mercredi 25 décembre 2019

PAROLE DU MATIN

  C'est de ton souffle et du silenceDont le poème a besoinPour ouvrir ses clairièresEt libérer en toi mille éclatsMille oiseaux   Mais aussi d'une poignée d'amis postés sur les lisières de l'âmeQui savent bien mieux que toiLe bruissement des ailesLes murmures de l'aubeLa ferveur du vent   L'écho les aurait-il rejointsLà où tu perdais piedCar tu n'es jamais seul au lieu de l'écritureDans ton sang tant d'absences de présences réellesTant de mains secourablesDe rythmes bienfaisants   Vers quelle étrange... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mardi 24 décembre 2019

LE VOYAGE EGOISTE...Extrait

"Qu’il est chaud à mon cœur, encore, ce souvenir d’une fête glacée, sans autres cadeaux que quelques bonbons, des mandarines en chemises d’argent, un livre... La veille au soir, un gâteau traditionnel, servi vers dix heures, saucé d’une brûlante sauce de rhum et d’abricot, une tasse de thé chinois, pâle et embaumé, avaient autorisé la veillée. Feu claquant et dansant, volumes épars, soupirs des chiens endormis, rares paroles – où donc mon cœur et celui des miens puisaient-ils leur joie ? Et comment le transmettre, ce bonheur sans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 25 décembre 2018

NOËL...

Posté par emmila à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 25 décembre 2018

NATALE

  J'entends des voix qui tremblentSi seulement tombées des nuesDe la lèvre d'un angeAvec des mots d'encens, de myrrhe et de mielUn baume de Noël La paume d'une mainSur toutes les souffrances Peu m'importe le nom des dieux Effacés au fond des cieuxNoël figure la naissanceCelle de l'homme, de l'abeille, des étoiles, des lucioles et des lysEt même de la pierreLa chorale première fut un chant minéralUne lyre aux cordes de pluie Nulle aube n'est de l'insignifiance Nous appartenons au frissonnement de l'universSeul... [Lire la suite]
dimanche 25 décembre 2016

LA SUEUR DU RÊVE

 Noël scintille dans l’arbre aux rêves Un enfant regarde le monde Et le monde le regarde fixement Sans ciller Sans honte Les malheureux sont plus nombreux que les guirlandes Et il est des vies qui ne sont pas des cadeaux Alors l’enfant ferme les yeux du monde Il voit Un autre monde derrière les dunes du rêve Il s’imagine que les hommes sont humains Il s’imagine que la terre est une toupie Il s’imagine que la guerre est en déroute Que la paix a mis son manteau d’amour Il s’imagine Un monde qui sourit au bonheur Il... [Lire la suite]
dimanche 25 décembre 2016

LE VOYAGE EGOISTE...Extrait

" Qu’il est chaud à mon cœur, encore, ce souvenir d’une fête glacée, sans autres cadeaux que quelques bonbons, des mandarines en chemises d’argent, un livre... La veille au soir, un gâteau traditionnel, servi vers dix heures, saucé d’une brûlante sauce de rhum et d’abricot, une tasse de thé chinois, pâle et embaumé, avaient autorisé la veillée. Feu claquant et dansant, volumes épars, soupirs des chiens endormis, rares paroles – où donc mon cœur et celui des miens puisaient-ils leur joie ? Et comment le transmettre, ce bonheur sans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 24 décembre 2016

NOËL D'ENFANT AU PAYS COUPE

Un Noël comme tant d’autresdans ces années du pays coupéune parole lointainedes voix entendues au moment de s’endormirdont on se souvientcomme des jours de neige, qui les étouffent,depuis des jours et des nuits, il neigeet j’ai quatre ans,il neige depuis six jours, ou plus ?des Noëls de lune froide avec le ciel ramasséle ciel qui se perd dans le brouillard de la forêt et du volcandes chandelles de glace et les doigts rougis dans la neige prise à pleines mainsIl neigeait toujours à Noël.Décembre, dans mes souvenirs, est blanccomme les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 24 décembre 2016

MOTS DE NOËL

Que reste-t-il ? ... De ce qu’on a su, De ce qui a déjà valu, Que reste-t-il ? Que reste-t-il De l’étrange Nouvelle Annonçant le grand Éveil, Proclamée comme la Merveille ? Que reste-t-il ? ... Que reste-t-il Quand la nouvelle est denrée périssable, En ces jours où tout neuf est jetable, Où plus rien n’est indispensable, Parce que tout paraît remplaçable ? Que reste-t-il ? ... Ce qui reste, Ce pourrait être pauvres grenailles, Pitoyables fragments, rien qui vaille, Des rogatons de minable boustifaille Pour une humanité affamée, sur... [Lire la suite]
samedi 24 décembre 2016

COLETTE ...Extrait

"J'ai vu tant de Noëls... Noël ici, Noël au loin - et pourquoi pas Noël dans mon village natal ? C'est que mon village ne célébrait que le premier de l'an, et ne faisait guère d'apprêts pour la crèche, l'âne humble et le boeuf dont l'haleine réchauffe, depuis deux mille ans, un dieu nu... Rien ne commémorait Noël chez nous sinon l'ellébore. Sous son nom populaire "rose de Noël" elle seule fleurissait le jardin de décembre et de janvier. Quand la neige tenait bon pendant une quinzaine, j'allais la soulever par moellons épais, par... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 24 décembre 2014

NOEL ....

  Il en est comme du couple de tourterelles ... N'est-il pas chaque jour Noël aux fruits de l'arbre, dans l'air empli des sucs d'une saison et la vasque translucide où l'on boit l'eau claire et vive d'un indicible chant, d'un cantique ? D'ailleurs, dites-moi bien comment sacrer NOËL, combien assumer NOËL et pourquoi ? Dans un monde où le fils ignore la mère, le père, en fait l'alter-ego commun que l'on ne salue même plus dans la rue, fût-il un sans abri ! Oui, certainement, l'aubaine comme l'agape sont au rendez-vous ! Tous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,