Poétesse originaire de Boukovine (Ukraine) Traduit de l’allemand par Michel Lemercier . . . . Oeuvre  Uta Kaxniashvili
samedi 19 février 2022

COMME....Extrait

... . Que cette journée s’achève sans blessure comme un repos bien mérité Que cette vie se passe à ton ombre d’une lumière plus profonde Pour que la mort, quand elle arrive Arrive plus légère que le vent de la liberté. Et comme la mort est l’ombre de la vie Ainsi l’amour est celle de la mort Et mon âme passionnée de toi Est hors d’atteinte du mal Car là où elle regarde à travers ton visage Elle n’entend que son désir ardent Elle ne voit que son rêve. Elle n’a pas peur ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 31 décembre 2021

OEDIPUS REX

Je voisErrer les anges dans le fond des poubellesLe ciel se noircirDisparaître les couleurs des arbres des oiseauxLes mots couler des dictionnaires en ruisseaux grisTomber dans les mâchoires d’une machine ennuyée qui les broieEt recrache à la place des poèmes carrés Faciles à empilerJe me demande si les colonnes des journaux sontDoriques ou corinthiennes siLes Cariatides ne se fatiguent pas à porter le ciel sur leur têtePourquoi le printemps sanglote en nous regardantOùNotre mémoire est mortePour que nous n’ayons aucun souvenir ... [Lire la suite]
mardi 23 novembre 2021

MIQUEL MARTI I POL...Extrait

Sauvez mes yeux Lorsque j’aurai tout perdu sauvez mes yeux, sauvez mon regard, qu’il ne se perde point ! C’est la seule chose que je regretterai car le brin de vie qu’il me reste encore provient de mes yeux, je vis à travers eux adossé à un grand mur qui s’écroule. Par les yeux je connais, aime, crois, et sais, je peux sentir, toucher, écrire, et grandir jusqu’à la hauteur magique du geste, au moment où le geste ronge ma vie; en chaque mot il faut sentir le poids de ce corps très lourd qui ne m’obéit plus. Par les... [Lire la suite]
lundi 15 novembre 2021

ETERNEL RETOUR

  « Cette vie est ta vie éternelle, car tout est éternel retour. » Ces parcelles de monde, ce délire tangible, ces troublantes énigmes bruissant au fond des choses , tous ces petits hasards cruels ou bienveillants, entrent dans tes desseins & deviennent ton monde.   Quand tu deviens celui qui sait que tout devient, qui sait qu'est seulement ce qui toujours revient,   la feuille, la brindille, l’épeire, le peut être, le pouls sensible... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 6 novembre 2021

NIMU...Extrait

Les temples, les églises, les synagogues ou les mosquées  étaient désaffectées depuis longtemps mais on les laissait ouvertes pour que les bêtes en divagation y trouvent un refuge. On ne savait pas à quel principe, à quel commandement ou à quelle coutume, cette mise à disposition faisait  référence. On ne comprenait pas plus la tendance instinctive des troupeaux à occuper les édifices religieux.  Le grand œil planétaire lui-même, qui reflète et recense les vivants et les morts était indifférent à ces phénomènes. À... [Lire la suite]