vendredi 18 décembre 2009

L'ORTHOGRAPHE

Enfant, je m’endormais sur des K.-O. de rêve», chante le boxeur de Claude Nougaro.Enfant, je m’endormais sur une moisson de certitudes en or. Je savais toujours tout, j’avais toujours tout compris. Plein d’assurance, je naviguais à l’aise parmi les vérités que j’avais arrachées à l’univers simpliste des adultes. Je dois ajouter que j’éprouvais pour eux, les «grands», une certaine commisération.Tout me confortait dans mon sentiment de supériorité.Cela avait dû commencer à la maison lors de ces joutes «bébêtes» où les adultes laissent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 27 octobre 2009

DES MOTS POUR L'AN 01

  J'aurai l'amour d'aimer et je prendrai le temps!le temps d'un sein nu sous une chemise; le temps d'aimer les roses sauvages, l'abeille et le rossignol;     le temps d'aimer les immortelles au vent du large; et surtout, et surtout,     le temps d'aimer les Mots, parce que la Poésie commence et commencera toujours là où le dernier mot n'appartient pas à la Mort!..... et je trouverai des mots de fiançailles et de coquelicots,    des mots pour dire l'abeille et le rossignol,des mots pour... [Lire la suite]
dimanche 4 octobre 2009

ABEILLE PAR ABEILLE

      (…)   Abeille par abeille, épine par épine, je déplie la rosée jusqu'au pollen de l'air, jusqu'au miel du cœur.   Je refais grain à grain     le chemin de la terre qui chante ses racines   pour arriver au ciel.     Je refais vague à vague le ressac de la mer       pour arriver aux sources.     Je refais une à une les lignes de la main       pour arriver au cœur.     Je refais pain à pain le chemin de l'aurore,   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 12 septembre 2009

L'EVEIL DES EAUX DORMANTES....Extrait

Toutes les eaux ne courent pas vers l'embouchure. Tous les langages ne se livrent pas dans l'écriture. Nous sommes des hiéroglyphes tombés des étoiles dans leurs sursauts, l'éveil d'une eau dormante qui nous a rêvés comme un poème sans définir les mots. . . . MAURICE COUQUIAUD . . .
Posté par emmila à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 11 septembre 2009

MOTS...Extrait

Bruits de soi à soi répercutés Débris de la vie à la vie rendus Est-ce racines, parasites Est-ce conspiration, invitation La turbulence incessante des souvenirs Assiégé L’homme ne peut que suivre La voie royale, aérienne des grands arbres Et si son souffle en chemin Remanie les odeurs du passé Le déplaisir dénudé, enivré par le voyage Produira peut-être des fruits Mais si fous si pourpres si charnus Qu’il n’est main capable de les cueillir Qu’il n’est gosier capable de les engloutir ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 8 septembre 2009

TRICOT DE MOTS

“Elle tricote les mots pour en faire une écharpe      Jour après jour, tous les mots à l’endroit font une petite laine mousseuse et cocasse qu’elle porte autour du cou       Elle caresse sa joue de mots tendres pour chasser lamélancolie,     tricote à toute vitesse des lignes de couleurs quand le tempsest au beau     Parfois elle fait un mot à l’envers qui saute à l’oreillecomme un coup de gueule      Si elle a des soucis, ses mots sont raides... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 3 juillet 2009

CHANTS DE LA BALANDRANE...Extrait

Les mots qui vont surgir savent de nous ce que nous ignorons d’eux. Un moment nous serons l’équipage de cette flotte composée d’unités rétives, et le temps d’un grain, son amiral. Puis le large la reprendra, nous laissant à nos torrents limoneux et à nos barbelés givrés..RENE  CHAR.
Posté par emmila à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 29 mai 2009

LE SILENCE

Au fond des silences      sont d'étranges vérités,        vérités nappées de glace   comme les grands espaces,              habits du temps qui passe,   morceaux de temps      figé pour dix éternités.                LE SILENCE,      cette autre face du cri,      cette étrange parole venue      de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 15 mai 2009

C'EST POUR CELA QU'ON AIME LES LIBELLULES

Il m'enseigna l'écoute.   Il m'apprit le secret des mots. Il répétait souvent : « Qu'est-ce qu'un mot si ce n'est une histoire d'amour ? »   Il avait toute une théorie sur l'amour que les voyelles portent aux consonnes. « Les lettres s'enlacent, disait-il, s'enlacent et s'embrassent, s'embrasent et s'unissent. » Il disait aussi : « Fais éclater le présent, découvre le miracle de l'aube fracturant la noirceur de la nuit, fais danser les lettres et les voyelles amoureuses. Fais chanter les mots pour qu'ils deviennent des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 4 mai 2009

LE TOURMENT DE LA LICORNE...Extrait

Les mots sont des sous troués.Pour jouer aux osseletsje veux en remplir ma paume.Et leur faire crier leur chant perdudans des éclairs de clarté neuve.Ils ont oublié ce qu’ils disaient,à nouveau vierges dans l’espace.Le sou troué redevient neuf.Je veux en faire des soleilset des lunes et des étoiles,qui s’illumineront entre elles. Entre deux sanglots de guitares’étire un siècle de douleur.. MAX  ROUQUETTE .
Posté par emmila à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,