lundi 24 août 2009

L'AMOUR AU JARDIN

Il aguiche mais dans la délicatesse et le caprice d'un souffle très odorant, composant ses fleurs en minuscule grappe de raisin, d'une couleur améthyste à laquelle les yeux des insectes sont particulièrement sensibles. Cependant, à l'observer de plus près, et de préférence sous la loupe, l'on découvre que l'appareil floral est tout destiné à l'attraction sans avoir aucun style ni nectar à offrir. En pratiquant, avec une lame de rasoir, une courte incision au bas du périanthe, l'on distingue mieux comment la grappe florale couvre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 24 août 2009

LA MAISON SUR LA MONTAGNE

Notre maison est seule au creux de la montagne Où le chant d'une source appelle des roseaux, Où le bout de jardin plein de légumes gagne La roche qui nous tient dans son âpre berceau. Septembre laisse choir sur les molles argiles La pomme abandonnée aux pourceaux grassouillets. Nous avons dû poser des cailloux sur les tuiles ; Car la bise souvent s'aiguise aux peupliers, Le volet bat la nuit, le crochet de la porte Danse dans son anneau. Nous avons peur et froid. La mare des moutons réveille son eau morte Et soudain un caillou... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 21 août 2009

VINGT POEMES D'AMOUR....Extrait

Petite brune et agile, le soleil qui fait les fruits, Celui qui charge les blés, celui qui tord les algues, Il fait ton corps joyeux, tes yeux lumineux Et ta bouche qui a le sourire de l'eau ; Un soleil noir et avide s'enroule dans les mèches De ta noire crinière, quand tu étires les bras. Toi tu joue avec le soleil comme un marais Et il laisse dans tes yeux deux obscures mares. Petite brune et agile, rien ne me rapproche de toi, Tout m'éloigne de toi, comme du plein midi. Tu es la délirante jeunesse de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 21 août 2009

VINGT POEMES D'AMOUR....Extrait

Tu joues tous les jours avec la lumière de l'univers. Subtile visiteuse, tu viens sur la fleur et dans l'eau . Tu es plus que cette blanche et petite tête que je presse Comme une grappe entre mes mains chaque jour. Tu ne ressembles à personne depuis que je t'aime. Laisse-moi t'étendre parmi les guirlandes jaunes. Qui inscrit ton nom avec des lettres de fumée parmi les étoiles du sud ? Ah laisse-moi me souvenir comment tu étais alors, quand tu n'existais pas encore. Soudain le vent hurle et cogne à ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 21 août 2009

LA BRANCHE VOLEE

Dans la nuit nous allons entrer voler une branche en fleur. Nous allons franchir le mur, dans les ténèbres du jardin de quelqu'un d'autre, deux ombres dans l'ombre. L'hiver n'est point parti encore et l'on dirait que le pommier brusquement s'est changé en cascade d'étoiles parfumées. Dans la nuit nous allons entrer jusqu'à son tremblant firmament, et tes petites mains avec les miennes voleront les étoiles. Alors, et en catimini, chez nous, dans l'ombre et dans la nuit, entrera avec tes pas le pas silencieux du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 18 août 2009

LE ROI DEVENU FOU....Extrait

« Ce que l’on appelle la crise de l’environnement est tout simplement le résultat d’une violation sans cesse aggravée des lois de l’écologie, fondées sur l’interdépendance des êtres vivants entre eux et avec leur milieu physique. Dans une première phase, l’homme reste un prédateur parmi d’autres, occupant une modeste place dans la biocénose originelle. Mais avec le perfectionnement de ses techniques, avec le biface, le flèche, le feu, son efficacité s’accroît sensiblement. Tandis que se développe la révolution néolithique, la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 15 août 2009

SALVEMU RIZZANESE

Posté par emmila à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 29 juillet 2009

LA FAUVETTE DES ROSEAUX

L'arbre le plus exposé à l'oeil du fusil n'est pasun arbre pour son aile. La remuante est prévenue : ellese fera muette en le traversant. La perche de saulehappée est à l'instant cédée par l'ongle de la fugitive.Mais dans la touffe de roseaux où elle amerrit, quellescavatines ! C'est ici qu'elle chante. le monde entier le sait.Eté, rivière, espaces, amants dissimulés, toute unelune d'eau, la fauvette répète : "Libre, libre, libre,libre ..." .                 ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 29 juillet 2009

NICOLAS BOUVIER

"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr.". NICOLAS  BOUVIER .
Posté par emmila à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 24 juillet 2009

CE BEAU SEIN ROND EST UNE COLLINE...

Je ne pourrai jamais retrouver le vrai visage de ma terre: cet oeil pur des enfants, je ne l'ai plus.Quand j'étais tout petit, je jouais, puis j'avais faim. Ma mère taillait alors une plate tartine de pain, elle la saupoudrait de sel, elle l'arrosait d'huile par un large 8 de la burette penchée; elle me disait: «Mange.» Ce sel, il me suffisait de humer le vent odysséen; il était là avec l'odeur de la mer; ce pain, cette huile, les voilà tout autour dans ces champs de blé vert dessous les oliviers. Ainsi, s'est aiguisée de longue... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,