mercredi 23 mai 2012

POUR MICHEL...UN POEME DE PATRICK CHEMIN

En pensant à Michel que nous venons de perdre .   A l’heure du jugement dernier des étoiles si je suis oublié par le marbre. Si je suis renié par la cendre. Je poserai un petit caillou dans la mousse délaissée et une ombre mauve se tiendra près de moi. Murmurant le chapitre tendre d’exister à la marge des convenances. Malgré les rumeurs et les marais. Malgré le mur du son de la réalité. Oui je sais que je serai entouré par des libellules et la sonate brève des insectes. Toute l’amitié du monde est contenue dans la présence... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 23 mai 2012

POUR MICHEL...HONRAR LA VIDA - Mercedes Sosa

Pour Michel...Tu es libre maintenant... .   . ¡No...! Permanecer y transcurrir no es es perdurar, no es existir, ni honrar la vida! Hay tantas maneras de no ser tanta conciencia sin saber, adormecida... Merecer la vida, no es callar y consentir tantas injusticias repetidas... Es una virtud, es dignidad y es la actitud de identidad más difinida! Eso de durar y transcurrir no nos dá derecho a presumir, porque no es lo mismo que vivir honrar la vida! ¡No...! Permanecer y transcurrir no siempre quiere sugerir honrar la vida!... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 20 mai 2012

L'ART ET LA MORT...Extrait

" Rien qui ressemble à l'amour comme l'appel de certains paysages vus en rêve, comme l'encerclement de certaines collines, d'une sorte d'argile matérielle dont la forme est comme moulée sur la pensée. Quand nous reverrons-nous? Quand le goût terreux de tes lèvres viendra-t-il à nouveau frôler l'anxiété de mon esprit? La terre est comme un tourbillon de lèvres mortelles. ... La vie creuse devant nous le gouffre de toutes les caresses qui ont manqué. Qu'avons-nous à faire auprès de nous de cet ange qui n'a pas su se montrer? Toutes nos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 04:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 16 mai 2012

UNE PROMESSE

Nous avons traversé des orages, des tempêtes, les hautes solitudes, les profondes douleurs. Ne fût-ce que cela la vie ? La mort, n’est-ce rien que cela. —Vers l’haut-delà ? Des joies, — l’éclair, du bonheur, — l’éblouissement. — Or, j’avance somnambule, entre rêve et réel. Et j’ai outrepassé le visible, — le cap vers l’inconnu, — l’invisible.Nous serions donc passés, comme des fantômes pressés.Pourquoi ce brouillard, ce perpétuel brouillard ?—Mais quoi, folie, pourquoi ce doute ? dit l’éveillé. Vois !... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 16 mai 2012

PRIERE

Qu'on me laisse partir à présent Je pèserais si peu sur les eaux J'emporterais si peu de chose Quelques visages le ciel d'été Une rose ouverte La rivière est si fraîche La plaie si brûlante Qu'on me laisse partir à l'heure incandescente Quand les bêtes furtives Gagnent l'ombre des granges Quand la quenouille Du jour se fait lente Je m'étendrais doucement sur les eaux J'écouterais tomber au fond Ma tristesse comme une pierre Tandis que le vent dans les saules Suspendrait mon chant Passants ne me retenez pas Plaignez-moi Car la terre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 14 mai 2012

LE CANTIQUE QUI EST A GABRIEL/LE...Extrait

Je n’ai plus connaissance sinon du seul silence qui là-bas m’a reconnu J’aurais vécu en est le nom car je sais les noms de cette nuit qui est l’épair Du ciel ici quand je te parle de guérir comme l’on meurt dans la mort de l’autre Qui était l’étendue, le nom même des choses que l’on n’a pas connues Or vois les salles d’ombre, le gréement disparu, le guet des parélies perdues, Ô maitresse d’armes, je te dirai le cœur et le doute du cœur, d’autres preuves, L’ancienneté du cœur, le miroir sur la table, le vin... [Lire la suite]

vendredi 11 mai 2012

FUGUE

plus haut parlez plus haut les morts soufflez dans l’infini plus haut dans le secret de votre nuit plus haut la semence des anges plus haut le ciel et les mains pleines plus haut l’immensité du noir plus haut parlez plus haut les morts parlez pour prendre corps plus haut parlez pour prendre coeur plus haut le cortège des ombres plus haut les fables du naufrage plus haut la pulpe du désordre plus haut parlez plus haut les morts dans la sève de votre vertige plus haut votre pluie d’espace plus haut ce ressac de tendresse plus haut... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 8 mai 2012

MUM IS DOWN...Extrait

Aujourd’hui n’a plus de forme ni  demain pétrifié  dans hier.    Partie d’un trait.    Elle n’a pas laissé de mot  pas de liste des choses à faire  ni armes ni vivres  ni cachette ou abri  aucune forme pour journée  à matin pas d’indice  rien ni pour l’après-midi  seulement chute de midi dans la nuit.    comment faire avec aujourd’hui ?     Comment faire avec le jour ensoleillé  l’après-midi étale qui s’étire dans fin ?    ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 29 avril 2012

YVES HEURTE

Un départ n'emporte jamais tout. Restent un bagage perdu, la poussière oubliée sur un seuil, le meuble encombrant d'un mensonge. Et toujours, dans les barbelés de l'exil, des lambeaux d'enfance. . YVES  HEURTE .
Posté par emmila à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 27 avril 2012

INFLUENCE, DEUX SANGS

Si tu savais comme je lutte de tout mon souffle contre la malédiction de bâtiments qui craquent telles ces forces de naufrage qui me hantent tel ce goût de l'être à se défaire que je crache  et quoi dire que j'endure dans toute ma charpente ces années vides de la chaleur d'un autre corps je ne pourrai pas toujours, l'air que je respire est trop rare sans toi, un jour je ne pourrai plus  ce jour sera la mort d'un homme de courage inutile venue avec un froid dur de cristaux dans ses       ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,