mercredi 1 février 2017

Ô TEMPS ETROIT… Ô VASTE TERRE...Extrait

Et vous… que faites-vous de nous ?Vous…Tant de tristesses calculées, de mornes sourires !Et nous… que faisons-nous ? possédons-nous ?Nous regorgeons de temps pour tirer sur les papillons, les nuages et les idées neuvesregorgeons d’espace pour les bastilles, les cercueils et les cimetières d’enfantsdétenons grands sanglots et très intimes secretstitres de livres mauvais parlant d’amour, élevage de poulets et fleurs interditesMais vous… que faites-vous de nous ?Et nous… que possédons-nous ?A voir les belles mallettes pour contrats de... [Lire la suite]

mercredi 1 février 2017

Ô TEMPS ETROIT… Ô VASTE TERRE...Extrait

« Que font les mortsde dix lys flétris et cinq oiseaux muets ? »   Ruines et clôturesmouchoirs et civièrestel est mon cœurMulets accablés, arbres dénudésenfants usés, fleurs étiolésamas de crânes, livres, plumes d’oiseaux :tel est mon cœurBombemur sombre et voie barréenoces comptées en mois et funérailles en jours« Embrasse-moi, que je t’abatte »« Je te donne mon cœur, tu m’offres le gibet »sirènes d’alarmes et cercueilsvieux fers et tintements facticesépitaphes pâlies et carnages d’exportation :tel est mon cœurAmis et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 19 janvier 2016

BENIS SOIENT LES MORTS

(…) Amer sous notre langue le goût de la parolede l’appel et du baiser de la femmeNos cœurs se rétractentcomme une poignée d’air dans la mainJusqu’à quand :Rouillés, mornes, broyés par les questions ?Anges ?- Nous ne sommes pas des angesNous n’avons pas d’aileset le bleu n’est pas notre couleur(…) Renards ?- Où est le champ librela volupté de la traqueet l’assurance du retour à la grotte de la nuit ?Tyrans ?- Nous n’avons tué que nous-mêmesnos jourset l’âme décrépite de nos enfants en proie au désespoirHumains ?- Mais nous ne... [Lire la suite]
mardi 19 janvier 2016

OÏKOUMENE...Extrait

Prenez la terre et ce qu’il y a dessus et laissez-nous le nuage… prenez les cieux et ce qu’il y a dessous et laissez-nous le babil de l’oiseau prenez le fruit et la branche et la rumeur verte dans la feuille de la vie et laissez-nous l’ombre de l’arbre prenez la maison le jardin la clôture les chandeliers de l’autel et le licol de l’âne le rire du ruisseau et la chambre à coucher de la chèvre prenez toutes choses et toutes choses et laissez-nous la porte de l’étable afin que nous y collions l’acte de décès de nos morts   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,