jeudi 4 avril 2019

LA POESIE...

La poésie c'est ce que l'homme a de plus divin dans la pensée, de ce que la nature divine a de plus magnifique dans l'image et de plus mélodieux dans les sons. C'est à la fois sentiment et sensation, esprit et matière, et voilà pourquoi c'est la langue complète, la langue par excellence qui saisit l'homme par son humanité toute entière, idée pour l'esprit, sentiment pour l'âme, image pour l'imagination et musique pour l'oreille...   .     ALPHONSE DE LAMARTINE     .  

mardi 12 février 2019

SILENCE -BEETHOVEN

Posté par emmila à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 28 septembre 2018

BACH EN AUTOMNE...Extrait

  Dans la gamme couleur d’automne de si bémol mineur, descendCette première marche jusqu’à la note sensible ! Le nom alors se hisseJusqu’à do, le niveau de la réalité. Et, de nouveau, du même demi-ton                        RetombeSur ce si dont la vibration suspendue appelle une nouvelle ascension.Le clavier est l’image du monde. Comme l’échelle de Jacob            Il nous traverse de bout en bout. Regarde la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 13 août 2018

LE VIOLON ENCHANTE...Extrait

 Là-bas, la blanche voile sombre, offerte A quelque brise immatérielle, Saura conduire notre vie-sommeil Jusqu'aux lieux où les eaux se mêlent Aux rives bordées d'arbres noirs, Où les forêts inconnues s'accordent Aux élans du lac vers plus d'être, Afin de rendre le rêve complet. Là-bas nous saurons bien nous cacher, disparaître, Engloutis dans le vide liséré de la lune, Ressentant que cela qui fait notre substance En d'autres temps était musique.   .   FERNANDO... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 5 août 2018

CONNAISSANCE PAR LES LARMES...Extrait

Sentir que la mer, son appel lancinant, est le seul vrai terreau mélodique et rythmique.Aimer que, chaque fois, elle nous ramène, soudain plus vivants, à l'origine des sons et des larmes.Prendre le pouls de la mer, c'est prendre le pouls du cosmos et peut-être de la musique des sphères. Faire un retour au plus intense réservoir de sons sacrés du monde.On le pressent le jour, quand le soleil fait la roue du paon sur la plage, parmi le marmonnement des vagues, et que l'archet des hauts mâts fait vibrer la ligne mate de l'horizon.Mais on... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 5 août 2018

LA VENUE...Extrait

J'aime les jardins quand ils sont silencieux,Éventuellement décorés d'une roseOu d'un merle en dessous du laurier ; quand les hêtresDeviennent roux et les bouleaux dorés. Ne ditesPas ce qu'à vos yeux sont la nature et l'esprit ;Écoutez le silence où se fait la musiqueSans prétendre y figurer vos impressions.Entre nous et le ciel il y a les nuages,La plume de ceux qui volent sous les étoilesSe nourrissant des saisons du soleil. Nos pasNe laissent pas d'empreinte où nous posons le pied,Tel est le propos des muses qui ont... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

mardi 3 juillet 2018

DEVANCE TOUT ADIEU

La musique m'avertissait - ce pouvait être Bach ou Mozart, Rachmaninov - que tout était achevé déjà, qu'il y avait un royaume au plus profond de tout homme, infiniment lointain, car alors le lointain et le proche perdaient toute signification, un royaume, une terre que l'on pouvait habiter dans la douleur et dans la joie, au désert comme dans l'amitié, la paix souveraine y régnait. Et peut-être n'avait-il rien à voir ce fragile royaume qui semblait tenir à l'envol d'une fugue, au cri d'un hautbois - ou bien ce pouvait être une surface... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
lundi 2 juillet 2018

CONCERTO POUR MAREES ET SILENCE...Extrait ( Revue )

       Dans ce bleu qui nous pousse vers Lorient         me revient de l'autre mer         un goût de sel et d'oursin         en ce mois d'août finissant         je me souviens d'une naissance accordée à l'aube         et d'un poète crucifié dans les caves d'une ville... [Lire la suite]
jeudi 28 juin 2018

ENTRE L'HERBE ET S0N OMBRE

Quel rêve peut venir après la levée de l’ombre sur ses cils ? les rideaux se balancent au rythme d’une musique oubliée Le doute creuse un trou dans le poème. Deviendra-t-il un abîme ? J’accroche mes yeux aux branches des arbres pour saisir au plus près le bleu des mots.     .     LYDIA PADELLEC     .      Oeuvre Claude Buck    
Posté par emmila à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,