samedi 25 janvier 2020

LA LETTRE DU SIXIEME SENS

Ma lettre portée par ellipse a demandé aux mots toutes voiles fermées de prendre le poids de l’oiseau en plein vol de rendre rapport d’écriture et de déraison de mélodie d’extravagance Même en me trompant de parcours mêlant la longue syncope des arcs-en-ciel aux phrases séquestrées des réverbères je n’ai toujours eu qu’un seul galop la phrase mutilée l’ordre des vertébrés Celui qui crie trop fort n’entend pas l’orage déchiré de ta bouche dans ma vie qui se défait et se refait comme une chevelure Celui qui ne crie pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 25 janvier 2020

L'ENCRE EST MA DEMEURE...Extraits

...   Je sortais quelquefois de la blessureouverte de la mertelle la dernière minute de ton regardvers les paroles invisiblesqu’on ne peut toucher du doigtmatière tambourinante des rêvesdont les notes sont de grandes cagesd’oiseauxoù toutes nos mémoiressont sur la plus haute tigedans le silence mal ponctuéla première porte qui s’ouvrec’est ton corpsembué dans sa déclivité interminable. ...   le peu de temps qui nous reste à lécher les songespenchedans la nuit des motsavec rafales d’yeux entre les branchesla mer... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 16 janvier 2020

NADIA TUENI...Extraits

Et mes yeux sont un port d'ou partent les naviresdont on dit qu'ils sont beauxcomme un enfant qui pleuredans la nuit des miroirs. ... La mer se cache dans ses eauxLe vent est un fardeau de prince, mais la lampe et la nuit s'en vont en chuchotant, écoutent la respiration des mémoires. ... O que la vérité est menteuse,car l'infini de l'eau est démenti par le sable.Tout n'est si beau que parce que tout va mourir,dans un instant...   ... Je ne préfère rien aux vérités de l’eau, aux coups de vent chargés des embruns de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 2 janvier 2020

MOTS DE SILENCE

Il existe des mots par toujours sages Qui vertigent sur le rebord du monde Des mots qui ne sont pas encore des mots Mots de douleur et mots de douceur Mots de silence Pour mieux traverser l’incendie de la nuit     Il existe des mots  Qui n’ont jamais été prononcés Des mots qui attendent la bouche Des mots qui attendent le souffle Des mots qui peut-être Ne verront jamais le jour…     Il existe des mots de passage Des mots qui donnent la vie Et les mots qui donnent la mort Sans oublier Les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 29 décembre 2019

LE COLLOQUE DES ANGES...Extrait

"Il dormait encoreElle lui chuchota dans l'oreille"Que jamais la voix de l'enfantEn toi ne se taise, qu' elle tombeComme un don du ciel offrantAux mots desséchés l'éclat de sonRire, le sel de ses larmes, sa toute-Puissante sauvagerie." " L'ange se tourna vers moi et me dit : Fais éclater le présentDécouvre le miracle de l'aubeFracturant la noirceur de la nuitFais danser les lettresEt les voyelles amoureuses Fais chanter les motsPour qu'ils deviennent des oiseaux "            MARC ALAIN... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 8 décembre 2019

AGNES SCHNELL...Extrait

Afin de rappeler ton jour de naissance, Agnès...     Tu marches pieds nus par déférencepour ton exil sans fintu marches sur une terrelourde de silences. Voix égaréesd’un pays d’herbes amèresoù tu t’es meurtri bien avant,bouches agacées d’où le chant se retirevers la nuée d’ombreou la canopée des oiseaux siffleurs… Jours de sableque dans le désordre tu égrènesjours fiévreuxd’images craqueléesd’orages lents à mourir. Quelque part remiséstes mots aux courbes doucesaux balancements d’ailestes mots seront cet indéfiniqui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 1 décembre 2019

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

Petite fleur de la neige,tache pourpre ourlée d'or sous un soleilbleu,Petite fleur des mots murmurés,du songe,du son vibrant,du chant d'oiseau... Sur la portée du vent les feuilles virevoltenten clef de sol,et la rivière --frissonne,bourdonne,chantonne,et le soleil --sonnedans la cascadevertedes saules.     .     ANNE MARGUERITE MILLELIRI  (2016 -modif.2019)     .    
vendredi 11 octobre 2019

SCULPTEUR D'ECUME...

Il était sculpteur d'écume. La mer était son marbre, son burin, un rayon. Il éternisait les vagues où des rêves de mousse venaient à se baigner.Quelques sirènes aussi que l'on voyait à peine tant que le soleil brillait encore à rejoindre l'horizon.Et la princesse de l'écume dans sa robe blanche qui dansait, langoureuse, sur la mélodie du ressac et l'on disait parfois, dans le secret des océans, que le marteau du sculpteur battait la mesure comme s'il lui parlait.Il était sculpteur d'écume et ciseleur de mots. Et jamais il ne signait... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 7 octobre 2019

ENTRE DEUX

  Où serons-nous quand ces fleurs deviendront des fruitsdans l’étroit entre deux, où la fleur n’est plus une fleuret le fruit n’est pas encore un fruit.Quel merveilleux entre deuxnous formions l’un pour l’autre, entre nos corps,entre nos yeux, entre l’éveil et le sommeil.Entre chien et loup, ni jour ni nuit. Ta robe de printemps a pris si viteles couleurs de l’été, elle flotte déjàà la brise de l’automne.Ma voix n’est plus ma voixMais déjà, presque prophétie. Quel merveilleux entre deux nous étions, comme la terreentre les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 31 août 2019

PIERRE WARRANT...Extrait

c’est le chemin d’une présence adossée au feuillagebordée d’orties et de fougères c’est la tendresse du vertqu’on garde entre les yeuxoù tout s’éprouve et s’accomplit c’est ce qu’on attend du ciel qu’on ne choisit pluset qui progresse sans qu’on le sache c’est ce qu’il faudrait écrire au dos de chaque absencede chaque obscurité qui éblouit dans ce qu’on demandecomme une preuve à la beautéà la fenêtre qui s’ouvre au paysage dans ce qui nous manqueet qui se livre à l’eau des motsdans le torrent de nos rivières ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,