samedi 19 décembre 2015

SUR LE SEUIL INVISIBLE...Extrait

Dans la vie, dans le mystère limpidetu peux avanceret même au pays des ombrestu peux avancerou retrouver la mélodiebrisée            du vivant.Cela parle au fond de toicomme une source, cela chante.Il faut écouter.Il ne faut pas forcer l'écouteCela écoute aussi.Le poème du vivant.Eclat de lumière.Souffle de voix.Il vibre au diapason de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 15 septembre 2015

EROS, L'ANGE GARDIEN DE LA VIE

La vie demeure un mystère. Des nos jours, la science l’approche uniquement par ses manifestations et selon les conditions dans lesquelles elle se manifeste. L’homme est le seul à subjectiver la joie par laquelle toute vie se révèle. La vie en elle-même ne nous intéresse pas, mais son éprouvé. L’évidence de la vie est le contraire du vide caractérisé par la sensation d’être mort. Dans une perspective psychanalytique, la vie est affectivité, sentiment de réplétion subjective. La vie commence avec le pouvoir d’être affecté et devient... [Lire la suite]
mardi 25 novembre 2014

ENTRE LA LETTRE ET L'ESPRIT...EXTRAIT

écrire c'est pouvoir s'exiler en toute libertéj'écris pour ceux-là qui ne me liront jamaisdes générations entières poussent ma plumej'écris pour m'écouter pour me regarder penserpour ne plus être l'étranger en ma demeurepour exorciser les anges noirs de ma solitudeet apprivoiser la bête qui rugit dans ma têtej'écris pour domestiquer le mystère des motssonder mon essence signifier mon existencepour mettre le langage à poil et l'endoscoperpour décrypter le code symphonique des motset vêtir ma substance d'images transparentesj'écris pour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 1 juillet 2013

DOPO TUTTO ANCHE TE/ APRES TOUT MÊME TOI...Extrait

Je marche sur mes eaux de femme. Je t’expliquerai qu’il y a une mer salée et une mer pleine d’amour. La ligne de démarcation a été ma poésie. Avec elle j’ai divisé les mystères de la mer et mon propre mystère. Cependant j’ai compris que dans les petites choses, comme ma modeste maternité, il existe des mers infinies. Où s’alternent seiches et larmes, des choses jamais vues et grandeur de Dieu. Et j’ai compris que la poésie est inutile. Comme la beauté de la mer, si on ne pense pas à qui l’a créée qui est un grand... [Lire la suite]
samedi 23 mars 2013

FRAGMENTS...Extrait

"Je me sens attiré avant tout par les gestes inconscients de l’être, qui passent leurs mains lumineuses à travers les créneaux de cette enceinte d’artifice où nous sommes enfermés. Je voudrais étudier tout ce qui est informulé dans une existence, tout ce qui n’a pas d’expression dans la mort et dans la vie, tout ce qui cherche une voix dans un cœur. Je voudrais me pencher sur l’instinct, en son sens de lumière, sur les pressentiments, sur les facultés et les notions inexpliquées, négligées ou éteintes, sur les mobiles irraisonnés, sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 16 janvier 2013

PATRICK DE MICHELE

...la force de la pensée déplace les montagnes, je sais comme tant d'autres humains que le mot, le pouvoir absolu, bref le mot "amour" est la formule, l'axiome, l'expression la plus puissante de l'univers, le Graal, et suis complètement fasciné par cette chose qui me conduit vers le mystère profond de la Poésie, qui a mes yeux constitue l'anti-chaos le roc, le monolithe de l'odyssée de l'espace de Kubrick comme gravé éternellement de toutes les poésies se nourrissant à l'infini là sous nos yeux incrédules.... .   PATRICK DE... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 30 décembre 2012

TOUTES LES ÎLES SONT SECRETES...Extrait

La présence n'est-elle fondée que par le mystère de l'absence ? La lumière n'est-elle fondée que par le mystère de la nuit ? Garde en mémoire l'autre mémoire.Garde en délire l'autre délire. Garde en légende l'autre légende.  Puis, d'os en os, à qui ne sait si le désert joint ou sépare et si dire jette dehors comme un pansement qu'on arrache - apprends que même la prière peut être démunie du dieu, que certains mots deviennent saints là où la mort n'a plus de nom, et qu'à la lisière de l'été toutes les îles sont  secrètes. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 12 février 2012

MON BEL AMOUR

Mon bel amour navigateur mains ouvertes sur les songes tu sais la carte de mon coeur les jeux qui te prolongent et la lumière chantée de ton âme qui ne devine ensemble tout le silence les yeux poreux ce qu’il nous faut traverser le pied secret ce qu’il nous faut écouter l’oreille comme un coquillage dans quel pays du son bleu amour émoi dans l’octave du don sur la jetée de la nuit je saurai ma présente d’un voeu à l’azur ton mystère déchiré d’un espace rouge-gorge . . . GASTON MIRON . . .   Oeuvre William Bouguereau ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 27 octobre 2011

PAUL ELUARD

L’indifférence violemment exclue Tout se jouait Autour du ventre sans raison et des paroles sans suite D’une femme faite pour elle-même Et plus nue que réelle Elle avait un charme de plus Que celle dont elle était née Qui promettait Recueillait tant de merveilles Tous les mystères Dans la lumière écarquillée Sous son énorme chevelure Sous ses paupières basses À voix sourde mêlée de rires Elle et ses lèvres racontaient La vie D’autres lèvres semblables aux siennes Cherchant leur bien entre elles Comme des graines dans le vent La vie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 15 juin 2011

LA FACE HUMAINE...Extrait

« Athées et croyants, nous savons que cette puissance d’aimer est notre commun mystère : ce germe d’infini, c’est nous. Consentir à ce mystère, c’est en aimer le Principe, consciemment ou non. L’amour de l’athée pour le mystère sans nom soutient sa pensée du vrai et du juste. La science même est soumise au Principe d’amour, faute de quoi elle se livre d’avance à la mort : pareillement l’art, et la parole. Quelque déplaisante que puisse être l’apparence d’un savant, d’un philosophe, d’un artiste, il s’y discerne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,