samedi 15 mai 2021

REGARD SUR LA POESIE NATIVE AMERICAINE...PIN SAUVAGE AERIEN

Une éruption de reinettes,rondes vertes, surprisedu rouge contrele cyprès nu et grisdans les bois en hiver. Pin sauvage cardinal,plante aérienne feuille-plumeou chien-boire-eau.*Pointes de fleurs lumineuses —un plumage exotique. La manièredont elles contournent le tronc.Contre la peaucette proximité me manque,expression lactée. Avant qu’elles ne se verrouillent,leur chagrin révélépar cet éclat.Chercheuses de lumière,acrobates en position. Au-dessus des marécagesun milan raseles herbes... [Lire la suite]

samedi 1 mai 2021

LE MATIN / LA MAÑANA

 Chante,  mon âme, chante en l'honneur du matin ! Chante avec les oiseaux, avec les arbres, les fleurs et les eaux ! Chante avec le vent et la montagne, avec la forêt et la plaine embrasée par le soleil qui s'offre à toi comme une amphore d'or débordante de vie ! Chant mon âme; avec le grillon émerveillé de lumière, logé dans l'écorce des pins, et avec l'abeille ivre de parfum; chante avec l'aigle solitaire sur le faîte des rochers et avec la fourmi laborieuse dans les cavités de la terre ! Chante avec le papillon aux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 27 février 2021

GHYSLAINE LELOUP...EXTRAIT

  Nous avions maquillé nos yeux pour contempler le cielEt rougi nos lèvres de grenades pour embrasser la terreNous avions arrondi nos ventres pour honorer le monde Les oiseaux se sont tusÔ silence des déserts rendus plus aridesSous l'acharnement des charsQue reste-t-il sous la cendre ?Nous cherchons les chemins, les champsDévastés par les bottesNos yeux sont cernés de deuil, nos jardins de décombresNos sexes ont été fouaillés au nom des frontièresNos bouches souilléesNos ventres ont accouché d'enfants traîtresÔ paix abandonnée... [Lire la suite]
mercredi 24 février 2021

FRANCOIS LAUR...Extrait

Si m'était consenti le pouvoir de ne pas diffamer l'averse, ni le martèlement du grain au vasistas, de ne pas enlaidir tes larmes lavandières dans une chapelle ardente, fenêtre ouverte, bruits venant par à-coups ; de ne pas flétrir la fleur d'aurore ou les chatons de tamaris, ni ta rose lèvres décloses ; de m'asseoir, faire silence et dire juste les odeurs de la forêt : celles des plantes et des mousses, des arbres et des lichens, des champignons et de l'humus ; le parfum de ton nid moussu ; de ne pas ternir l'essor de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 24 juin 2020

UNE SORCIERE COMME LES AUTRES

S'il vous plaîtSoyez comme le duvetSoyez comme la plume d'oieDes oreillers d'autrefoisJ'aimeraisNe pas être portefaixS'il vous plaîtFaites-vous légerMoi je ne peux plus bougerJe vous ai porté vivantJe vous ai porté enfantDieu comme vous étiez lourdPesant votre poids d'amourJe vous ai porté encoreA l'heure de votre mort Je vous ai porté des fleursVous ai morcelé mon coeurQuand vous jouiez à la guerreMoi je gardais la maisonJ'ai usé de mes prièresLes barreaux de vos prisonsQuand vous mouriez sous les bombesJe vous cherchais en... [Lire la suite]
lundi 3 décembre 2018

MA TERRE

Les platanes généreux, l'herbe forte malgré la soif, les vignes noires sacrant le vin, la paix d'oliviers séculaires, la tisane des tilleuls, l'ivresse des lilas, la friture des grillons quand dorment les cigales, les lucioles menant aux bals de villages, les chauves-souris radars de lune, les braises de géraniums rouges, les joues versicolores des belles-de-nuit, les flèches d'écureuils effrontés, les abeilles goulues aux guinguettes des fleurs, les potagers derrière les canisses et les haies de cyprès, la farine de châtaigne,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 5 juin 2018

CONGO

Oho ! Congo oho ! Pour rythmer ton nom grand sur les eaux sur les fleuves sur toute mémoireQue j'émeuve la voix des kôras Koyaté ! L'encre du scribe est sans mémoire. Oho ! Congo couchée dans ton lit de forêts, reine sur l'Afrique domptéeQue les phallus des monts portent haut ton pavillonCar tu es femme par ma tête par ma langue, car tu es femme par mon ventreMère de toutes choses qui ont narines, des crocodiles des hippopotamesLamantins iguanes poissons oiseaux, mère des crues nourrice des moissons.Femme grande ! Eau tant ouverte à... [Lire la suite]
jeudi 7 décembre 2017

MEMOIRES DES PLUIES

Combien de fois les pluies de l’aube m’emportèrenten rêve sur leur chemin lentement et heureuse,vers le cristal des champs, entre des files de pins,recherchant les bienfaits d’une lumière étonnante ;   Combien de fois les ai-je vues revenir aux fenêtreséteintes, parmi les arbres égarés dans les tumultespurs de leurs ondes, enlacées aux rubansdu souvenir qui peuple ces murs transparents.   Je les entendis, éblouie, frapper sur les lucarnesavec la suave insistance qui précède les éclairs,alors que dans le feuillage... [Lire la suite]
samedi 15 avril 2017

ARMEL GUERNE...Extrait

Ici, où le silence nous a rendu le pas des heures du jour et de la nuit, nous marchons heureusement de saison en saison sans quitter un instant la communion immense de la création, cette prière qui vit en nous, silencieuse, et qui nous rend à notre état vivant de créatures. Sans aller jusqu'à l'humilité, certain éclat de la modestie supprime les barrières et ouvre sur les dimensions universelles pour la joie comme pour la gravité. Les fleurs et les moucherons de l'herbe me parlent souvent d'une terrible colère du ciel. J'écoute.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 15 février 2017

PAR TES LEVRES, J'Y CROIS...

L’amour est l’enchantement nettement perceptible qui naît dans une attirance où les affinités ne sont pas automatiquement ses raisons créatrices. Partir à la recherche d’une amante à sa convenance comme on cherche dans des slogans publicitaires un opérateur de tourisme au moment des vacances d’été, c’est dépouiller le sentiment amoureux de tous ses envoûtements. L’amour se crée souvent d’une faculté distincte de notre volonté, de notre raison, de la vision même que nous avons de sa définition classique. Aimer, c’est d’abord savoir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,