lundi 12 juillet 2010

MEHAREES...Extrait

D' ailleurs, passant de la mer au désert, faisais-je plus que changer d'océan ? Qu'il soit d'eau ou salée, de sables ou de cailloux, c'est toujours un océan. Et voilà pourquoi, à les avoir vécues tour à tour, on découvre tant de points communs entre la vie du marin et celle du Saharien, une secrète et profonde parenté. Matérielle, tant les deux milieux - au sens biologique du mot - sont, malgré les apparences, comparables, et partant, psychologiques aussi. Le monde polaire, océans de glace et déserts de neige, compléterait la trilogie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 17 avril 2010

ARCHITECTURE NUIT....Extrait

Nuit autour des nuits dans la nuit de mon âme, c'est vers toi que je descends comme on entre nu, par une plage en pente, dans l'océan où perdre pied, nager, puis se laisser porter, pour enfin consentir, ayant coulé, à partager les fonds, et plus tard cette absence de fond commune à l'amour   Aussi laisse-moi, tandis que j'abandonne ceintures et courroies, qui rassuraient et nouaient mon esprit, que je réduis mes gestes à l'exigence neuve de souveraines libertés, et que je ralentis ma pensée au rythme d'une vitesse... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 20 mars 2010

LES ÎLES...Extrait

"Comme le sel dans l'océan, comme le cri dans l'espace, comme l'unité dans l'amour, je suis répandu dans toutes mes apparences. Si tu le veux, elles rentrerons en moi comme les oiseaux fatigués rentrent le soir au nid. Détourne la tête, nie l'instant. Pense sans donner d'objet à ta pensée. Abandonne-toi comme fait le jeune chat pour que sa mère puisse le saisir dans sa gueule et le porter dans un endroit où personne ne le trouvera." .. .JEAN GRENIER .. .
Posté par emmila à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 9 décembre 2009

LA SÔNE DES PLUIES ET DES TOMBES...Extrait

Tout est bien de ce qui estTout est bien de ce qui seraJ’ai vécu mes journéesViendra ma nuitLa mort ailleurs continue les songes de la vieLe soleil ne se lasse de caresser la stèle funéraireSans que la terre en tire ombrageEt les pluies adoucissent la rigueur ossuaireTout ce qu’il est possible d’aimerJe l’ai aiméJ’ai fait aller le mythe avec la théologieEt le rêve toujours épousa ma raisonAinsi par les chemins d’ArgolLa pierraille chante avec l’ancolieMenhirJe veux une mort verticaleParmi les ronces paysannesQue nul féalement ne grave... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 7 mai 2009

IL Y A DES HOMMES OCEANS

  Il y a des hommes océans en effet.  Ces ondes, ce flux et ce reflux, ce va-et-vient terrible, ce bruit de tous les souffles, ces noirceurs et ces transparences, ces végétations propre au gouffre, cette démagogie des nuées en pleins ouragans, ces aigles dans l’écume, ces merveilleux levers d’astres répercutés dans on ne sait quel mystérieux tumulte par des millions de cimes lumineuses, têtes confuses de l’innombrable, ces grandes foudres errantes qui semblent guetter, ces sanglots énormes, ces monstres entrevus, ces... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,