samedi 8 juillet 2017

ICARE OU LA CHUTE...Extrait

Les ailes pèsent sur ses veines.Debout le corps tendu de désiril se détache du stablese projette vers le vide.Muscles os souffles'allongent jusqu'à la douleur.Il s'arracherejette les entravesemporte l'aride de ses désertssa haute solitude aussi.Long cri d'oiseaucoléreux impatient.Long cri d'avidité de terreur.Bras étendushappé par l'invisibleil rythme battements et souffle.Le poids inerte des ailes- si pesant puisqu'il est étranger -le poids le freine un peu.Lente montéetrop lente pour l'exalté,ce n'est pas l'ivresse attenduemais des... [Lire la suite]

lundi 26 décembre 2016

CENSÉMENT

Les figues, qui sont parmi les meilleurs fruits de la terre, (je les eusse à la pomme préférées dans le Jardin) mériteraient elles aussi leur place dans le Mythe, comme elles nous donnent une aussi infinie douceur. Autant les noix semblent contenir de la matière grise en hémisphères dits des cerneaux, proches du cerveau, non sans légers accidents du relief à leur surface, en écho distant de nous, de leur squelette captifs, autant la figue, plutôt évocatrice d’un ventre, renvoie difficilement l’image de la pensée : ses rondeurs de... [Lire la suite]
vendredi 26 août 2016

"AZAZEL" - HAUTE SOLITUDE...Extrait

« ... La vie est un mythe. Mon âme et moi, nous fîmes nos bagages et cherchâmes dans le quartier un gîte qui n'aurait été qu'un gîte. Le pain est simple, l'amour est simple, la mort est simple. Pourquoi les pauvres hommes ont-ils voulu la vie si compliquée ? Pourquoi la bourrent-ils à l'envi de leurs fantaisies ? Que de fatigues, et que de déchets ! ...Ils nous convient dans leurs théâtres pour écouter des dialogues de vendeurs aux soutiens-gorge, ou dans leurs parlements pour entendre des harangues de tambours de village, ou dans... [Lire la suite]
dimanche 2 septembre 2012

AU PRESENT DU MONDE...Extrait

(...) enfant moi seule me donnais la réplique fleurissais la parole de commencements complices confessais le silence longs jeux patients où s’ordonnait le monde vers le temps à naître d’autres vers le temps mort d’un même instrument pinçant l’unique corde dans quelle nuit obscure s’en va puiser la mémoire pour façonner nos souvenirs survivant au temps de quelles cendres éternelles se relève l’oiseau-soleil quels intimes voyages fondent nos mythes illusoires la vérité de l’âme - l’insaisissable - est dans le blanc du poème la... [Lire la suite]
lundi 16 mai 2011

TOUT L'OR D'ALCANTARA

Les Muses ont déversé tout l’or d’Alcantara aux portes de l’Olympe où nous nous sommes aimés. La Lyre m’a donné la Rose, l’Hortensia La fleur qu’aucun Dieu n’avait jamais cueillie Aux pieds de cette montagne, j’irai cracher ma peine et arracher le coeur à l’Ame que j’ai perdue J’irai rejoindre Ulysse, Abraham, Chimène Agrandir le soleil, éteindre l’Absolu . WINSTON PEREZ . Oeuvre Didier Delamonica  
lundi 16 mai 2011

LICORNE DE LA LIBERTE

Licorne de la Liberté animal au coeur sublime ouvre moi les portes de la Vérité Licorne de la Vérité animal au souffle de Vie laisse mon exil devenir oubli Quand deviendrons nous purs ? Quand deviendrons nous beaux ? Quand est-ce que l’Idéal que nous avions voulu transformera cette eau que nous n’avons jamais bue ? Licorne, tu es la source Licorne, tu es le jeu Licorne, tu es l’équilibre J’irai marcher dans la forêt J’irai tout droit vers la cascade Je te retrouverai là bas fixant l’éternité en flamme . WINSTON PEREZ . ... [Lire la suite]
mardi 26 octobre 2010

CHANSON POUR LE SILENCE

Au clair de lune du labyrinthe Tu me lances une ficelle d’or Comme un serpent sur la menthe Je la noue autour du ciel   Je t’attends depuis mille ans Au carrefour des secrets perdus Tu es enfin là avec ta besace Tes cris se sont à jamais envolés   Tu parles le langage du corps Silencieux dans ses lignes d’azur Un oiseau fixe le chemin De la mer avec ses vagues   Oh ! Princesse de mes rêves Combien de naufrages pour être là Assise sur un cerisier rouge Tu caresses la rosée de la lumière   Je m’habille des lignes de... [Lire la suite]
vendredi 20 novembre 2009

HENRI BOSCO

"J'ai écrit des récits. Le récit m'est indispensable pour atteindre indirectement à la poésie. C'est la poésie que je cherche, c'est-à-dire la création de fictions, tirées du plus profond de l'âme et dont la vie fictive, observée, analysée avec soin, me permette d'étudier et de connaître cette âme elle-même, par cette sorte de reflet. Or pour que ces reflets soient bien vivants, pour qu'ils s'animent, il faut mettre l'âme en présence de ces points magnétiques du monde qui, par leurs radiations, excitent le plus intensément les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,