vendredi 12 février 2010

THALWEG

  Ce fleuve qui descend si profond qui me blesse                     Attentif et précis à mes douleurs d’averse                     Ce fleuve qui s’écrit pour m’emporter vers vous                     Si fragile et patient qui me tend me dénoue                     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 31 janvier 2010

L'HOMME - CAILLOU....Extrait

“ Quand un homme a le pouvoir d’apporter Lumière dans les ténèbresde dénouer les complications et les ambiguïtés des apparencespour rendre visible l’évidencede mêler vie et mort pour que vie pèse plus lourdil a pour nom poète ”. JEAN  PELEGRI .
Posté par emmila à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 25 janvier 2010

GACELA DE LA FUITE...Extrait

Comme je me perds dans le coeur de certains enfants, je me suis perdu souvent dans la mer. Indifférent à l’eau, je vais à la recherche d’une mort de lumière qui me consumerait. . . . FEDERICO GARCIA LORCA . . .
Posté par emmila à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 14 janvier 2010

DEMAIN L'HISTOIRE

Triste pareil à moi il ne s'en fait plus je regarde ce peuple qui va bientôt mourir triste ainsi qu'il n'est plus possible de l'être autant Personne ici ne meurt de sa belle mort c'est un peu de nous tous en celui qui s'en va et c'est en celui qui  naît un peu de nous tous qui devient autre Toi aussi tu seras triste un jour Humanité mal tu auras dans les os certains siècles le mal fantôme dans la vacance historique de l'origine Hommes l'Histoire ne sera peut-être plus retenez les noms des génocides pour qu'en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 18 décembre 2009

A L'ENCRE BLANCHE...Extrait

Le travail de ne point mourirÀ perte de vue et de peineOccupe l'heure et la semaineEt retient le coeur de courir L'horizon s'essaie et s'effaceAu beau milieu de ce non-lieuOù voyage silencieuxLe Temps qui passe pour l'Espace J'entends tous les bruits qui se turentEt des chevaux et des voituresEt les pas de cent mille hivers Vêtu de gris dur comme ferJe mesure m'use et me dureJe fus jadis un arbre vert . GILLES  VIGNEAULT .
Posté par emmila à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 9 décembre 2009

LA SÔNE DES PLUIES ET DES TOMBES...Extrait

Tout est bien de ce qui estTout est bien de ce qui seraJ’ai vécu mes journéesViendra ma nuitLa mort ailleurs continue les songes de la vieLe soleil ne se lasse de caresser la stèle funéraireSans que la terre en tire ombrageEt les pluies adoucissent la rigueur ossuaireTout ce qu’il est possible d’aimerJe l’ai aiméJ’ai fait aller le mythe avec la théologieEt le rêve toujours épousa ma raisonAinsi par les chemins d’ArgolLa pierraille chante avec l’ancolieMenhirJe veux une mort verticaleParmi les ronces paysannesQue nul féalement ne grave... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 25 octobre 2009

LES HOMMES CREUX

Nous sommes les hommes creuxLes hommes empaillésCherchant appui ensembleLa caboche pleine de bourre. Hélas !Nos voix desséchées, quandNous chuchotons ensembleSont sourdes, sont inanesComme le souffle du vent parmi le chaume secComme le trottis des rats sur les tessons brisésDans notre cave sèche. Silhouette sans forme, ombre décolorée,Geste sans mouvement, force paralysée ; Ceux qui s’en furentLe regard droit, vers l’autre royaume de la mortGardent mémoire de nous – s’ils en gardent – non pasComme de violentes âmes perdues, mais... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 16 octobre 2009

DERNIERE LETTRE

Les écrits restentJe t'aimeJe m'envole À la poursuite de nos ombresAdieu la minute préciseOù mon amour est plus fort que la mortEt l'on saura combien mon éphémèreJe t'ai donnéPlus d'un dira de moiJ'ai plus aimé que luiJ'ai souffert comme luiEt plus d'une diraJe suis plus belle qu'elle Pourquoi personne ne sauraLes écrits restentJe m'efface Moi qui n'étais qu'un hommeEt toi tu étais toutEt c'est toi qui nous feras vivre dans la mémoire des hommesMoi qui te parle comme un mort Les écrits restent Aussi j'écris j'écrisJe gagne sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 27 août 2009

L'EAU FROIDE GARDEE...Extrait

Il faut dormir ma tête il faut t'accoutumerAux branches de la nuit serrées sur ton destinJusqu'à l'anxiété de finir dans la merAllumée de grands voiliers sauvages Il faut dormir et désancrer le coeurLui en habit de mer et toi profondeAvec tes escaliers joyeux encoreDes instruments de la sanglante fête Il faut dormir et que tes escaliersVersent leur cargaison dans l'eau nocturneEt retourner avec le coeur dans le seinDe toute fête sans voiliers ni instruments . . . SALAH  STETIE . . . Oeuvre Tadeusz  Gazda  
Posté par emmila à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 20 août 2009

RENE CHAR

Nous n'avons qu'une ressource avec la mort, faire de l'art avant elle. . RENE  CHAR . Oeuvre Zao Wou-KI
Posté par emmila à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,