mercredi 22 avril 2009

CINQUIEME SOLEIL-DESOBEISSANCE

Mon esprit s'égare, l'esprit qui surchauffe Les gens se détestent, la guerre des égo21eme siècle, cynisme et mépris Non-respect de la Terre, folie plein les tripes Frontières barricades Émeutes et matraques Cris et bain de sang, bombe qui éclate Politique de la peur, science immoral Insurrection d'un peuple, marché des armes Nouvel ordre mondial, fusion de terreur L'homme, l'animal le plus prédateur Le système pu la mort Assassin de la vie A tué la mémoire pour mieux tuer l'avenir Des disquettes plein la tête, les sens nous trompent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 22 avril 2009

ROMAIN GARY

« Je vais rompre enfin avec celui qui a toujours su que toute oeuvre humaine ne peut être que de l'à- peu-près et qui n'a pourtant jamais pu se contenter de l'à-peu-près. Celui qui a lutté contre les démons de l'absolu et qui n'a pourtant jamais su faire lui-même cette paix avec l'impossible. Qui a toujours su que rien n'est plus ennemi de l'humain que l'extrémisme de l'âme et qui est pourtant lui-même un extrémiste de l'âme ». ROMAIN  GARY .
Posté par emmila à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 22 mars 2009

JE PARS DANS LE VENT

Je pars dans le vent probablement vers le néant. Mais si ce néant s'avérait être un trésor, je me battrais contre les puissances des ténèbres pour faire entendre ma voix enrichie de cette expérience nouvelle, pour vous dire la promesse que j'aurais arrachée au silence. Afin que vous sachiez que mon coeur est devenu plus riche, mon âme plus universelle. Que vous sachiez qu'après il y a quelque chose, autre chose. Autre chose qui ne peut être que Dieu, qui est en réalité Vous. L'homme matériel que nous sommes ne peut l'imaginer,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 20 mars 2009

NOUS REVERRONS LE PRINTEMPS

  Nous reverrons le printempsLa porte s’ouvre sur mon videje heurte mes propres pasSur les pages d’un vieux journall’annonce de mon trépasC’est drôlecomme il fait beau aujourd’huij’avais oublié que j’étais morteun beau jour de printempsEn fait j’ai mentic’était deux jours avantmais je n’aime pas penser que je n’ai pas tenuAprès toutle magnolia était en fleursle soleil brillait pour la première fois au fond de mes yeuxnoirsAprès toutle printempsnous l’avons vu ensemble. . CORINNE CORNEC-ORIESKA .  
Posté par emmila à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 14 mars 2009

FRANCO LA MUERTE

L'heure n'est plus au flamencoDéshonoré Mister FrancoNous vivons l'heure des couteauxNous sommes à l'heure de Grimau Que t'importe les procéduresQui font des ombres sur le murQuand le bourreau bat la mesure Franco la muerte Tu t'es marié à la CAMARDEPour mieux baiser les camaradesLes anarchistes qu'on mouchardePendant que l'Europe bavarde Qu'importe si l'Espagne est morteEntends la mort devant ta porteC'est Grimau qui te la rapporte Franco la muerte Tu couches avec un' PénélopeQui tisse un suaire en bas d'l'EuropeSur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 6 mars 2009

QUAND LA MORT CESSE DE FAIRE PEUR

Un autre espace pour l’amourcette voixcette écriturece corpscontre glissements                victoires et brisuresInstant de vide  la langue n’est pas seule à travaillerle blanc aussi parleLe corps         dans ses espaces         ses brasiers             est apte à            se dévoiler             ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 18 février 2009

MEMOIRE DU VENT...Extrait

Pars, éloigne-toiÉtreins les vagues et l’airEmporte sur tes cils les nuages, les éclairsQui se brise derrière toi notre miroirQui se brise l’amphore des ansEt laisse pour nous dans ton sillage…Non ! ne laisse plutôt que les vestiges d’un soupiret de l’argileque le sang desséché dans les veinesAh ! éloigne-toi ! Non, attends encoreBientôt tu disparaîtrasAlors laisse-nous tes yeuxou ton cadavre brun ou ta tuniquepoèmes au monde étrangeau monde qui viendra avec la nostalgieportant ton ciel sur ses cils. ADONIS .
Posté par emmila à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 21 janvier 2009

ABATTOIRS DU SILENCE

Des instant, des heures,des jours ...toute une vie comptéesans répit, sans relâche,sans parvenir à savoirqui t'habite,où commencele couchant de ton être."   "Où es-tu ?Du vent dans les plainesde la chair,des pluies qui se meurentdans leur sang. Où es-tu ?Dans le sous-sol des osle néantpoursuit les Mages. Où es-tu ?L'étoile se taritaux cieux ;un trou noirva naître."   "Devant le miroircomme devant la mort :au-delàquelqu'un que tu ne reconnaisplus,au-delàle désert qui habiteson regard,au-delàles lambeaux de... [Lire la suite]
jeudi 15 janvier 2009

OEIL JUIN 67

     Et la mémoire grandit. Nuit des hommes.   Nuit de la parole.        Les rêves avortés. Les livres muets. Les faces jaunes.      Le vent ne se relèvera plus de cette éclipse.      mort la mort                          mort de nous      notre dieu est mort aussi                       ... [Lire la suite]
mardi 13 janvier 2009

FRAGMENTS D'UNE GENESE OUBLIEE

Il est temps de se tairede ranger les accessoiresles costumesles rêvesles douleursles cartes postales Il est temps de fermer la parenthèsearrêter le refrainvendre les meublesnettoyer la chambrevider les poubelles Il est temps d'ouvrir la cagedes canaris qui m'ont prodigué leur chantcontre une vague nourritureet quelques gobelets d'eau Il est temps de quitterla maison des illusionspour le large d'un océan de feuoù mes métaux humainspourraient enfin fondre Il est temps de quitter l'enveloppeet s'apprêter au voyage Nos chemins se... [Lire la suite]